Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Dans la lumière - (une nouvelle, par moi-même)

27 Juillet 2019 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Parfois j'écris aussi...

C’est aujourd’hui. Ce moment qu’elle attend depuis si longtemps. Pour lequel elle a travaillé pendant des années. Interrogé avec insistance, le miroir lui renvoie des signaux qui la rassurent. Son teint est joliment hâlé, très naturel. Le maquillage est léger, un soupçon de mascara, une estompe de crayon gris à la racine des cils pour renforcer l’éclat vert de l’iris. Les lèvres à peine teintées d’un gloss framboise. Elle esquisse un sourire, dévoilant une rangée de petites dents bien blanches et bien alignées. Replace une mèche brune échappée de son chignon lâche qui dégage bien sa nuque. Pivote. Face. Profil. Admire la perfection de son oreille. Chaque détail compte, elle ne veut rien négliger. Elle doit être parfaite, de loin comme de près. 

 

Des années qu’elle étudie ses modèles. Qu’elle écoute les commentaires du public lors des retransmissions. Les gens sont sévères, sans pitié. Coiffures, tenues, attitudes. Tout est passé au crible, le moindre faux pas est immédiatement repéré, moqué. Un col en dentelle à l’allure un peu vieillotte. Quelques kilos superflus. Une grimace trop appuyée, un poing brandi avec trop de hargne. Les caméras saisissent tout. Les officielles et les autres, brandies par chaque spectateur capable de capturer l’instant qui pourrait gâcher tous ses efforts. Elle a en mémoire les mésaventures de celles qui ne se préoccupaient pas d’être observées et dont les mimiques trop expressives et peu appropriées ont été livrées en pâture aux commentateurs, toujours prompts à descendre en flammes celles qu’ils n’avoueraient jamais jalouser et préfèrent piétiner.

Elle a toujours su qu’un jour, elle serait à leur place. Mais elle ne s’est pas contentée de rêver ou d’attendre que les choses tournent dans le bon sens. Elle a construit sa vie pour atteindre son objectif. Des heures de repérage, des week-ends à sillonner les routes du département au rythme des compétitions organisées dans les clubs voisins. Les championnats de France pendant les vacances. Ses parents s’amusaient de sa passion pour un sport qu’elle pratiquait pourtant en dilettante, plus préoccupée de l’élégance de ses tenues que de ses performances. Elle est devenue une excellente analyste du jeu, capable de décrypter n’importe quel match et surtout incollable sur les spécificités de chacun des jeunes espoirs du circuit. Son père pensait qu’elle se destinait à une carrière de journaliste sportive, appréhendait les difficultés pour une femme de se faire une place dans ce milieu toujours très masculin.

A 15 ans, après un bref flirt avec Arthur, vice-champion de France cadet, elle a jeté son dévolu sur Alex. Il dominait sa catégorie, elle n’a eu aucun mal à attirer son attention, spectatrice assidue de ses matchs. Ils sont devenus inséparables, mini couple reproduisant le modèle de leurs aînés, déjà presque professionnels dans leur façon de gérer la progression du jeune homme. Jusqu’à ce qu’elle assiste un jour à la victoire de Mathieu et comprenne que c’était sur lui que reposaient désormais les principaux espoirs de la Fédération. Prudente, elle a pris le temps de l’observer pendant quelques mois et de préciser ses impressions. Aujourd’hui, elle se félicite d’avoir su rectifier le tir au bon moment. Elle a misé sur Mathieu et le résultat est là. Bien plus gratifiant qu’un numéro gagnant à la roulette.

Elle enfile sa robe avec précautions. Une petite merveille de finesse et de légèreté, réalisée sur mesure pour mettre en valeur son décolleté et la rondeur de ses épaules. Une robe blanche, sobre. De l’élégance, du bon goût et la certitude de bien ressortir à l’image. Peu de bijoux. Elle a toujours détesté ces filles qui s’affichent avec leurs gros cailloux, comme autant de trophées. Un simple jonc en or autour de son poignet et le saphir que Mathieu lui a offert pour leur deuxième anniversaire de mariage. Ils sont ensemble depuis six ans. Elle veille sur lui, sur sa tranquillité d’esprit. Gère la logistique. Œuvre dans l’ombre.

Aujourd’hui, elle va entrer dans la lumière. On parle de Mathieu comme d’un futur numéro un mondial et cette première finale d’un tournoi du grand chelem devrait le mettre sur orbite. Il va gagner. Il doit gagner. Lorsqu'il va apparaître sur le court tout à l'heure, des millions de téléspectateurs n'auront d'yeux que pour lui. Elle est prête. Les caméras pourront saisir ses moindres expressions dans les tribunes, elle a longuement répété, prévu tous les cas de figure.  Pour la suite aussi, les journalistes, les reportages qui offrent un peu de rêve au public. Oui, elle a rempli sa part du contrat, c’est à lui de jouer à présent. Elle aussi veut être numéro 1. Faire oublier les Jelena Djokovic et autres Kim Murray sur lesquelles les objectifs sont braqués. Il doit gagner. Parce qu’elle espère un règne aussi long que celui de Mirka Federer.

NG - juillet 2019

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 30/07/2019 07:41

Une nouvelle à la chute étonnante...le rôle de la femme est très important pour le moral du héros du jour, mais quelle tristesse finalement de n'être que la femme de...même si pour elle ce rôle a toute son importance. Comme à chacune de mes lectures de tes nouvelles, je suis scotchée par ton écriture. Quand on commence à te lire, nos yeux sont captivés par tes mots et nous voulons connaître la fin...c'est vital ! Merci de les partager avec nous

Nicole Grundlinger 30/07/2019 14:06

Merci Manou, c'est précieux d'avoir un retour, et tellement génial quand il s'exprime de cette manière.

Mimi 29/07/2019 12:43

Femme de... Quel choix de vie ! Joli texte qui donne à réfléchir :0))

Nicole Grundlinger 29/07/2019 13:59

N'est ce pas ? ;-) ... Même si tout ça n'est bien sûr que fiction :-)

Matatoune 28/07/2019 07:15

Ah oui, très bien ! Je ne m'attendais pas à la chute. Et promis, je ne regarderai plus les" femmes de " de la même manière ! Bon dimanche

Nicole Grundlinger 28/07/2019 17:35

Merci de me lire et merci de ce retour ! A très bientôt.

Martine 27/07/2019 16:24

Waouhhhh j'adore, Nicole!!! Puis-je partager ta nouvelle lundi dans ma rubrique La bonne nouvelle du lundi? Merci pour ta réponse et toutes mes félicitations ! Tu devrais penser à publier

Nicole Grundlinger 27/07/2019 17:07

Oh merci, c'est gentil. Tu peux partager, oui, bien sûr, malgré le fait que je ne sois pas publiée.
En tout cas merci pour ton retour, c'est toujours sympa d'être lue :-)