Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Autoportrait de l'auteur en coureur de fond - Haruki Murakami

3 Février 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Récits

Autoportrait de l'auteur en coureur de fond - Haruki Murakami

Je n'ai encore lu aucun roman de Murakami. Il fait partie de ces auteurs dont je remets toujours la découverte à plus tard, sans trop savoir pourquoi. Ce titre me faisait de l’œil depuis un bon bout de temps quand il a miraculeusement atterri sous l'arbre de Noël. En guise de miracle nous parlons ici de l'attention délicate d'une amie chère qui n'a pas manqué de souligner l'adéquation du thème avec mes centres d'intérêt actuels... Je ne sais pas si je me déciderai bientôt à plonger dans les romans du monsieur (dont on vient d'ailleurs de rééditer les tous premiers jusque-là introuvables), mais j'ai l'impression qu'à travers ce récit nous avons fait connaissance et que cette lecture m'a autant appris sur lui qu'elle m'a éclairée sur moi.

Dis-moi comment tu cours, je te dirai qui tu es... Ce pourrait être le sous-titre de ce livre qui occupera désormais une place de choix dans ma bibliothèque. Plus qu'un récit, c'est une formidable méditation sur la vie grâce aux talents d'observateur et de conteur de Murakami, servie par une plume trempée dans la sagesse. Où l'on apprend notamment comment il est soudain devenu écrivain opérant un changement de vie à 180°, comment le besoin d'une activité physique l'a conduit à courir avant que cet exercice ne lui devienne indispensable au quotidien. Le parallèle entre la discipline de l'écrivain et celle du coureur de fond semble évident lorsqu'il décrit l'investissement nécessaire pour atteindre les objectifs chaque jour réévalués. De cette discipline émergent l'énergie et la vitalité indispensables à l'accomplissement de ses projets.

Se connaître, se fixer des objectifs, s'entraîner, être prêt le jour J... Il faut dire que Murakami a autant d'ambition pour cette activité physique que pour sa production intellectuelle. Des dizaines de kilomètres avalés chaque jour, un marathon par an avant de passer au triathlon. Une alimentation et un mode de vie pensés pour la performance... Une véritable ascèse.

Mais il nous dit aussi l'osmose avec la nature pendant la course, cette activité qui permet à chaque pratiquant d'avoir une meilleure conscience des saisons, des végétaux et des animaux. L'esprit plus libre d'observer et de penser. Les sacrifices, les réussites et les échecs, comme une métaphore de la vie dans ce qu'elle a de plus banal.

A travers l'observation du coureur de fond, c'est aussi le constat implacable du corps qui change. Des performances qui un beau jour stagnent avant de régresser. Et cette volonté de combattre sans faiblir les effets du temps. Sans jamais oublier le parallèle entre les performances physiques et intellectuelles.

Dis-moi comment tu cours, je te dirai comment tu écris... A travers ce captivant récit, Murakami se livre en tant qu'homme, écrivain et coureur de fond, révélant des traits de caractère et une façon d'appréhender la vie. Et mine de rien, il permet au lecteur de questionner la sienne à l'aune de quelques sages principes. Ce qui n'est jamais vain.

"Autoportrait de l'auteur en coureur de fond" - Haruki Murakami - 10/18 - 222 pages (traduit du japonais par Hélène Morita)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Orzech 05/02/2016 01:20

C'est aussi avec ce livre que j'ai fait connaissance avec l'auteur et je me suis régalée, j'en ai lu deux autres après, il est différent et je pense qu'on l'apprécie beaucoup plus quand on court car certains passages un peu plus techniques peuvent ennuyer les non adeptes de la course à pied.

Nicole Grundlinger 05/02/2016 10:01

C'est possible... En tout cas c'est une belle manière de faire connaissance. Aventure à suivre...

claire jeanne 04/02/2016 08:36

Un écrivain extraordinaire, dont j'ai adoré plusieurs livres ; mais je n'ai pas lu celui-là.

Nicole Grundlinger 04/02/2016 08:48

Eh oui, la liste des envies de livres s'allonge encore un peu...

Delphine-Olympe 03/02/2016 20:34

Voilà qui semble fort intéressant, même si j'avoue avoir horreur de la course à pied, qui m'ennuie à mourir... En matière de sport, ma préférence va à d'autres disciplines !

Nicole Grundlinger 03/02/2016 22:06

On peut apprécier la lecture indépendemment de la course à pieds... :-D Enfin, je pense. Personnellement, je cours depuis 3 ans pour me sentir mieux sur un terrain de tennis. Et certains passages font forcément écho à des sensations.... Même si le propos va bien au-delà du simple éloge de la course à pieds.