Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Les bulles - Claire Castillon

24 Mars 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Nouvelles

Les bulles - Claire Castillon

Annabelle, Sharla, Xavière, René, Sven, Célestine... Trente-huit prénoms pour les titres des trente-huit nouvelles qui composent ce recueil paru en 2010. Et donc trente-huit portraits qui prennent forme sous la plume caustique et sans concession de Claire Castillon.

Des êtres "dans leur bulle", volontairement à l'écart des réalités ou carrément dans le déni, repliés sur leur petit nombril. Une occasion pour ausculter crûment les rapports entre les individus et en premier lieu le couple, les amis, la famille confrontés à tout ce qui peut venir bouleverser l'ordre établi. L'effet dévastateur de la maternité sur les amitiés, le mensonge, la jalousie, l'envie, la suffisance, la tromperie, la lâcheté...

"J'espère son échec, elle attend ma chute. Ma femme et moi nous tirons dans les pattes. Elle adore regarder mon crâne se dégarnir et je rêve de voir les capitons recouvrir ses petits bourrelets. Nous souhaitons réciproquement que les ganglions de l'autre se transforment un jour en mauvais lymphome.(...) Elle me savonne la pente et je lui tire dans le dos." (Extrait de "Claude")

A travers ces instantanés, pris sur le vif, souvent sous la forme de monologues ou de dialogues à sens unique, l'auteur met le doigt sur ce qui fait mal. Chacun suit sa pensée, se réfugie dans son monde, un moyen comme un autre de se protéger des images renvoyées par les autres autant que des contraintes sociales.

C'est souvent méchant, parfois drôle, un peu lassant à la longue. En tout cas singulier.

"Les bulles" - Claire Castillon - Le livre de poche - 160 pages

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lécrivainmasqué 26/03/2014 12:32

Suis d'accord avec toi pour le côté un peu lassant à la longue...ce qui m'avait fait décrocher du livre, à l'époque où je l'avais entamé. Mais ta chronique m'a donné envie de me replonger dans "Les bulles", sa galerie de portraits et ses petites phrases assassines. Je crois que je vais y retourner à rebours ou y piocher au hasard car (comme tu dis) "cette plume caustique et sans concession", pour la savourer, il faut peut-être s'y aventurer à petites doses...
J'aime beaucoup le portrait de Madeleine...
A bientôt Nicole!

Nicole G 26/03/2014 13:09

Oui, je pense qu'il faut picorer à petites doses, entre 2 livres ou entre 2 métros... Le portrait de Madeleine est un peu différent des autres, je trouve. Comme si l'auteur lui portait une tendresse particulière. Moi j'ai bien aimé Xavière... méchamment cruel.
Merci de ta participation en tous cas !
A très bientôt