Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Nymphéas noirs - Michel Bussi

28 Avril 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

Nymphéas noirs - Michel Bussi

Giverny, ses peintres, ses jardins, ses touristes, ses ruelles fleuries, ses points de vues célèbres... et ses crimes. Lorsqu'un cadavre est découvert immergé au pied du moulin, dans le ru qui approvisionne en eau les fameux étangs aux nymphéas de Monet, les enquêteurs dépêchés sur place se retrouvent assez vite dans une impasse. Des hypothèses, des intuitions mais aucune certitude et pas la moindre preuve à se mettre sous la dent. Que sait cette vieille femme perchée en haut de la tour du moulin de la sorcière ? Quels secrets se cachent derrière les beaux yeux mauves de l'institutrice ? Et cette petite Fanette, peintre déjà prometteur, est-elle réellement en danger ? Ah, si Neptune, le berger allemand du village, connu et aimé de tous les habitants pouvait parler...

Autant le dire tout de suite, ce bouquin est totalement addictif. Dès les premières lignes, le lecteur est fait comme un rat. "Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste." Les trois pages de présentation sont une mise en bouche efficace et vraiment originale. Ensuite, il n'y a plus qu'à se laisser porter par l'histoire, cheminer dans les rues de Giverny, prendre le parti de ce charmant commissaire à l'accent du sud un peu trop romantique pour ne pas se noyer dans le regard nymphéa de l'institutrice, s'interroger avec lui et son adjoint. Crime passionnel ? Trafic d’œuvres d'art ? Secret de famille ? Seule une personne semble maîtriser parfaitement la situation, cette vieille femme, la narratrice, qui sème les indices et les contradictions, histoire de mieux embrouiller le pauvre lecteur. Les choses vraiment sérieuses commencent page 406 ; coup de maître qui introduit la révélation finale. Cible atteinte. Chapeau !

L'auteur mêle les époques avec une habileté incroyable, tissant sa toile comme une araignée dans l'attente de sa proie, sûr de son fait. Il esquisse, il dessine, il peint, distille des impressions. Visiblement à l'aise avec le sujet (il enseigne à l'université de Rouen donc connaît bien la région), il offre également à ses lecteurs une jolie promenade au pays des impressionnistes ainsi qu'un intéressant portrait de femme prise au piège de ses renoncements. J'avais été agréablement surprise par la construction de "Un avion sans elle" mais là, c'est encore mieux et je suis contente de les avoir découverts dans le désordre. Efficace. Terriblement efficace.

"Une vie, tu sais, Fanette, c'est juste deux ou trois occasions à ne pas laisser passer. Ça se joue à ça, ma jolie, une vie. Rien de plus."

"Nymphéas noirs" - Michel Bussi - Pocket - 493 pages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

beatrice mousli 28/04/2014 18:09

Hum, donne envie de lire... Et j'ajouterai cette référence, de l'ami Adrien Goetz dont le 4eme (? je crois) policier avec la charmante Pénélope, conservatrice de musée, et son inénarrable petit ami Wandrille : Intrigue à Giverny (http://www.adrien-goetz.com)
je ne l'ai pas encore lu, mais je sais qu'il m'attend à Paris.. Les autres étaient très bien, mais évidement, Giverny c'est autre chose..

Nicole Grundlinger 28/04/2014 18:19

Oui, j'ai lu avec plaisir les 3 premiers et repéré la sortie de celui-ci. Mais ceux d'Adrien Goetz sont beaucoup plus érudits, plus tournés vers le marché de l'art. J'adore!