Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Gains - Richard Powers

28 Décembre 2013 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Gains - Richard Powers

Au bout du compte, qu'est ce qu'on gagne ?

En un siècle et demi, Clare, la petite entreprise familiale de fabrication de savon s'est transformée en une multinationale incontournable et omniprésente dans tous les domaines de l'hygiène, des cosmétiques, de la propreté ou encore de l'agro-alimentaire. A travers l'histoire de cette entreprise, c'est toute l'épopée du libéralisme américain que nous conte Richard Powers. Créée en 1830 à l'initiative de deux frères à l'intuition visionnaire, Clare va vivre, grandir, se transformer au fil des générations et des crises économiques. Au règne des créateurs succède celui des chantres de la production, puis des marketeurs, des gestionnaires, des managers, des communicants, des stratèges... Avec un seul et même crédo : produire toujours plus, pour toujours moins cher et continuer à vendre toujours plus. Créer les besoins que le consommateur ignore encore. Même s'il s'agit bien d'un roman, les processus de l'évolution et de la transformation de l'entreprise sont formidablement bien décrits, et le regard critique de l'auteur apporte la dose d'ironie nécessaire. Toutes les révolutions (industrielle, organisationnelle, marketing, financière...) y sont analysées, ainsi que leurs impacts sur les différents rouages de l'entreprise. Aussi efficace et bien plus amusant que le "Mercator "ou autre manuel à l'usage des futurs dirigeants!

"Ce sont l'astuce et le sens de l'initiative qui font vivre et mourir le chef d'entreprise. L'action accroît la fortune et la fortune permet d'étendre l'action... Le commerce se fait constamment plus efficace jusqu'au jour où il triomphe partout. Jusqu'au jour où il a enfin éliminé tous les intermédiaires."

Mais ce roman n'est pas un traité de management ou une apologie du progrès né de la science et particulièrement de la chimie. Il confronte l'entreprise et son emprise à son environnement direct. Dans le livre, l'environnement prend le visage de Laura, une femme de quarante ans, mère divorcée de deux enfants, habitant dans l'une des villes phares de l'activité de production de Clare. Une consommatrice parmi d'autres, cernée par les produits Clare. Une omniprésence dont elle n'avait pas conscience avant de tomber malade et d'être incitée à rejoindre le recours collectif entamé par les habitants de la région contre l'entreprise accusée de processus nuisibles pour la santé.

Heureusement, Richard Powers ne tombe pas dans la facilité. Il n'est pas question de méchante entreprise face à des naïfs consommateurs démunis. La démonstration est bien plus subtile, soutenue par les hésitations de Laura qui se pense aussi responsable de ses achats que le sont les entreprises des produits qu'elles vendent. En acceptant le progrès, en ouvrant sa porte à tout ce qui facilite sa vie, le consommateur participe au choix de la société dans laquelle il vit. A lui de l'assumer.

Comme le dit Laura en une sorte de mot de la fin : "Les gens, il leur faut tout. C'est leur gros problème."

"Gains" - Richard Powers - 10/18 - 619 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article