Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Les secrets de ma mère - Jessie Burton

5 Novembre 2020 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Peut-être que le fait d'avoir dû relire trois fois le premier paragraphe aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Quand l'esprit commence à s'enfuir dès les premières lignes, c'est ennuyeux. Mais ce n'est qu'après être parvenue à la fin du livre que j'ai réalisé que ce manque de fluidité du premier paragraphe était finalement emblématique de l'ensemble du roman. Pas désagréable à lire, loin de là mais que j'ai trouvé un peu pesant dans la forme, manquant d'évidence dans le fil narratif sans qu'aucune fulgurance ni dans le style ni dans le propos ne le justifie. Bref, je suis sortie de ma lecture assez perplexe, pas franchement déçue mais un peu quand même malgré la petite bouffée d'émotion de la fin.

Finalement, le sujet est assez classique. Une jeune femme, Rose Simmons cherche à en savoir plus sur sa mère qui, trente-quatre ans auparavant l'a abandonnée à l'âge d'un an sans plus donner aucune nouvelle. Elevée par son père, Rose n'a jamais eu aucun élément, pas même une photo de cette Elise Morceau dont elle aimerait connaître l'histoire pour, peut-être parvenir à se trouver elle-même. Un jour, son père se décide à lui donner un indice : deux romans de Constance Holden, écrivaine à succès qui n'a plus rien publié depuis trente ans et qui avait une relation amoureuse avec Elise avant de rencontrer le père de Rose. Apprenant que Constance est toujours vivante, Rose s'arrange pour se rapprocher d'elle sous une fausse identité en espérant recueillir des informations, notamment à travers les écrits de Constance. Que s'est-il passé entre les deux femmes ? Quel rôle a joué ce séjour à Los Angeles pour le tournage de l'adaptation cinématographique du premier roman de Constance ? Petit à petit se dessinent en parallèle les parcours d'Elise et de Rose, face à l'amour, à l'affirmation de soi et bien sûr à la maternité.

Et ce parallèle se dévoile très très lentement, de façon un peu laborieuse qui laisse tout le temps au lecteur de se demander où on va. Il faut assez fréquemment relier les morceaux entre eux. Les choix autour de la maternité sont traités de façon centrale alors qu'à mon avis ce n'est pas le plus intéressant. Les questionnements autour du personnage de l'écrivain, Constance et de la façon dont elle s'approprie ou pas la matière de ceux qui l'entourent sont à peine effleurés. Tout comme ceux du rapport entre fiction et réalité. C'est dommage. Finalement, les différents personnages manquent aussi de profondeur au point que j'ai eu du mal à éprouver de l'empathie pour les uns ou les autres. Tout ceci mis bout à bout fait que ce roman ne laissera certainement aucune trace en moi, contrairement aux deux précédents de Jessie Burton.

L'impression bizarre que la réalisation n'est pas à la hauteur de ce qu'avait envisagé l'auteure avec ce roman dont il faut sans cesse assembler les morceaux au risque de rester à distance.

"Les secrets de ma mère" - Jessie Burton - Gallimard - 506 pages (traduit de l'anglais par Laura Derajinski)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ariane 08/11/2020 16:00

J'hésitais mais je pense que je vais passer mon tour...

Nicole Grundlinger 09/11/2020 17:16

Eh bien j'aurais du mal à t'encourager à faire le contraire ;-)

papillon 06/11/2020 17:21

Depuis qu'il est sorti je tourne autour sans pouvoir me décider tant le thème me séduit peu. Apres ton billet (et celui de Cathulu), je pense que je vais zapper, même si j'aime bien l'autrice. Ça me fait penser à Anna Hope : deux très bons romans, puis un truc tout plat...

Nicole Grundlinger 06/11/2020 18:03

Alors pour Anna Hope je ne suis pas d'accord, son troisième roman n'a rien de plat... En ce qui concerne Jessie Burton, il y a une tendance à vouloir complexifier sans raison (ça se sentait déjà dans Les filles au lion) et là, le fil se perd complètement...

Eva 06/11/2020 11:45

j'avais bien aimé les deux précédents, mais je n'étais pas dithyrambique non plus, donc pas de grandes attentes sur celui-ci...

Nicole Grundlinger 06/11/2020 16:38

Comme ça tu ne seras pas déçue ;-)

zazy 05/11/2020 21:22

Une autrice que je ne découvrirai pas

Nicole Grundlinger 06/11/2020 16:38

En tout cas pas avec celui-là mais si tu as l'occasion de lire son premier roman, Miniaturiste, je pense qu'il pourrait vraiment te plaire.

keisha 05/11/2020 14:31

La miniaturiste m'avait laissée déjà un peu dubitative (en fait je ne voyais pas l' intérêt de ce personnage et de la maison, c'est dire!), alors depuis je passe.

Nicole Grundlinger 05/11/2020 16:33

Bon alors du coup tu ne l'attendais pas et tu ne seras pas déçue ;-) (moi j'avais beaucoup aimé cette atmosphère du Miniaturiste, flirtant avec la magie...)