Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Agatha Christie, le chapitre disparu - Brigitte Kernel

9 Août 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Agatha Christie, le chapitre disparu - Brigitte Kernel

Faire d'Agatha Christie une héroïne de roman sentimental ? Dès sa parution, le sujet du livre m'a intriguée. Agatha Christie, c'est un peu celle qui, une fois passée la période Bibliothèque rose (Comtesse de Ségur) et verte (Les enquêtes d'Alice...) a fini de m'enchaîner définitivement à mon fauteuil, un livre à la main, à la limite de l'asocialité. Mais j'avoue que, souvent captivée par ses romans policiers, je ne m'étais jamais vraiment intéressée à sa vie, je ne possédais que très peu d'éléments biographiques la concernant. J'avais l'image d'une femme assez austère, scotchée à son bureau, dans une pièce à la décoration délicieusement britannique. J'ignorais tout de ses problèmes sentimentaux, du nombre de ses mariages ou de ses enfants. Raison de plus pour me plonger dans ce roman qui démarre par cet avertissement de l'auteure : "Ceci est une histoire vraie. Mais ceci est un roman".

Le chapitre disparu dont il est question dans le titre fait référence à une zone d'ombre dans l'autobiographie écrite par Agatha Christie, dans laquelle elle ne cache rien de ses problèmes conjugaux mais où elle passe sous silence une période de plus d'une semaine pendant laquelle elle disparait. Il n'en fallait pas plus pour titiller l'imagination de Brigitte Kernel qui entreprend de remplir ce blanc. Voilà donc Agatha en plein marasme, trompée par son mari depuis un moment et sommée de lui accorder le divorce. Tentée par le suicide mais assez maladroite, elle finit par se réfugier chez sa meilleure amie où elles vont toutes les deux imaginer une stratégie visant à faire revenir Archibald Christie à la raison. Déguisée en homme puis en intellectuelle à lunettes, elle s'installe à Harrogate, une station thermale peu fréquentée pendant l'hiver pendant qu'au domicile conjugal, toutes les hypothèses - suicide, meurtre, fugue, opération de publicité - sont envisagées par les enquêteurs...

L'auteure nous brosse une Agatha Christie bien moins à l'aise à inventer sa propre vie qu'à brosser ses intrigues policières bien que cherchant à s'en inspirer pour se donner du courage. Avec elle, l'écrivain n'est jamais loin, profitant de la moindre péripétie ou de la moindre rencontre pour en faire des ingrédients potentiels d'un futur roman (notamment un roman sentimental écrit plus tard sous un autre nom). Mais autour de cette mystérieuse disparition c'est aussi l'occasion de pointer les affres de la célébrité dont la romancière découvre l'ampleur en suivant le déroulé de sa vie (imaginée) dans les journaux et via les rumeurs. Instructif et plutôt convaincant.

Nous sommes donc sur le ton de la comédie légère, avec tous les attributs de la comédie à l'anglaise (comme par exemple les dialogues très scéniques entre Archibald et l'inspecteur en charge de l'enquête qui ponctuent les différents chapitres), un exercice de style pas si évident à réaliser. A partir d'ingrédients tout à fait réels, l'auteure tricote une fantaisie plaisante, un brin désuète, de quoi se divertir agréablement en faisant un peu mieux connaissance avec celle qui a tellement marqué nos parcours littéraires.

"Agatha Christie, le chapitre disparu" - Brigitte Kernel - Flammarion - 264 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 10/08/2016 11:43

C'est vrai queje me régale encore avec des Agatha encore inconnus de moi, alors pourquoi ne pas découvrir une semaine de sa vie !! si je le trouve à la bibli, ce sera avec plaisir

Nicole Grundlinger 10/08/2016 15:47

Je pense que tous ceux qui ont grandi en littérature avec Agatha Christie ne peuvent qu'être intrigués et amusés par ce roman.

Delphine-Olympe 10/08/2016 09:56

Eh bien, j'avoue n'avoir jamais lu Agatha Christie (que mon fils vient quant à lui de découvrir avec beaucoup de plaisir). Du coup, je ne suis pas particulièrement attirée par ce roman. A tort, peut-être ?

Nicole Grundlinger 10/08/2016 10:55

C'est vrai ? Jamais lu Agatha ? Piques-en un à ton fils... ;-) et celui-ci attendra.