Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Histoires regrettables - William Wilkie Collins

5 Août 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Nouvelles

Histoires regrettables - William Wilkie Collins

Avec ces huit nouvelles, c'est tout l'univers et le talent de William Wilkie Collins qui se dévoilent et offrent l'occasion de faire connaissance avec celui qui est toujours considéré comme le précurseur du roman policier anglais, voire l'inventeur du thriller. Personnellement j'avais déjà dévoré l'un de ses nombreux romans, "Seule contre la loi" et c'est avec gourmandise que je me suis lancée dans ce recueil. Plaisir de la langue et du style du XIX ème siècle au service de quelques histoires savoureuses...

Ce sont bien des histoires, en effet, de vraies histoires contées à la première personne par un narrateur à chaque fois plus ou moins impliqué ou concerné : policier, avocat, homme d'affaires... aux premières loges pour observer et relater - tout comme l'était l'auteur, avocat de profession et fortement inspiré dans son écriture par son environnement immédiat - ces aventures qui mettent en scène la bonne société anglaise de l'époque victorienne. Il y a des morts, bien sûr, parfois inexpliquées, provoquées ou mystérieuses mais, ce qui intéresse l'auteur, c'est de décortiquer le processus qui mène à l'acte irréparable et regarder le monde s'agiter devant l'inexplicable.

Meurtre, escroquerie, chantage, malédiction familiale, jalousies... chacune de ces histoires est un petit bijou de précision et d'ambiance avec des personnages qui semblent rapidement familiers et un sens de la narration qui tient le lecteur en haleine. Dans "Qui a tué Zebedee ?", il s'agit de résoudre le mystère du meurtre d'un homme dans le lit conjugal et dans un espace clos (Tiens, tiens... Le mystère de la chambre jaune...). Avec "La main du mort", l'auteur enferme son héros en compagnie d'un mort inconnu pour une nuit pleine de surprises du destin. Dans "Monkton le fou", il est question d'une malédiction familiale et d'une course contre le temps pour tenter d'y échapper, tout ceci orchestré de main de maître par l'auteur, trop heureux de jouer avec ses personnages comme des marionnettes. Citons encore "Le fantôme de John Jago", hallucinant tableau des relations familiales - rancœurs, haines, jalousies, frustrations... hum, un vrai régal - pour lequel l'auteur n'hésite pas à transporter son héros en Amérique ce qui lui offre l'opportunité d'une étude comparée entre sociétés londonienne et américaine.

Outre la maîtrise et l'intérêt des intrigues policières, ces huit histoires sont un prétexte pour montrer les travers de cette bonne société anglaise, sous l'épaisse couche d'hypocrisie qui régit ses codes. Et là, nous avons affaire à un orfèvre en la matière.

"Histoires regrettables" - William Wilkie Collins - Libretto - 312 pages

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article