Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Du sang sur la glace - Jo Nesbo

22 Juin 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

Du sang sur la glace - Jo Nesbo

Quelle efficacité dans la noirceur ! J'avais beaucoup apprécié Chasseurs de têtes et l'humour noir très particulier de l'auteur alors je me suis laissé tenter assez facilement par ce nouvel opus dont j'avais en plus entendu une excellente critique de Clara Dupont Monod, toujours très convaincante lorsqu'elle livre ses avis fort bien argumentés.

Du sang sur la glace nous invite directement dans la tête du narrateur, un tueur à gages nommé Olav, aussi efficace dans son métier que naïf dans sa vie sentimentale. Un rien fleur bleue notre homme lorsqu'il s'agit de la gent féminine. Une attitude qui contraste avec la froideur qui l'habite au moment d'exécuter ses cibles. Alors quand son patron, l'une des figures du trafic du crime organisé et du trafic de drogue dans la ville d'Oslo lui commande "l'effacement" de sa jeune femme infidèle, on s'étonne à peine qu'Olav tombe raide dingue amoureux de la dame. Conscient de se mettre dans une situation intenable, Olav doit faire vite fonctionner ses méninges s'il veut espérer sauver sa peau et celle de sa dulcinée...

Voilà pour l'entrée en matière. Pour savoir si Olav s'en sort, il faudra lire le livre. En attendant, l'auteur parvient à déstabiliser complètement son lecteur au fil de l'histoire racontée par Olav, agrémentée de réflexions toutes personnelles et de souvenirs. Son simple constat que "tueur" est le seul métier qu'il sait faire, la solitude qui lui pèse sans qu'il ose se l'avouer, le chemin qui l'a mené jusqu'ici... Derrière la façade du tueur apparaît l'être humain avec ses fêlures et sa sensibilité. Rien à voir avec des circonstances atténuantes. Non, on se surprend à éprouver une réelle sympathie pour ce tueur naïf et sentimental, qui sait lui-même, au fond que tout ça ne peut que mal finir. Et puis, bien sûr, il y a le décor. Ces étendues désertées à cause du froid, la neige et la glace, la nuit, les fleurs rouges que dessine le sang qui s'écoule sur la neige. Même les odeurs de poisson contribuent à créer ce climat oppressant et la sensation d'urgence ressentie par le lecteur.

Grinçant, déstabilisant, efficace. Ce court polar au charme singulier ne laisse pas indifférent lorsqu'il revisite les notions de bien et de mal et casse les codes de représentation du "méchant". A méditer.

"Du sang sur la glace" - Jo Nesbo - Série noire Gallimard - 154 pages (traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article