Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Les lois de l'ascension - Céline Curiol

11 Février 2021 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Il faut avoir une bonne dose de courage pour envisager de poser sur les tables des librairies un beau pavé de 835 pages, à l'heure où les individus peinent à se concentrer, zappent toute la journée. Au risque de décourager certains critiques littéraires, mais heureusement pas les vrais. Il faut avoir du courage mais aussi une sacrée ambition pour construire ce fantastique roman choral et y enfermer quelque chose de l'air du temps, comme dans une bouteille destinée à traverser les décennies pour peut-être témoigner un jour de ce que furent les années 2015 et 2016, dans la France d'après-les-attentats. Ce que nous livre Céline Curiol est certainement le résultat d'un travail phénoménal ; je m'y suis glissée avec curiosité et j'ai apprécié l'intelligence du propos, la densité de l'ensemble, la profondeur des personnages qui reflètent chacun avec son histoire, une bonne part des questionnements contemporains. C'est passionnant.

Ils sont six. Six personnages que nous allons suivre à tour de rôle au cours de 4 journées, une par saison, le temps d'une révolution de la terre autour du soleil. Orna est responsable des contenus pour le site web d'un media, Sélène est prof et chercheuse en sciences de l'environnement, Hope a vingt ans et plus beaucoup d'illusions, Modé est au seuil de la retraite, Pavel est psychologue et Mehdi traine son ennui dans sa cité. Entre eux, les liens existent déjà ou vont se tisser au fil du récit, de façon plus ou moins proche, plus ou moins dramatique, mais suffisamment pour que l'on sente qu'ils font bien partie de la même communauté : celle des humains. Un septième personnage traverse toutes les pages : le vingtième arrondissement de Paris, et surtout le quartier de Belleville. Ce n'est pas anodin, cet espace est un melting-pot, à la fois repaire de "bobos" et campement pour sans abris. Cette confrontation est autant élément de contexte que représentative des situations des protagonistes en proie à des questionnements existentiels. Comment être au monde de façon juste ? Comment s'assurer d'être en phase avec ses aspirations profondes lorsque la vie est passée avec toutes ses injonctions contradictoires ? Comment reprendre le contrôle sur sa vie ?

Les lois de l'ascension est un roman qui s'inscrit dans le temps long en creusant les états d'esprit, les pensées, les états d'âmes et les failles de chaque protagoniste avec une impressionnante justesse. En s'interrogeant sur ce qui relie les hommes sans occulter les obstacles à commencer par les propres contradictions d'un même individu. En proposant une sorte de synthèse documentée sur ce qui compose notre société et ce que cela implique pour chacun. La dimension politique est prégnante, les questions clés autour de l'environnement, du travail, de l'insécurité, de l'accueil des réfugiés constituent la toile de fond sur laquelle se débattent Orna et sa recherche d'équilibre, Sélène et sa quête d'authenticité, Hope et sa quête de sens, Modé et ses aspirations à la poésie, Pavel et son désir de réconciliation, Mehdi et sa colère. L'auteure règle parfois la focale sur les corps, la façon dont ils habitent ou conquièrent leur espace, se cherchent, s'effleurent, s'évitent. La violence sous-tend le récit, celle des rapports sociaux, des conditions de travail, celle du rejet de l'autre. Et l'ensemble est une photographie assez saisissante de ce que nous sommes, dans toutes nos ambivalences.

J'ai pris mon temps. Ce roman n'est pas de ceux qui se lisent dans le métro ou entre deux rendez-vous, il nécessite de l'attention. Mais l'immersion est fascinante et la récompense est immédiate. L'intelligence se cache à chaque coin de page, mon paquet de post-it y est passé. Il y a matière à écrire une thèse sur ce livre, ce qui n'est pas l'objet de ce billet. Non, l'idée est simplement de dire que ce roman est impressionnant et qu'il vaut tout le temps qu'on lui consacre.

"Les lois de l'ascension" - Céline Curiol - Actes Sud - 842 pages

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Merci pour cette découverte!
Répondre
N
Avec plaisir !
K
Je ne connais pas l'avis du masque, mais c'est vrai, un pavé de 835 pages, pas sûr qu'ils soient arrivés au bout! ^_^
Répondre
N
Euh disons que l'un s'est arrêté après 200 pages, ce qui pour un roman choral équivaut à ne pas le lire, 2 autres ne l'ont carrément pas lu mais en ont quand même dit du mal. Seule Patricia Martin l'avait lu et était capable d'en parler correctement. Bref, irrespectueux et sans intérêt.
D
Quel contraste avec les propos des chroniqueurs du Masque i :-D
Plus sérieusement, comme je te le disais sur IG, ce livre m'intéresse, mais je le garderai pour les vacances. Comme tu le soulignes toi-même, compte tenu de son ampleur et de son exigence, il nécessite un temps de lecture pas trop fragmenté...
Répondre
N
Tu veux dire quel contraste entre les propos de quelqu'un qui a lu le livre et de ceux qui ne l'ont pas lu par flemme ? Oui, c'est une bonne idée de le garder pour une periode de vacances, lorsque tu peux lui accorder du temps et un esprit un peu plus libre.