Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Dans la main du diable - Anne Marie Garat

18 Octobre 2013 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Coups de coeur

Dans la main du diable - Anne Marie Garat

Il faut toujours laisser trainer ses oreilles dans les allées des librairies. C'est en entendant le commentaire passionné d'une libraire à l'une de ses clientes que j'ai eu envie de repartir avec ce pavé de plus de mille pages. Il y a quelques années déjà, cinq ou six. Mais il reste depuis en bonne place dans mon top 20, c'est à dire les livres que je choisirais de garder si on m'obligeait à me séparer de tous mes exemplaires (un cauchemar !) pour n'en conserver que 20.

Le roman débute en septembre 1913 et s'achève avec la mobilisation, le début de la grande guerre. Une année de la vie de Gabrielle, jeune femme ardente et passionnée, entre la petite et la grande histoire. La petite d'abord, c'est sa passion pour son cousin Endre, originaire de Hongrie et donné pour mort lors d'une expédition en Birmanie. Une passion plus fantasmée que réellement vécue mais qui pousse Gabrielle à enquêter sur les circonstances de cette disparition qu'elle n'accepte pas. Munie de maigres indices dont un mystérieux cahier, elle va "infiltrer" la famille de Pierre de Galay, le médecin qui a rapporté les effets d'Endre et pénétrer les arcanes d'une grande famille bourgeoise menée d'une main de fer par Mathilde de Galay, véritable capitaine d'industrie. Alors que les secrets de famille refont surface, Gabrielle grandit, murit et découvre la vraie passion. En ce début de XX ème siècle, alors que la guerre n'est pas encore dans les esprits, la période est propice à l'émancipation, à la création, à l'innovation dans tous les domaines artistiques et scientifiques. Une toile de fond passionnante pour ce roman où il est question des progrès de la recherche médicale (le Dr Galay travaille à l'institut Pasteur), de femmes qui s'assument et se construisent une vie propre. Gabrielle n'aura de cesse de trouver et de comprendre ce qu'il est advenu d'Endre. Mais sa rencontre avec la famille de Galay forgera à jamais son destin...

Quel souffle ! Quelle jolie écriture, précise, évocatrice, entraînante. Cette impression d'être toujours en mouvement, de courir, voler, tournoyer avec Gabrielle dont les aventures pourraient avoir été imaginées par Alexandre Dumas. Malgré l'épaisseur, ça passe trop vite et le regret est vif de refermer le livre et de devoir quitter Gabrielle et ses acolytes. Heureusement, la suite nous tend les bras : "L'enfant des ténèbres" et "Pense à demain" ancrés dans les heures les plus sombres de la seconde guerre mondiale.

Voila une trilogie qui fera un cadeau de Noël idéal pour tous les amateurs de grandes fresques romanesques, documentées et intelligentes.

"Dans la main du diable" - Anne Marie Garat - Actes Sud / Babel

Ainsi que "L'enfant des ténèbres" et "Pense à demain".

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine 20/12/2013 20:53

Une trilogie qui m'a retenue surtout les deux premiers tomes

Nicole Grundlinger 21/12/2013 12:24

Oui, de mon côté c'est un de mes meilleurs moments de lecture de ces dix dernières années. Je suis d'accord, moins d'intensité romanesque et plus de noirceur dans le troisième.