Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Un homme - Philip Roth

10 Août 2018 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Coups de coeur

Il y a des auteurs qui vous font peur. Longtemps. Vous ne savez pas pourquoi au juste. Vous en entendez parler, en bien. Vous les écoutez, vous lisez des critiques passionnées et argumentées mais rien n'y fait, vous choisissez toujours un autre livre dans les rayons. C'est ce qui m'est arrivé avec Philip Roth. Peut-être l'avait-on un peu trop sacralisé ? Toujours est-il que je viens de lire mon premier Philip Roth, j'ai fini par céder aux murs de présentation de ses livres qui ont fleuri un peu partout depuis sa mort. J'en ai choisi un mince (cette peur, décidément...), pas forcément le plus célèbre, mais dont la quatrième de couverture me semblait annoncer un texte à ma portée (quelle drôle de pensée tout de même... encore cette crainte de ne pas être une lectrice à la hauteur de l'immense auteur...).

Je l'ai lu d'une traite.

C'est le genre de moment où l'on comprend ce qu'est un grand écrivain. Celui qui rend la complexité fluide et simple. Et qu'y a-t-il de plus complexe que la question même de l'existence ? Un homme est le récit d'une vie qui commence avec la mort du narrateur, ou plutôt avec ses funérailles où sont réunis ses proches, comme autant de chapitres de sa vie. On connait la fin, mais n'est-ce pas le cas de chaque individu ? On sait tous que cela finit et c'est la grande difficulté de la vie que d'avoir à apprivoiser cette certitude de la finitude. Un homme est un roman foudroyant sur l'expérience du vieillissement inéluctable du corps. Un roman dans lequel le narrateur semble revoir en accéléré les grandes étapes de sa vie, avec un focus sur les années de vieillesse, celles au cours desquelles les défaillances du corps vous font basculer dans une sorte de dépendance de plus en plus difficile à supporter mais à laquelle vous vous accrochez, à tout prix.

Notre héros a eu une belle carrière professionnelle dans la publicité, s'est marié trois fois, a eu trois enfants et un comportement dont il n'est pas très fier. Alors que les soucis de santé (problèmes cardio-vasculaires à répétition, opérations fréquentes) diminuent son périmètre d'action, alors qu'autour de lui ses amis ou anciens collègues collectionnent les graves maladies, il a le temps de confronter le personnage qu'il est devenu à son idéal, avec le lot de regrets et de désillusions que cela comporte. Mais ce qui marque surtout, c'est la solitude de l'homme face à lui-même, à sa réalité et à sa fin prochaine. Maillon d'une longue chaine qui le rattache à ses parents, morts et enterrés, et à ses enfants, qui lancent des poignées de terre sur son cercueil. Mais seul face à l'échéance finale.

Il y a dans ce roman, une puissance que j'ai rarement rencontrée, des phrases qui résonnent longtemps par leur justesse et le questionnement qu'elles provoquent. D'ailleurs, j'ai des post-it partout, alors que le livre fait moins de 200 pages. On peut dire que la rencontre a eu lieu. Je m'en vais explorer plus avant l’œuvre de Philip Roth qui me réserve certainement des grands moments.

"S'il avait connu la souffrance mortelle de chaque homme, de chaque femme croisés pendant sa vie active, s'il avait connu leur douloureux parcours fait de regret, de deuil, de stoïcisme, de peur, de panique, de terreur, s'il avait découvert toutes les choses auxquelles ils avaient dû dire adieu alors même qu'elles leur étaient vitales, s'il avait connu le détail de leur destruction en règle, il lui aurait fallu rester au bout du fil toute la journée et une partie de la nuit, à passer encore une centaine d'appels. Ce n'est pas une bataille, la vieillesse, c'est un massacre".

"Un homme" - Philip Roth - Folio (Gallimard) - 184 pages (traduit de l'américain par Josée Kamoun)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hélène 15/08/2018 12:15

De lui j'ai lu La Tache, il y a longtemps. Je note ce titre-ci, pour m'y remettre :)

Nicole Grundlinger 17/08/2018 18:44

Apparemment beaucoup de monde a lu La tache... que je lirai sans doute plus tard quand je n'aurai plus le film en tête. J'en ai acheté 3 pour poursuivre mon exploration dans les prochains mois :-)

eimelle 15/08/2018 10:02

et dire que je n'ai toujours rien lu de lui...!

Nicole Grundlinger 15/08/2018 10:36

Ce genre de message me réconforte- et tu n'es pas la seule - comme quoi, il n'est jamais trop tard

zazy 13/08/2018 22:03

Philip Roth quoi ! je ne connais pas celui-ci, je le note.

Nicole Grundlinger 14/08/2018 16:29

... et moi je continue mon exploration dès que possible !

Papillon 13/08/2018 10:22

Que ça fait plaisir de lire ça ! Oui, on l'a un peu sacralisé ces dernières années, c'est presque dommage, c'est un immense auteur mais qui reste "abordable". Je ne m'en lasse pas (suis plongée dans sa biographie).

Nicole Grundlinger 13/08/2018 17:20

Oui j'ai vu que tu étais en immersion. J'ai fait quelques provisions de mon côté et j'ai hâte de continuer mon exploration.

Antigone 12/08/2018 12:58

Oh moi aussi il faut que je l'essaye !! J'ai vu oui hier à Nantes dans une librairie toute cette collection en folio, bien tentante.

Nicole Grundlinger 12/08/2018 17:11

Mais bien sûr, lance toi ! Ses livres sont effectivement bien mis en avant depuis son décès, il y a donc l'embarras du choix. Ceci dit pas mal de commentaires pour dire que Un homme était plutôt un bon choix pour faire connaissance, donc...

Martine 10/08/2018 15:43

J ai aussi commencé par ce livre puis la tache
Vraiment un GRAND auteur

Nicole Grundlinger 10/08/2018 15:55

Oui, vraiment. Je me réjouis quand je vois la longue liste de ses écrits et des bons moments qu'ils me réservent dans le futur :-)

Brigitte 10/08/2018 13:21

Même si je le lis depuis longtemps j’avais eu le même ressenti avec Un homme. On se dit: voilà ce qu’est la littérature, un homme particulier et une expérience universelle. Ma suggestion, continuer avec un de ses romans les plus connus à l’humour dévastateur, provocateur Portnoy et son complexe. Bonnes lectures...

Nicole Grundlinger 10/08/2018 15:54

C'est effectivement cet effet là, sidérant. Et oui, Portnoy me tente bien, il pourrait être le prochain :-). Merci, Brigitte et à bientôt par ici !

krol 10/08/2018 10:59

Bonne idée de commencer la decouverte de Philippe Roth par ce titre qui m'avait fascinée. Tu vas pouvoir maintenant en lire d'autres sans crainte. Je te recommande La tache.

Nicole Grundlinger 10/08/2018 15:52

Oui je pense que je suis lancée à présent. Je vais profiter du fait que tous ses titres sont bien en évidence en librairie pour faire quelques provisions. Mais ce ne sera pas La tache, que beaucoup me recommandent mais comme je viens de voir le film (très bon d'ailleurs avec Anthony Hopkins), je l'ai trop en tête...

Jeneen 10/08/2018 08:16

Belle rencontre, beau bilket ! Comme je n'ai rien lu de lui non plus, je suivrai ton exemple et note ce livre.

Nicole Grundlinger 10/08/2018 15:50

Merci ! Apparemment, comme le font remarquer d'autres lecteurs dans leurs commentaires, c'était une bonne idée de commencer par celui-ci... Donc, plus d'hésitation ! :-)