Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Desports n°6 - Dans la roue du tour

24 Juillet 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Revues et journaux

Desports n°6 - Dans la roue du tour

Quand sport et littérature se rapprochent, moi j'adore ! Et je suis donc avec une attention toute particulière cette superbe revue semestrielle qui fait la part belle aux passionnés de sport. Écrivains, journalistes, chroniqueurs, illustrateurs, ils ont en commun d'être de fins observateurs capables d'enthousiasme autant que de fines analyses. Je m'étais bien sûr ruée, avec bonheur, sur le N°2 consacré au tennis. Ce sixième opus s'intéresse au cyclisme, l'un des sports qui de tout temps et grâce à des plumes célèbres - Albert Londres... - a fait couler beaucoup d'encre. Alors que le Tour de France 2015 est en passe de s'achever, ces quelques éclairages sont les bienvenus.

D'abord un constat : cyclisme et dopage sont désormais indissociables. Ce qui n'empêche ni les déclarations enflammées, ni l'émerveillement des passionnés. Néanmoins, rarement chimie et sport auront été si étroitement mêlés... La chronique de Julian Barnes - Tour de France 2000 - extraite d'un recueil publié il y a quelques années, Rien à déclarer illustre bien les interrogations qui règnent autour de ce sport. L'écrivain, francophile averti se penche sur les légendes qui ont fait l'histoire du Tour et notamment le Mont Ventoux, théâtre de nombreuses péripéties, passage redouté par les coureurs lorsqu'il est au programme, environ tous les cinq ou six ans. Tom Simpson, illustre compatriote de Barnes y a trouvé la mort en 1967, foudroyé par un arrêt cardiaque attribué à la prise d'amphétamines. Julian Barnes refait donc le parcours plusieurs décennies après et ses talents d'observateur et de conteur font merveille pour faire vivre l'ambiance sur le bord des routes et rendre compte de la popularité de cet événement pas comme les autres. Pour arriver à la question qu'il souhaite par-dessus tout aborder : "que penser au juste de ce que nous avons vu ?"

Ce numéro n'est pas avare de bonnes plumes. Paul Fournel rend un hommage littéraire et passionné aux seconds couteaux (Seconds couteaux, fines lames), capables d'éclairs de génie, animateurs pleins de panache sans lesquels on s'ennuierait terriblement. "Ils sont l'action, l'imprévu, le geste sans calcul." Ils font vibrer l'écrivain bien connu pour ses écrits sur les sportifs (entre autres) dont il est un admirateur incorrigible du geste et surtout du beau geste. Belle contribution également d'Eric Fottorino, autre passionné célèbre qui raconte sa passion à travers les petits coureurs en métal qui jalonnent ses étagères et tiennent compagnie aux livres. Quant à Jean-Louis Le Touzet qui a longtemps régalé les lecteurs de Libération avec ses analyses pleines de mordant sur les performances affichées des coureurs du Tour, il s'est tout simplement invité chez Antoine Vayer, ex-entraîneur de l'équipe Festina au moment du scandale du dopage sur le Tour de 1998. Retraité et retiré dans son havre de paix de la côte bretonne, Antoine Vayer n'a rien oublié et continue à suivre l'actualité du cyclisme en toute connaissance de cause. Ce qui donne ces "Histoires naturelles du dopage", fort intéressantes, instructives et constituant une synthèse assez complète.

Un numéro passionnant, très complet, qui n'oublie pas de s'ouvrir aux pratiques sportives moins connues ou aux aventures extra-ordinaires. Comme ces "Grimpeurs" racontés par Philip Gourevich, l'équipe nationale cycliste du Rwanda maillon d'une difficile reconstruction. Ou comme ce "Journal de voyage à La Courneuve" où Bernard Chambaz part à la rencontre du club de football américain de La Courneuve, presque un anachronisme.

Et tant d'autres encore... Je n'ai pas encore tout lu mais il me reste un peu de temps avant la parution du numéro suivant consacré en grande partie à la prochaine Coupe du Monde de Rugby. Lorsque le verbe se met au service du geste, c'est superbe.

"Desports N°6 - Dans la roue du Tour" - Editions du Sous-sol - 220 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article