Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

L'enfant céleste - Maud Simonnot

19 Novembre 2020 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Et dire que j'ai bien failli ne pas lire ce roman, la faute à une intuition visiblement erronée qui m'en a détournée longtemps. C'eut été fort dommage car il m'a procuré ce genre de parenthèse enchantée dont on voudrait ne jamais s'extraire. Empreinte de douceur, de poésie et d'un charme indéniable. Une bulle. Comme celles qui font briller les yeux des enfants lorsqu'ils les produisent en soufflant dans de l'eau savonneuse.

Trois fois rien, donc. Une mère, son fils d'une dizaine d'années. Tous les deux sur un fil, un peu au bord de la route, sortis des rails. Mary sort d'une douloureuse rupture amoureuse et s'interroge sur cette tendance à l'échec dans sa vie affective. Cilian est un garçon surdoué, qui s'ennuie beaucoup à l'école mais s'enthousiasme pour le cosmos, l'astronomie, la poésie et la nature. Alors Mary prend une décision radicale. Devançant la fin de l'année scolaire, elle embarque avec son fils pour l'île de Ven, en mer Baltique, au large de la Suède et de la Norvège. Plutôt que le divan d'un psy, elle choisit de passer quelques semaines dans les traces de Tycho Brahe, célèbre astronome qui vécut au 16ème siècle et résida vingt ans sur Ven où il construisit l'un des plus importants observatoires. Regarder vers les étoiles lorsque la terre se fait trop pesante. Retrouver le lien avec la nature qui a guidé l'enfance de Mary et qui se détend au contact d'une vie trop citadine. Renouer avec la force des rêves. Se ressourcer et offrir à Cilian, l'enfant différent, un espace de liberté où personne ne le juge.

Trois fois rien, et pourtant. Cette île, cette nature, on en ressent tous les bienfaits et la puissance. Là, les histoires d'amour ont la magie des contes de fées, les vacanciers ressemblent à Des Esseintes, le héros de A rebours, enquêtent sur Shakespeare et s'inspirent des poèmes de Tennyson. Partout, la beauté de l'île, la nature préservée, l'immensité du ciel et les corps qui peu à peu se libèrent tandis que les esprits s'allègent. Grâce à une écriture tout en douceur, en délicatesse, le lecteur se laisse peu à peu gagner par la beauté de cette renaissance au monde, et la sensation de bien-être qui l'accompagne.

Parfois, le merveilleux tient à trois fois rien.

"L'enfant céleste" - Maud Simonnot - Editions de L'Observatoire - 176 pages

Lire aussi le joli billet de Delphine.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je tourne autour de ce livre sans y succomber ... pourquoi résister ??? Je crois que j'en attends trop, j'ai peur d'être déçue. Et quelle sublime couverture !
Répondre
N
Alors que moi je pensais ne pas apprécier ce livre... comme quoi, l'instinct peut être trompeur.
S
Je partage totalement votre sentiment sur cette lecture. Du dépaysement, de la poésie, de la bienveillance, une belle association pour un agréable moment d’évasion.
Répondre
N
Ce qui fait particulièrement du bien en ce moment :-)
D
Une parenthèse de douceur, c'est exactement ça. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on en a bien besoin en ce moment...
Répondre
N
Oh que oui ! Tu avais raison de m'encourager à passer outre ma première impression, Charlotte a fini de me convaincre. Joli moment.
Z
J'apprécie ces parenthèse ravissante entre deux lectures plus difficiles. Lorsqu'elle est réussie, c'est signe d'un bon livre, alors je note
Répondre
N
Oui, c'est tout à fait le genre de lecture à glisser entre deux plus complexes. Elle diffuse du bien-être sans négliger le contenu, c'est important.
G
Lu sur le conseille de ma libraire, j'ai vivement apprécier ce roman et ce bien être qu'il procure, dans être un roman feel good. Un retour à la nature et à l'essentiel !
http://lescoupsdecoeurdegeraldine.com/2020/11/l-enfant-celeste-de-maud-simonnot.html
Répondre
N
Oui, du plaisir et du bien-être avec un vrai contenu, tu as raison de le souligner.
K
Celui ci, je veux le lire, mais comme il est emprunté à la bibli la plus proche, faut attendre;.. Ton avis confirme!
Répondre
N
Patience alors...
E
Ta critique fait très envie. c'est tout à fait le genre de légèreté à chérir en ce moment et un petit voyage en Norvège n'est pas pour me déplaire.Se balader dans tes suggestions est déjà plaisant en soi. Merci.
Répondre
N
Merci. La balade est aussi dépaysante que consolatrice, il ne faut pas hésiter.