Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Le livre - René Belletto

19 Mai 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Le livre - René Belletto

Curieux objet littéraire. Je n’avais encore rien lu de René Belletto, c’est une totale découverte. Qui me laisse perplexe. Ce qui est déjà un bon point puisqu’il ne me laisse pas indifférente. En fait, je me demande si j’ai toutes les clés pour comprendre complètement le propos de l’auteur qui semble avoir un univers très particulier. Pendant tout le temps de la lecture, j’ai eu l’impression de passer à côté de quelque chose. Ce qui est peut-être un des effets recherchés.

J’ai bien sûr été intriguée par la quête permanente du héros, Michel Aventin, perdu dans ses questions, isolé dans sa petite maison du XVII ème arrondissement, enfermé dans ses gestes du quotidien (courses, ménage, nettoyage attentionné de sa chevalière) comme s’il se raccrochait à quelque chose de tangible pour ne pas perdre la raison. Un comportement légèrement obsessionnel même si l'on comprend très vite que cet homme n’a pas encore réussi à faire le deuil de sa sœur, musicienne, décédée quelques mois auparavant. Cet événement l’a éloigné de son travail (il était scénariste pour le cinéma) et il semble se raccrocher à ce qui lui rappelle sa sœur et leur vie commune. La musique, les objets d’elle qu’il a conservés, partitions, guitares et ce petit luth qui lui sert de porte-clés. Et la clinique où elle a passé ses dernières semaines, ainsi que le personnel soignant qui les ont entourés tous les deux. Un homme, ou plutôt son regard aperçu dans la chambre 18, celle qu’occupait sa sœur, va déclencher chez cet homme fragilisé tout un processus inquiétant mêlant questionnements, menaces criminelles et rencontres intrigantes.

Embarqué à sa suite, le long des rues parisiennes, le lecteur ne sait s’il a simplement affaire à un homme déstabilisé en proie à une imagination un peu débordante, à un vrai mystère (quelques accents modianesques par moments) ou bien à un délire orchestré par un cerveau perturbé au cours de rêves qui mêlent curieusement faits réels et inventions les plus pures. Impression accentuée par la géographie volontairement approximative d'un Paris complété d'artères totalement imaginaires au milieu de quartiers bien réels.

La fin ne nous livre pas les clés mais laisse entrevoir, après le climat d’angoisse installé au fil des pages, l’espoir d’une nouvelle vie pour notre héros auquel ces quelques jours de septembre semblent avoir permis une sorte de renaissance.

Un livre très intrigant avec une petite musique qui vous poursuit et ne laisse pas vos méninges en paix pendant un certain temps. Sans qu'aucune certitude n'émerge pour autant.

"Le livre" - René Belletto - P.O.L. - 280 pages

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article