Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Le temps d'une île - Thierry Clech

9 Septembre 2018 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Voilà un drôle d'objet littéraire, un roman qui s'étend sur plus de 20 000 ans en seulement 132 pages et je dois dire que j'adore le concept. En fait, la réflexion de l'auteur fait écho à une idée qui m'avait effleurée un jour où j'observais des touristes, sur l'une des plus jolies places de Vannes, se succéder à un rythme régulier pour prendre la même (jolie) vue en photo. Je m'étais dit que la même photo avec ces mêmes bâtiments du Moyen-Âge devait figurer dans des cadres ou des albums de centaines de milliers de foyers, depuis l'invention de l'appareil photo. Thierry Clech, lui, se préoccupe du lieu lui-même. Le lieu immuable qui a vu passer des millions d'individus et été témoin d'époques et de mœurs révolues. Le lieu qui subsiste tandis que ceux qui l'ont traversé ont disparu depuis longtemps.

Ce lieu, c'est une île, visible depuis une baie que l'on devine au fil des épisodes située dans l'ouest de la France. Je parle d'épisodes car l'auteur nous offre plusieurs scènes en remontant le temps, la première en l'an -20 402 et la dernière déjà dans le futur en 2147. Entre temps, nous aurons rencontré quelques personnages qui se sont trouvés face à cette île à différentes époques. Il y aura eu des naissances et des morts, des moments de réflexion intense, des trahisons, des meurtres, des départs. Des constructions et des destructions. Comme autant de courtes nouvelles ciselées, les instantanés se succèdent et s'animent. Comme si l'auteur partait d'une collection de photos prises à différentes époques (c'est une image, je sais que la photographie n'existait pas pendant les 3/4 du livre) et, d'un coup de plume, leur donnait vie avant de les rendre à leur immobilité et de passer à la suivante.

Cela donne une impression étonnante, une mise en perspective de la rapidité d'une vie comparée à l'échelle du temps de l'humanité. On perçoit de façon vertigineuse l'infiniment petit d'une vie d'homme comparée à celle de la terre, et le décalage de perception de chacun face à l'immensité de l'espace-temps. Les hommes passent, la terre demeure. Et le regard de photographe de l'auteur trouve ici une jolie façon de nous le donner à méditer.

"Le temps d'une île" - Thierry Clech - Ateliers Henry Dougier - 132 pages

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ariane 09/09/2018 22:40

Cela me rappelle Quelques battements d'ailes, un très bel album lu avec mes filles il y a quelques mois, dans lequel une montagne nous raconte le passage des siècles avec l'apparition de la vie, puis des premiers hommes, des villages, des villes,.. J'avais été charmée tant par le concept que par les illustrations, c'était poétique et très beau.

Nicole Grundlinger 10/09/2018 14:57

Oui l'idée est vraiment jolie. Là il n'y a pas d'illustrations, j'imagine que c'est beaucoup plus littéraire mais c'est vraiment intéressant.

krol 09/09/2018 08:37

L'idée me plait !

Nicole Grundlinger 09/09/2018 15:20

C'est très original, ça peut surprendre voire déstabiliser (mes copines des 68 n'ont pas été aussi réceptives que moi...) mais moi je trouve ça vraiment intéressant.