Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

La Source - Anne-Marie Garat

27 Août 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Coups de coeur

La Source - Anne-Marie Garat

Anne-Marie Garat est une sorcière. Une charmeuse dont la plume telle une flûte enchantée, agit sur le lecteur comme une sorte d'envoûtement. Avec La Source, elle livre une magistrale réflexion sur la narration, la façon dont se transmettent les histoires, naissent les légendes dont se nourrissent les récits. A l'heure où le story-telling pilote toute communication, comment ne pas être captivé par ce voyage qui tente d'éclairer le processus permettant de privilégier la narration plutôt que les faits ?

Il y a d'abord la langue, reconnaissable entre toutes. Charnue, ronde, généreuse. Ces phrases qui enveloppent, tournoient, semblent se perdre avant de retomber parfaitement sur le fil narratif. Il faut un petit temps de réadaptation parce que cette langue est rare. La scène d'ouverture est là pour ça. Sublime, pleine de couleurs, de sons et d'odeurs. Déroulant peu à peu le charme déjà goûté dans la sublime trilogie (Dans la main du diable, L'enfant des ténèbres, Pense à demain).

Il y a l'histoire. Cette rencontre assez improbable entre Lottie et la narratrice dans un petit village de Franche-Comté, Le Mauduit. C'est a priori le hasard qui a conduit la narratrice dans ce bourg où elle souhaite organiser pour ses étudiants en sociologie une séance de travaux pratiques à partir des archives de la mairie. Le hasard encore si, faute d'hôtel dans la bourgade, elle se trouve hébergée par Lottie, une nonagénaire qui vit désormais seule dans la propriété des Ardenne, une famille autrefois influente. Dès leur rencontre, les deux femmes s'apprécient au point que Lottie pourtant habituellement solitaire et avare de confidences entreprend de raconter à sa visiteuse l'histoire de la maison et de la famille qui l'a érigée. Mais elle prévient : il ne faut surtout pas la croire sur parole.

Le hasard ? Pas si simple. L'histoire personnelle de la narratrice semble trouver des ramifications dans ce bourg où elle a le vague souvenir d'être déjà venue, enfant, à l'initiative de son père que l'étape avait semblé bouleverser. Et son séjour fait émerger d'autres souvenirs avec le secret espoir de trouver quelques réponses pour compléter les trous qu'elle devine dans son histoire familiale. Au fil de ses investigations, à la lumière des récits de Lottie, le passé refait surface, charriant son lot de joies et de drames à l'ombre de la grande Histoire, celle des monuments aux morts des deux guerres qui ont jalonné le siècle avec leurs horreurs, leurs fantômes et leurs secrets encore douloureux.

Enfin, il y a la construction. Anne-Marie Garat nous emmène sur pratiquement un siècle, entre l'histoire singulière de Lottie liée par le soin du destin (et un coup de pouce qu'elle a elle-même donné) à celle de la famille Ardenne, l'histoire du bourg, celles des membres de la famille et de leurs proches qui, outre leur lot de secret et de trahisons irradient aux quatre coins du monde et notamment dans le Grand Nord canadien. Sans oublier la quête personnelle de la narratrice et la façon dont ces histoires influeront sur sa propre vie. Tel un canevas, l'auteure tisse une matière foisonnante, développe, mélange les couleurs, arrange les motifs sans jamais se perdre, pour un résultat qui laisse totalement ébloui, avide de replonger dans ce texte pour s'en délecter encore et encore.

Hommage à ceux qui racontent les histoires et à ceux qui les écoutent, vaste interrogation sur la transformation au fil des narrations, fabuleuse saga historique, incroyable portrait d'un personnage hors du commun, ce roman est tout ça et bien plus encore. Il est de ceux qui dévoilent de nouvelles facettes à chaque lecture. Un enchantement, vous dis-je.

"La Source" - Anne-Marie Garat - Actes Sud - 379 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Dominique 27/08/2015 17:13

j'avais assez aimé la série précédente donc j'ai celui là sur mon étagère j'espère qu'il va me plaire autant qu'à toi

Nicole Grundlinger 27/08/2015 18:10

Il devrait... On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de la trilogie, la plume, le sens de la narration, l'ancrage dans les périodes chahutées du siècle, les secrets de famille... Et pourtant, c'est un tout autre livre ! Le talent, quoi.