Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Le dernier tigre rouge - Jérémie Guez

15 Avril 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

Le dernier tigre rouge - Jérémie Guez

Décidément, cette collection "Grands détectives" (10/18) a de la ressource. C'est toujours un plaisir de découvrir un nouvel univers, d'explorer une trame historique vers laquelle on n'est pas porté naturellement mais rendue accessible par la grâce du romancier. Tiens, la légion étrangère, par exemple. La guerre d'Indochine. Pas vraiment ma tasse de thé. Néanmoins, prise par l'histoire et par les personnages très bien campés par Jérémie Guez, j'ai marché, et plutôt agréablement d'ailleurs, sur les traces de Charles Bareuil, ce jeune légionnaire revenu de tout mais pourtant déterminé à garder espoir.

"Le dernier tigre rouge" n'est pas un polar comme les autres, plus proche du roman noir, comme le définit l'auteur lui même. Charles Bareuil n'est pas détective ou enquêteur. C'est un homme au lourd passé familial, hanté par un drame personnel, rattrapé par la guerre en Croatie alors qu'il avait fui la France occupée avec sa compagne serbe rencontrée à Paris, engagé ensuite à Londres, acteur du débarquement sur les plages de Normandie, entré dans la Légion étrangère par crainte du vide après la démobilisation. Et c'est ce contexte qui fait tout l'intérêt du livre. En 1946, alors qu'un conflit mondial vient de prendre fin, la légion regroupe toutes sortes de nationalités et des hommes qui se sont combattus se retrouvent ainsi engagés du même côté et liés par un esprit de corps qui fait la singularité de ces unités. Autre intérêt, les personnages. Suffisamment chargés, mystérieux, pour susciter l'intérêt du lecteur, y compris pour les futures histoires à venir, Charles Bareuil étant appelé à devenir un personnage récurrent, tout comme son double négatif, le mystérieux Joseph Botvinnik.

La légion étrangère est la première à débarquer en Indochine pour récupérer les zones capturées par les Japonais, sur un terrain où les rôles et les aspirations des uns et des autres sont encore très flous. Pour beaucoup, l'Indochine, c'est l'Eldorado avec son lot de jolies femmes et des perspectives d'aventures. En s'installant des deux côtés de la barrière, l'auteur donne à voir le quotidien de combattants et ne cherche pas à dresser un reportage géopolitique sur ce conflit dont il esquisse néanmoins quelques clés. Il est d'emblée du côté des hommes, de ce qu'ils voient, ressentent, entendent, touchent. Victimes ou bourreaux, chefs ou petites mains. Charles Bareuil se bat mais n'oublie pas ses sens, au point de tomber amoureux, tout en cherchant à résoudre un mystère qui lui tient à cœur, trouver qui est l'homme blanc repéré dans le camp des Viêt-minh, qui l'a épargné alors qu'il le tenait en joue. Traître ? Communiste ? Disons qu'avec Jérémie Guez, c'est toujours un peu plus compliqué que ça...

Bienvenue donc à Charles Bareuil dans la collection "Grands détectives"; et ravie de la découverte de cet auteur dont j'avais entendu parler sans avoir encore eu l'occasion de le lire. A suivre...

"Le dernier tigre rouge" - Jérémie Guez - 10/18 Grands détectives - 236 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Léa Touch Book 26/02/2015 19:16

J'ai vraiment bien aimé ce livre :)

Nicole G 27/02/2015 12:08

Il est possible qu'il y ait une suite dans quelque temps. A suivre, donc.