Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Le renversement des pôles - Nathalie Côte

19 Août 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Le renversement des pôles - Nathalie Côte

C'est le roman de l'insatisfaction, des rêves oubliés. Un premier roman finement observé et agréablement relaté. Même si le sujet - le couple dans toute sa splendeur - n'est pas des plus originaux (on pense parfois à Moment d'un couple de Nelly Alard ou à Rome en un jour de Maria Pourchet), Nathalie Côte saisit parfaitement l'instantané d'une époque où domine la perte de sens et règne le culte de la consommation.

Pour cela, elle met en scène deux couples qui ne se connaissent pas mais se retrouvent voisins dans la même résidence de vacances dans le sud de la France. Arnaud et Claire arrivent de Lyon avec leur fils de sept ans. Il se satisfait de sa vie de fonctionnaire tandis que sa femme tente de compenser par le sport son état permanent d'insatisfaction. Vincent et Virginie vivent dans une banlieue pavillonnaire de Nancy avec leurs deux filles. Technicien de maintenance informatique, Vincent est soumis aux désirs de sa femme, éternelle insatisfaite, persuadée que tout irait mieux si elle avait plus d'argent. Dans ces deux couples, ce sont donc les femmes qui rongent leur frein tandis que les hommes vivotent sans se poser trop de questions. Normal. Dans la vraie vie, c'est souvent comme ça, j'ai quelques copines qui pourraient en parler tout aussi bien.

Ces vacances vont-elles être propices à changer la donne ? Pas évident. C'est une chose de dire "Ah si..." ou "Quand je pourrai...", c'en est une autre de passer à l'acte. Prendre un amant et risquer de se tromper d'histoire ? Changer de voiture et continuer à jouer le jeu social qui rassure mais ne rend pas heureux ? Chacun se débat avec ses contradictions sans jamais s'attaquer aux vrais problèmes qui les minent un peu plus chaque jour. Le personnage de Virginie qui s'obstine à faire dépendre d'autrui ses espoirs d'une vie meilleure est emblématique du manque de courage qui caractérise la plupart des protagonistes.

Si le trait est parfois ironique, c'est l'amertume qui domine avec un constat malheureusement très juste, celui d'une vie subie, et des scènes qui parleront à beaucoup (le déjeuner chez les beaux-parents, les photos du chien Hercule sur internet...). La psychologie plutôt bien fouillée des personnages contribue au réalisme de l'ensemble et accentue la sensation de déjà vu.

L'auteure met parfaitement en lumière le fameux fantasme du changement de vie, cette forme de renoncement qui consiste à se bercer d'illusions plutôt qu'à agir. Cette sorte de compromission par rapport à ses propres désirs et de lâcheté face aux obstacles à franchir pour tenter de vivre la vie que l'on voudrait vraiment.

Un premier roman vraiment bien senti, très juste. Qui servira peut-être de révélateur à certains... Qui sait ?

"Le renversement des pôles" - Nathalie Côte - Flammarion - 190 pages

Le renversement des pôles - Nathalie Côte

Première chronique dans le cadre des "68 premières fois"

Voir également le billet de Laurielit, moins convaincue et celui de Laure du blog les jardins d'Hélène.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Stephie 19/08/2015 11:11

Il titille ma curiosité :)

Stephie 20/08/2015 12:23

Laurie me le donne samedi :)

Nicole Grundlinger 20/08/2015 10:43

A suivre, donc, avec les autres avis qui ne tarderont pas...