Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Des larmes sous la pluie - Rosa Montero

26 Novembre 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Polars

Voilà longtemps que je ne m'étais pas engagée dans un roman plus typé science-fiction qu'anticipation. A vrai dire, ce n'est pas tout à fait volontaire. C'est une erreur d'aiguillage du transporteur de la Kube qui m'a mis ce roman entre les mains ; compte-tenu de la réputation de l'auteure l'envie était forte de découvrir cette curiosité. Résultat : un super moment de lecture, un roman que j'ai dévoré en retrouvant un peu du plaisir adolescent que j'éprouvais à lire Barjavel.

Rosa Montero nous transporte au 22ème siècle, en 2109, dans l'une des régions des États-Unis de la Terre où cohabitent désormais différentes catégories de population. Les humains ont créé des réplicants, androïdes aux fonctions prédéfinies et à la durée de vie limitée à dix ans, d'apparence humaine hormis les pupilles félines. On trouve également sur terre quelques extra-terrestres plus ou moins bien intégrés, les Autres. Bruna Husky est une réplicante de combat reconvertie en une sorte de détective privé et qui va se trouver en charge de faire la lumière sur un phénomène mystérieux. Des réplicants semblent pris de crises de folie soudaine et se mettent à massacrer des humains avant de se suicider... Face à la panique qui s'empare de la population et au rejet de ses congénères, Bruna se lance sur les traces de trafiquants de mémoires qui pourraient être à l'origine des dérèglements intervenus dans les cerveaux des réplicants.

L'enquête que mène Bruna est prétexte à exploration du monde imaginé et incroyablement bien décrit par Rosa Montero, celui qui pourrait être le nôtre dans cent ans. A travers les réplicants elle pose la question de la valeur de la vie : Bruna vit avec une sorte de compte à rebours dans la tête, obsédée par la limite des 10 ans, jalouse de la vieillesse que connaissent les humains même si ces derniers usent et abusent des opérations esthétiques pour ne pas l'afficher. Elle met les hommes face à leurs contradictions : pleins de méfiance et de haine pour des "machines" qu'ils ont créées mais qu'ils rêvent de détruire. Mais surtout elle offre une fantastique réflexion sur la mémoire, l'histoire et la façon de la raconter. Puisque les réplicants ne vivent qu'entre l'âge de 25 à 35 ans, des mémorialistes sont chargés de créer leurs souvenirs et de les doter ainsi d'un passé (et là oui, tout le monde pense à Total Recall...). On imagine aisément les troubles potentiels de la personnalité...

"Toutes les mémoires mentent. Nous inventons tous notre passé."

J'ai adoré me plonger dans cette drôle de société où les pauvres qui ne peuvent pas payer leur air sont condamnés à vivre dans les zones polluées de la planète, où les gouvernants semblent résolus à réécrire l'Histoire en effaçant des Archives ce qui les dérange, où la soif de pouvoir domine toujours le monde, où les progrès technologiques ne semblent pas avoir résolu la grande question existentielle de tout un chacun : la quête du bonheur.

Plus qu'un roman de science-fiction c'est un livre politique que propose Rosa Montero, qui propose de réfléchir au futur que nous souhaitons. On y retrouve les thèmes qui font l'actualité : la difficulté du vivre ensemble, le rejet de l'autre, la façon dont nous traitons notre planète et même la fragilité de la démocratie.

"La fatigue face à l'insécurité politique et sociale est ce qui a conduit Rome à perdre ses droits et ses libertés. La peur provoque une faim d'autoritarisme chez les gens. C'est un très mauvais conseiller, la peur (...). Nous vivons des moments critiques. Peut-être que notre système démocratique est lui aussi en train de se suicider. Parfois les peuples décident de se jeter dans l'abîme."

Un super moment de lecture, donc, divertissant et intelligent. Parfois les erreurs d'aiguillage ont du bon !

"Des larmes sous la pluie" - Rosa Montero - Métaillié - 408 pages

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maggie 03/12/2017 12:34

Si tu as aimé, il faut lire la suite !!!

Nicole Grundlinger 04/12/2017 10:42

J'en ai bien envie, oui !

Squirelito 01/12/2017 07:55

J'aime beaucoup le style de Rosa Montero. par contre j'avais hésité à lire ce roman pour son côté SF, par ta chronique je vois que l'on peut confirmer de ne jamais avoir de préjugés...

Nicole Grundlinger 01/12/2017 14:01

Oui, pour le coup, c'est de la SF littéraire vraiment bien faite et qui sert d'écrin à un propos finalement très actuel.

papillon 28/11/2017 13:25

Je ne suis pas une lectrice de SF non plus, mais j'ai adoré ce roman !

Nicole Grundlinger 28/11/2017 16:37

Bon il faut dire que ça dépasse les frontières du genre, c'est bien de la littérature :-)

zazy 27/11/2017 13:22

Un style, la SF, que je n'apprécie pas beaucoup, mais Rosa Montero !!!

Nicole Grundlinger 27/11/2017 15:39

Oui alors ça reste de la SF soft, bien littéraire... J'avais prévu de découvrir Rosa Montero avec un autre genre mais ça c'est présenté comme ça :-)

keisha 27/11/2017 08:53

Si tu veux retrouver l'héroïne, tu as Le poids du coeur, très bien aussi!!!

Nicole Grundlinger 27/11/2017 15:38

Oui j'ai vu qu'il y avait un second volet de ses aventures et j'avoue que je suis tentée :-)