Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Dans les flammes de Notre-Dame - Sébastien Spitzer

5 Juillet 2019 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Récits

Il est certain que chacun se souvient de ce qu'il faisait, où il était ce 15 avril 2019 aux alentours de 18h50 lorsque les flashs info ont commencé à diffuser la nouvelle : de la fumée s'élevait au-dessus de Notre-Dame, un début d'incendie. Suivirent de longues heures de sidération pour des millions de spectateurs, dans les rues, au plus près que le permettaient les cordons de sécurité mais surtout devant les écrans, dans tous les foyers français, croyants ou pas et, au-delà, dans le monde entier. Sidération, incrédulité, tristesse, peur. Sébastien Spitzer, lui, a tout de suite pensé à ce qui était en train de se jouer pour tous les protagonistes du drame. Et particulièrement pour ceux qui étaient en train de combattre le feu, à la fois présents dans l'esprit des spectateurs - dans leurs prières peut-être - mais invisibles dans les entrailles brûlantes de la cathédrale. Ce qu'il nous livre ici est le résultat de son travail de journaliste, magnifié par son talent de romancier, un récit haletant, au cœur de l'événement et aux côtés de ceux qui l'ont vécu dans leur chair. Terriblement addictif.

On y fait connaissance avec des individus exceptionnels, des soldats du feu dont la devise est "sauver ou périr" et qui n'a jamais été aussi vraie que dans ce combat au corps à corps avec une fournaise infernale. On tremble pour Myriam, lorsqu'elle frôle la mort, au plus fort de l'embrasement de la flèche. On découvre avec étonnement les compétences de Laurent, qui dessine les feux et permet de retranscrire ce qu'aucune photo ne peut montrer afin d'aider le commandement à affiner ses stratégies. Le récit du sauvetage rocambolesque des différents trésors est incroyable. L'auteur n'oublie personne, de Gilles Bouleau, présentateur du JT de TF1 obligé d'improviser alors qu'il préparait depuis des jours une spéciale "annonces du Président de la République" en réponse à la crise des gilets jaunes, au couple Macron justement venu sur place, en passant par Anne Hidalgo ou Monseigneur Chauvet, le recteur de la cathédrale. Sans oublier les riverains et les milliers de gens amassés dans les rues adjacentes en train de prier.

Au fil de la lecture, les images se bousculent, on a l'impression de voir se dérouler un film, avec un scénario qui s'attarde sur les individus, les héros d'une heure ou de quelques secondes, les destins dont le cours s'infléchit en un instant, une dramaturgie incroyable que les meilleurs scénaristes de fiction ne renieraient pas. Pour mieux saisir ce qui se joue ce soir-là, Sébastien Spitzer ne se prive pas de quelques incursions historiques, religieuses ou littéraires (comment ne pas se référer à Victor Hugo ?) ce qui donne un relief particulier à ce récit à hauteur d'hommes en quête d'un miracle. Il dit lui-même que son enquête a été incroyablement facilitée, comme si tous les éléments avaient tourné en sa faveur.

Alors certes, il y a l'enquête, l'accès aux protagonistes, à commencer par les pompiers qui n'acceptent pas toujours de raconter et qui l'ont ici fait volontiers. Mais il y a surtout l'écriture, le rythme, le ton juste, l'équilibre entre éléments factuels et incarnation, toute cette belle alchimie qui aboutit à ce récit enlevé, captivant et impossible à lâcher une fois commencé. Et dire que ce n'est même pas un roman !

"Dans les flammes de Notre-Dame" - Sébastien Spitzer - Albin Michel - 232 pages

NB : Un pourcentage des recettes générées par la vente de ce livre sera reversé aux œuvres des pompiers.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

luc 02/12/2019 18:17

je suis arrivé vers 20h, moment où "tout" se jouait : la flèche s'était effondrée dès la première heure, la charpente avait brûlé -il s'agissait de savoir si l'incendie allait s'étendre ou non. Bien sûr l'image des flammes et de la fumée était impressionnante mais c'est à jamais l'image d'un soldat du feu qui me restera. Il était là dans une espèce de nacelle, elle-même au bout d'un long bras métallique articulé, et il tenait en mains une lance à incendie qui avait quelque chose de pathétique et de dérisoire en apparence, du genre, pansement-sur-une-jambe-de-bois. Mais je n'ai pas tardé à comprendre mon erreur. Peut-être n'était-il pas le "seul" à agir, et il doit avoir été briefé mais il a dirigé le jet comme il fallait, là où il le fallait ; et une heure plus tard la façade pouvait être considérée comme sauvée.
La lutte contre le feu, même si elle a un caractère particulier, est aussi une des activités humaines... Celui qui dans ma mémoire devrait rester... le pompier de Notre-Dame m'a intensément et durablement fait repenser à tout ce que j'avais pu lire, mais qui était parfois resté un peu abstrait, où il était question de l'action de l'homme (ou femme) sur le milieu.

keisha 06/07/2019 07:01

Ah intéressant, mais j'espère que ça n'a pas été écrit trop tôt?

Nicole Grundlinger 06/07/2019 12:37

D'après ce que je sais, l'auteur a enquêté dès le lendemain... Ceci dit, il ne s'agit pas d'une analyse ou d'une réflexion mais bien d'une plongée instantanée dans l'action, sur une période de quelques heures. Basée sur des témoignages à chaud et reconstituée, comme un docu-fiction.