Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Schroder - Amity Gaige

30 Avril 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Schroder - Amity Gaige

"Schoder" est la longue lettre d'un homme à son ex-femme pour tenter d'expliquer son comportement, à savoir la fugue de quelques jours avec sa fille dont il souffre d'être trop souvent séparé. Le moyen de sortir du mensonge dans lequel il est enfermé depuis des années... s'il n'est pas déjà trop tard.

Il faut bien le dire, pour moi, cette lecture a été une déception. Alléchée par les extraits des critiques dithyrambiques de la presse américaine, je me faisais une joie de découvrir cet auteur traduit pour la première fois en français. Peut-être d’ailleurs que la traduction est pour beaucoup dans le fait que je n’aie pas vraiment réussi à entrer dans l’histoire. Le style est assez lourd, les ficelles de construction trop apparentes parfois (cette façon d’isoler une phrase pour créer la tension là où il n’y en a pas !)… Du coup, j’ai eu du mal à faire corps avec le livre. Ce Schroder est, dès le départ, peu sympathique. Malheureusement, l’avancée dans l’histoire et la mise au jour de son passé ne parviennent pas à arranger son image. A aucun moment, on n’a envie de prendre son parti, même lorsque l’on devine son traumatisme d’enfance. Alors que la situation de Schroder a tout pour être perçue comme extraordinaire, l'intrigue enfonce au contraire son héros dans l’ordinaire de situations convenues que l’on devine à l’avance. Non, il aurait fallu un ou deux vrais rebondissements pour intéresser le lecteur, notamment à la fin. Des éclairages plus fins et plus précis sur son enfance, ce passé derrière le rideau de fer dont l’auteur fait la clé de l’intrigue sans lui donner suffisamment de corps. La quatrième de couverture vante la « profondeur psychologique »… Là, on est tout proche de la publicité mensongère. Parce que à aucun moment, on n’est à même de comprendre cet homme… A moins que ce ne soit l’effet recherché par l’auteur : montrer l’impossibilité pour les autres de le comprendre, à cause du poids du silence (l’objet de ses recherches d’ailleurs) dans lequel il a toujours vécu et qu’il choisit d’ailleurs d’observer quand vient le moment de se défendre… Pourquoi pas ? Mais ça ne saute pas aux yeux. Disons que l’effet est malheureusement raté.

"Schroder" - Amity Gaige - Belfond - 343 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article