Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

L'aquarelliste - Béatrice Masini

18 Juillet 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

L'aquarelliste - Béatrice Masini

Fin, agréable et coloré, ce roman propose un joli portrait de femme au début du XIXème siècle, dans une Lombardie alors gouvernée par l'Autriche. Une époque où l'indépendance des femmes était encore soit une illusion, soit soumise à l'approbation d'un homme (un père, un mari...) éclairé ou en avance sur son temps. Le parcours de Bianca en est une parfaite illustration, dépeint avec beaucoup de charme et une plume aussi légère qu'un pinceau.

Bianca est une jeune femme accomplie, élevée dans un environnement masculin après le décès précoce de sa mère, entre un père aimant aux idées progressistes et deux frères aux tendances protectrices. Peintre émérite, encouragée par son père qui la voudrait pleinement accomplie et indépendante, Bianca accepte l'invitation de Don Titta, noble milanais, poète et paysan comme il se définit lui-même à venir séjourner dans la propriété familiale afin de répertorier et peindre chacune des espèces végétales du domaine. Le statut de Bianca lui permet de côtoyer cette grande famille, ses secrets enfouis et la petite cour qui l'entoure, et son talent lui vaut bientôt une réputation et de nouvelles commandes. Bianca s'enhardit, entrevoit l'indépendance financière que son père a souhaitée pour elle. Mais elle est jeune encore, pas assez aguerrie aux dangers qui guettent une jeune femme un peu trop romantique, un peu trop encline à vouloir faire le bien des autres malgré eux. Au fil des saisons, l'apprentissage de Bianca devient plus dangereux à négocier...

Une jeune femme étonnamment moderne, par les bons soins de son père qui lui avait révélé les motifs du choix de son prénom : "Tu t'appelles Bianca parce que nous t'avons voulue simple, essentielle, pure. Parce que nous voulions que tu choisisses toi-même tes couleurs". Et Bianca, spécialiste des couleurs dont elle compose ses toiles avec une sensibilité incontestable peine encore à trouver les siennes, troublée par les hommes qui l'entourent et parfois trompée par ses sentiments.

L'auteure n'hésite pas à user des couleurs, telle une palette de peintre pour faire jaillir les paysages, les décors et les saisons. Ce qui donne une belle sensation d'ensemble et une lecture bien agréable, un voyage parmi les merveilles végétales et les méandres de la nature humaine. Une leçon de choses, plus qu'une leçon de vie.

"L'aquarelliste" - Béatrice Masini - Le Livre de Poche - 425 pages (traduit de l'italien par François Rosso)

En sélection pour le Prix des lecteurs du Livre de Poche 2015 (sélection de juillet)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article