Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Vivre cent jours en un - Philippe Broussard

19 Juin 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Récits

Vivre cent jours en un - Philippe Broussard

Une plongée envoûtante dans le Paris de la fin des années 50, sur les traces de Billie Holiday lors de ce qui fut la dernière escale française de l'artiste qui devait mourir quelques mois plus tard, définitivement usée par les excès. Journaliste à L'Express, Philippe Broussard mène l'enquête, désireux de lever le mystère autour de ces quelques jours desquels il ne reste que peu de traces. Son récit se lit comme un roman tant il parvient à recréer l'atmosphère d'une époque révolue autour d'un personnage à la vie dramatique.

Je ne connais pas particulièrement le répertoire de Billie Holiday et je n'étais pas encore née en 1958. Ce que je sais de cette époque, on me l'a raconté, je l'ai lu ou vu dans des films. Suffisamment pour que l'évocation du Paris des cabarets et des clubs de jazz ainsi que celle des vedettes de l'époque, musiciens, chanteurs ou comédiens me semble familière et que je prenne plaisir à suivre l'auteur dans sa quête. L'écriture fait le reste et rend l'ensemble passionnant.

En novembre 1958, Billie Holiday est déjà bien éprouvée. Sa vie n'est qu'une succession de violence depuis son viol à l'âge de onze ans. Le réconfort qu'elle trouve dans l'alcool et la drogue la fait lentement mais sûrement avancer vers la mort. Pourtant, la magie de sa voix et de sa présence continuent à opérer auprès des connaisseurs, prêts à lui pardonner ses excès, ses retards, son haleine chargée et sa position chancelante sur scène. Mais les mauvais jours sont de plus en plus fréquents. Le récital de Milan a été un échec cuisant, Billie était dans l'incapacité de chanter, paralysée par la taille de la salle. Son passage à l'Olympia est sur le point de subir le même sort, miraculeusement sauvé par l'artiste elle-même qui, après un début catastrophique finit par retrouver le fil. Son terrible besoin d'argent la conduit à accepter un engagement dans un petit club près des Champs Elysées, le Mars club. Là, dans un environnement qui lui convient mieux, un petit espace empli de chaleur et de bienveillance, elle donnera une dizaine de représentations magiques à destination de quelques privilégiés.

Pour reconstituer ce dernier séjour parisien, Philippe Broussard s'est heurté à l'effacement du temps qui passe, fait disparaître les archives des hôtels et remplace les clubs de jazz par des immeubles de bureaux. Heureusement, quelques rares témoins et autant de rencontres hors du temps lui ont fourni matière à faire revivre de façon très émouvante celle que l'on surnommait Lady Day.

Il rend ici un magnifique hommage à une femme et une artiste hors du commun, passée par tous les extrêmes et dotée d'un magnétisme que l'on ressent à toutes les pages. Un destin inextricablement lié à son époque, nourri de tous les drames de son passé mais incontestablement ancré dans le futur par la grâce de son talent.

Passionnant, nostalgique et inspiré, ce livre donne envie de partir explorer le répertoire de la dame (on peut d'ailleurs le faire sur la page de présentation du livre sur le site de l'éditeur qui met à disposition la playlist du livre que j'écoute en écrivant ces lignes). On y entend mieux les fêlures, et on les comprend.

"Vivre cent jours en un" - Philippe Broussard - Stock - 233 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Moka 23/06/2015 08:52

Une vie passionnante qu'il me tarde de lire à travers ce titre.

Nicole Grundlinger 23/06/2015 13:44

Oui, passionnante. Mais ce livre se concentre surtout sur la fin de sa vie et l'ambiance parisienne singulière de la fin des années 50.

Theoma 21/06/2015 17:47

J'ai adoré le roman jeunesse Billie H. de Louis Atangana sorti l'année dernière. Une artiste qui mérite que son histoire soit racontée.

Nicole G 21/06/2015 18:04

Merci pour l'info ! Cela coïncide avec le centenaire de sa naissance, probablement d'autres publications en vue... C'est effectivement une vie à connaître.