Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Hamnet - Maggie O'Farrell

10 Juin 2021 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Voici un billet dont je repousse l'écriture depuis un bon moment, la faute à tous ces sentiments contradictoires qui s'affrontent dans mon esprit. Ai-je aimé ce livre ? Oui et non. Le plus compliqué arrive donc maintenant, tenter de mettre de l'ordre et d'isoler ces sons discordants qui m'ont empêchée de me laisser complètement porter par une plume qui a pourtant su me charmer à de nombreuses reprises par le passé.

Maggie O'Farrell s'empare de l'histoire méconnue d'Hamnet dont la mort tragique à l'âge de 11 ans inspira à son père, William Shakespeare une célèbre pièce qui a traversé les siècles. Elle fait de la dramatique journée le fil rouge de son roman, mettant le lecteur dans la peau du jeune garçon affolé face à la santé brusquement déclinante de sa sœur jumelle, Judith qui présente tous les symptômes de la peste ; Hamnet cherche de l'aide mais ni ses grands-parents, ni sa mère ni sa sœur aînée ne sont à proximité. Pendant que cette journée suit son cours funeste, on remonte le fil du temps par fragments, depuis la rencontre de Will le précepteur et d'Agnès, fille de fermier, la façon dont ils seront contraints de forcer le destin pour pouvoir se marier face à des familles pires que dysfonctionnelles. Peu à peu se dessinent les personnalités atypiques des deux amoureux, la volonté de Will d'échapper aux plans de son père, le caractère indépendant d'Agnès qui semble posséder des dons de guérisseuse et vit en totale harmonie avec la nature.

Le personnage d'Agnès est ce qui m'a maintenue dans le récit. J'ai trouvé de toute beauté les pages qui décrivent ses liens avec la nature, la façon dont elle fait corps avec les éléments au point de ressentir les individus simplement en leur prenant la main. Maggie O'Farrell nous offre l'un des personnages féminins les plus intéressants que j'aie croisés récemment, à la fois fort, empathique, indépendant, profond et nimbé d'un voile de poésie. Ce rapport à la nature, très inspiré de la mythologie irlandaise m'a beaucoup plu. Pourtant, l'émotion ne m'a pas gagnée et je suis restée en dehors de cette histoire. La faute à ce fil rouge je pense. Cette journée qui s'étire de manière interminable et très exagérée (après tout, on en connaît malheureusement l'issue fatale). Cette façon un peu trop visible de chercher à appuyer sur la corde sensible a eu comme un effet repoussoir sur moi. Quelque chose d'artificiel est venu gâcher ma lecture. Et malgré de jolies trouvailles, comme ce voyage d'une puce porteuse de la peste ou l'intense scène finale du théâtre, je n'ai pas complètement embarqué. La distance prise avec le personnage de Will n'a certainement pas aidé. Dommage pour le propos sur le pouvoir consolateur de l'art.

Reste l'écriture toujours inspirée de Maggie O'Farrell, son talent pour creuser au plus près des sentiments humains ; peut-être a-t-elle tout simplement perdu un peu de son pouvoir sur moi, ou bien sont-ce ma sensibilité et mes attentes qui changent ?

"Hamnet" - Maggie O'Farrell - Belfond - 360 pages (traduit de l'anglais (Irlande) par Sarah Tardy

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Oh, ça a été mon gros coup de coeur de ces derniers mois ... il m'a complètement captivée, et les pages sur le deuil parental m'ont fait sangloter ... je n'avais pas été si émue par un roman depuis longtemps ...
Répondre
N
Oui, il en a captivé pas mal, je suis désolée d'être restée un peu sur le seuil... mais il y a des moments pour tout.
E
tu as réussi un beau billet en tout cas!
Répondre
N
Merci, c'est toujours délicat de faire passer un ressenti que l'on sait être très personnel alors que la qualité globale du livre n'est pas vraiment en cause...
L
Les romans que j'ai lu d'elle m'ont plu mais le sujet de celui-ci me laisse perplexe.
Répondre
N
Ça peut frôler l'exercice de style, c'est peut-être ce qui m'a gênée.
M
Bonjour ! J'ai acheté ce roman, je l'ai commencé mais n'a pas eu envie de le lire au bout d'une vingtaine de pages. Le sujet me deprimait. Je ne suis pas sûre de le lire bientôt d'après ce que tu en dis. Je lis actuellement du même auteur L'étrange disparition d'Esme Lennox. J'ai repéré un passage qu'elle a réécrit quasiment pareil dans Henmet. Elle s'auto-plagie. C'est bizarre. Peut peut-être manque t-elle d'inspiration.
Répondre
N
Ah tiens... ce n'est pas commun, ça. Il y a de nombreuses années depuis ma lecture de L'étrange disparition... alors je serais incapable de trouver ce passage, mais cela veut peut-être tout simplement dire qu'elle s'exprime sur un sujet qui lui est important (et au moins elle a de la suite dans les idées ;-) ). Je ne sais pas si le sujet a joué dans mon cas, mais l'émotion n'est pas passée, tout simplement.
R
Et bin, plus qu'a decouvrir par nous meme...tu nous titilles quand meme...;)
Répondre
N
Mais oui, bien sûr, à chacun de voir si la rencontre se fait ou pas. Il a plein de qualités ce livre, c'est juste l'émotion qui n'est pas passée pour moi...
A
Artificiel ? Mince ... Le sujet me tentait bien ... et j'avais bien aimé deux ou trois titres de cette auteure. Du coup, je vais d'abord noter les deux titres que tu conseilles à Krol, et que je ne connais pas. Je tenterai surement quand même Hamnet, en poche !
Répondre
N
Mon ressenti reste assez minoritaire j'ai l'impression, ce qui m'a gênée est du domaine de la micro sensation mais la réalité est que je n'ai pas pris le plaisir que me procure d'habitude la plume de Maggie O'Farrell.
F
Je l'ai offert à ma mère et je compte lui emprunter :-)
De cette autrice, je n'ai lu que I am, I am, I am que j'avais beaucoup apprécié. On verra avec celui-ci.
Répondre
N
Je n'avais pas non plus beaucoup apprécié I am... qui m'avait mise mal à l'aise. Alors que jusque là j'avais vraiment tout apprécier chez elle. Hamnet a de très très belles critiques, et j'en ai apprécié certains aspects mais je n'ai pas retrouvé les émotions que la plume de Maggie O'Farrell provoquait habituellement chez moi.
C
Je ne sais pas si je lirai celui-ci mais j'avais bien aimé d'elle : "L'étrange disparition d’Esme Lennox" que j'ai lu il y a longtemps et dont je garde un bon souvenir ;)
Répondre
N
Oh oui, effectivement, un de ceux que j'aime beaucoup aussi.
K
Donc, si je veux découvrir les romans de cette auteure, il est préférable que j'en lise un autre ? J'ai lu I am I am I am, j'ai aimé certains passages mais moins d'autres, je n'ai pas été totalement séduite.
Répondre
N
Je n'ai pas non plus été séduite par I am, I am, I am... mais comme il est un peu à part je ne me suis pas inquiétée. Je te conseillerais soit son premier Quand tu es parti, soit un plus récent Tout le bleu du ciel que j'ai trouvé sublime (tu peux trouver mon billet par-ici)