Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Black-out - Marc Elsberg

27 Mars 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

Black-out - Marc Elsberg

Le coup de la panne, Barjavel nous l'avait déjà fait de façon mémorable avec Ravage, un de mes romans essentiels de l'adolescence. Publié en 1943, Ravage est un roman de science-fiction où Barjavel imagine l'humanité 100 ans plus tard aux prises avec une gigantesque panne d'électricité synonyme de fin d'un monde régi par l'automatisation. De quoi donner à réfléchir sur le progrès et surtout la façon dont nos sociétés l'utilisent. Avec Black-out, nous ne sommes plus dans le futur. Ça se passe ici et maintenant, presque comme Barjavel l'avait imaginé.

Avec une rigueur toute scientifique et un sens du suspense bien utilisé, Marc Elsberg déploie une intrigue implacable d'autant plus terrifiante qu'elle s'appuie sur des phénomènes concrets et parfaitement plausibles. Un beau jour donc, la stupeur gagne les principaux gestionnaires des réseaux électriques en Europe qui voient soudain les signaux d'alertes envahir leurs écrans. De pannes en pannes, tous les pays sont progressivement déconnectés, les centrales mises à l'arrêt, les spécialistes mobilisés. Rien à faire, ce que l'on pensait être une situation temporaire va apparemment durer plus longtemps que prévu. La suite des événements, nous allons la suivre depuis plusieurs endroits, aux côtés de personnages impliqués chacun dans leur domaine. Mais surtout avec Piero Manzano, un ancien activiste et hacker italien qui pense avoir identifié un élément déclencheur, et François Bollard, un policier d'Europol bien décidé à mettre les responsables hors d'état de nuire.

La force de ce polar, c'est la minutie et la précision avec lesquelles l'auteur met en scène les conséquences d'une telle panne à tous points de vue. Approvisionnements, conservation des aliments, production de médicaments, alimentation des hôpitaux, traite des vaches, réseaux hydrauliques... tous les secteurs sont rapidement asphyxiés jetant des millions de personnes sur les routes en quête de nourriture et d'hébergement. Avec les violences que l'on imagine. Quant aux problèmes de refroidissement des centrales nucléaires... pas besoin de faire un dessin. Avec un tel chaos, pas étonnant que certains soient tentés par un coup d'état militaire.

Autre point fort, la démonstration faite par l'auteur des dangers de l'ultra-connexion. Plus nos installations sont régies par l'informatique, plus les réseaux sont nombreux et plus les risques d'irruption malveillante sont importants. Dans les années 2000, on ne fait plus forcément la révolution ou la guerre avec des armes traditionnelles mais avec des codes informatiques. Les hackers deviennent les pièces maîtresses d'un monde dominé par les technologies de l'information.

Tout cela nous donne un bon polar, intéressant et crédible quand il met en scène les failles de nos différents systèmes (électriques mais aussi politiques). Reste à espérer que les spécialistes en charge de ces questions l'ont eu entre les mains pour en tirer les leçons nécessaires.

"Black-out" - Marc Elsberg - Le Livre de Poche - 538 pages (traduit de l'allemand par Pierre Malherbet)

En sélection pour Le Prix des lecteurs du Livre de Poche - avril 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Patrice 12/04/2016 20:56

Je "tombe" sur ta chronique un peu tardivement. J'ai lu aussi ce livre que j'ai chroniqué sur le blog. Je suis d'accord avec toi, comme avec Henri-Charles ci-dessous. Il met très bien en évidence les conséquences des pannes électriques, ainsi que les dangers de l'hyperconnectivité. Le côté thriller s'essoufle peut-être un peu en avançant dans la lecture, mais ça reste un livre que je conseille vivement également.

Nicole Grundlinger 13/04/2016 16:53

Oui, il m'a bien captée même si tu as raison, le côté polar s'essouffle un peu vers la fin. Il utilise vraiment bien le contexte, et ça marche !

Henri-Charles Dahlem 27/03/2016 17:07

Excellent livre et bonne analyse. Comme Nicole , je trouve que «La force de ce polar, c'est la minutie et la précision avec lesquelles l'auteur met en scène les conséquences d'une telle panne à tous points de vue. Approvisionnements, conservation des aliments, production de médicaments, alimentation des hôpitaux, traite des vaches, réseaux hydrauliques..»
https://collectiondelivres.wordpress.com/2015/10/22/black-out/

Nicole Grundlinger 27/03/2016 17:14

Merci pour le lien, je viens de lire ta chronique : on est d'accord.