Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

La disparition d'April Latimer - Benjamin Black

9 Mars 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

La disparition d'April Latimer - Benjamin Black

Une plongée dans le Dublin des années 50, sur les traces du héros de cette récente série de la collection Grands Détectives, un médecin légiste à la vie tourmentée. Troisième aventure donc pour Quirke (mais nul besoin d'avoir lu les deux premières), dans le rude hiver irlandais (neige, pluie, brouillard, vent, verglas, givre... rien n'est épargné au lecteur, et mieux vaut être installé bien au chaud sous un plaid ou une couette bien moelleuse). Sa fille, Phoebe est sans nouvelle de son amie April Latimer depuis près d'une semaine et semble être la seule à s'inquiéter de l'absence de la jeune femme, interne à l'hôpital et entourée d'une réputation de légèreté. Dans la société dublinoise conservatrice des années 50, les réputations sont néanmoins un peu rapidement faites. Phoebe et Quirke se heurtent à l'hostilité de la famille d'April pour laquelle elle fait figure de mouton noir. Une famille en vue avec en son sein, un ministre en exercice, un médecin réputé et un héros de guerre décédé, le père d'April. Une famille qui visiblement ne souhaite pas que l'on s'intéresse à elle de trop près.

Outre le suspense bien distillé et l'enquête déroulée avec maîtrise, sans effets spectaculaires mais avec une progression psychologique qui capte l'intérêt, ce sont les personnages qui emportent l'adhésion du lecteur. Ce Quirke, assez cabossé par la vie, plein de sentiments refoulés qu'il n'arrive pas à exprimer et qui trouve un réconfort honteux dans l'alcool (quelques jolies réflexions sur la relation au whisky). L'auteur le rend parfaitement humain et attachant dans ses efforts pour dépasser ses blocages. Et le lecteur, touché, a envie de savoir comment évoluera sa relation avec sa fille, encore balbutiante après des années de mensonges qui ont laissé des traces chez Phoebe également.

Voila qui augure du succès de cette série de Benjamin Black, pseudonyme sous lequel se cache John Banville, écrivain irlandais que personnellement je n'ai pas encore lu mais qui a été récompensé par le Booker Prize en 2005 pour "La mer". A suivre donc.

"La disparition d'April Latimer" - Benjamin Black - 10/18 - 356 pages

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article