Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Seule la nuit tombe dans ses bras - Philippe Annocque

20 Septembre 2018 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

C'est l'histoire d'un roman qui héberge un autre roman, qui lui-même n'est que le réceptacle d'une histoire sans cesse réinventée... Une mise en abyme subtile à travers les mots, matériau de l'écrivain, matière première de l'auteur qui les sème comme des petites graines qui germeront ensuite dans l'esprit de chaque lecteur. Et pour l'illustrer, quel meilleur sujet que l'amour ?

Oui, mais l'amour au 21ème siècle, à l'heure des écrans, des réseaux sociaux et des messageries instantanées. Est-ce que ces outils facilitent l'adultère ? Certainement. Est-ce qu'ils modifient la nature des sentiments et des relations ? Comment ne pas le penser ? Néanmoins, la relation que met en scène Philippe Annocque est uniquement virtuelle... Alors, est-ce que cliquer c'est tromper ? Outre le fait que chaque lecteur se fera sa propre opinion, en fait, la réponse on s'en fout un peu. C'est le jeu qui ici est intéressant et le miroir qui nous est tendu à l'aune de l'auscultation de la relation entre Herbert et Coline. Tous deux enseignants mais à des centaines de kilomètres de distance. Leur relation est née sur Facebook, s'est poursuivie via messagerie et mails. S'est intensifiée par l'échange de photos plus que suggestives. Sans qu'ils ne se soient jamais rencontrés. Sans que leurs mariages et familles respectifs n'aient jamais été remis en question. Herbert écrit ici le roman de leur histoire. Mais ne l'a-t-il pas déjà écrit par les mots mêmes échangés avec Coline ?

Naviguer à travers les états d'âme et les réflexions d'Herbert a un petit goût bien savoureux. Le regarder s'interroger sur le meilleur moyen de relancer l'intérêt de Coline - un texto ou un mail ? -, réagir face à l'envoi de photos de plus en plus crues de la part de Coline ou encore tenter de relater le plus fidèlement possible les différentes étapes de cette relation, voilà qui a de quoi faire sourire. Mais un peu jaune tout de même pour ce que tout ce cirque révèle de notre société.

"Les gifs animés sont les oracles de notre temps. Ils nous annoncent notre avenir. En piètre aruspice qu'il a toujours été, il n'avait pas su interpréter celui-là."

C'est que, virtuelle ou pas, une femme reste une femme. Et le jeu amoureux n'en est pas pour autant débarrassé de ce qui en fait le charme. Autrefois, il fallait lire entre les lignes. Désormais, il faut interpréter les images, voire même les canaux utilisés. C'est pourtant bien avec des mots que l'écrivain Herbert choisit de raconter cette histoire et d'en faire un roman. Une raison supplémentaire de se réjouir et de jouir de cette prose maligne. Qui invite à s'interroger sur l'amour, celui qu'on idéalise comme celui du quotidien. Celui dont on a tendance à faire toute une histoire.

"Il ne croyait pas à l'idéal. Il avait admis depuis longtemps et une fois pour toutes, que la vie n'est qu'une longue succession de compromis, qui permettait de remettre la mort à plus tard. Certains compromis étaient plus avantageux que d'autres, indiscutablement. Il tentait d'aller vers ceux-là, dans une démarche consciente et sans illusions. C'est ce qu'il se disait".

"Seule la nuit tombe dans ses bras" - Philippe Annocque - Quidam - 144 pages

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delphine-Olympe 23/09/2018 19:39

Un jeu de séduction qui passe par les mots et les images...J'aime beaucoup le sujet !

Nicole Grundlinger 24/09/2018 17:46

Bon on est loin du 18ème siècle, hein... mais je trouve le jeu plutôt intelligent dans sa manière d'ausculter ce que la modernité peut éventuellement changer à ce type d'exercice.

zazy 20/09/2018 21:49

Tu sais séduire la lectrice que je suis ! je note

Nicole Grundlinger 21/09/2018 19:27

Une dose d'humour intelligent ça ne peut pas faire de mal :-)