Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Jeune-Vieille - Paul Fournel

18 Juin 2021 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Jeune-Vieille c'est le surnom qu'un camarade de collège donne malicieusement à Geneviève qui d'après-lui n'est pas jolie mais sera toujours belle tant qu'elle racontera des histoires. Où se nichent les vocations ? Depuis l'enfance, Geneviève aime les livres et le cinéma, dévore les premiers et enchaîne les séances du second d'abord le mercredi en solitaire puis le soir, accompagnée. Les salles obscures sont des lieux d'apprentissage pour différentes matières. Geneviève tient tête à ses parents, refuse la trajectoire des bons élèves qui filent directement en prépa et préfère la fac de lettres, déterminée à expérimenter "à quel point l'étude patiente et savante des grands maîtres parvient à vous dégoûter du désir d'écrire". Expérience peu concluante puisque Geneviève écrit et trouve un éditeur pour son premier roman "Jeune, jolie mais seule". L'éditeur idéal ce Robert Dubois, qui s'intéresse à elle autant qu'à son texte, prend du temps, emmène ses auteurs déjeuner, les accompagne à chaque étape... Une sorte de dernier dinosaure, déjà menacé par tous ces grands groupes qui cumulent les univers et recherchent les synergies. Geneviève va faire l'expérience de la condition d'auteur dans toutes ses dimensions, souvent insignifiantes même aux yeux de son mari (un as de la finance) qui y voit une occupation fort peu lucrative et s'interroge sur son utilité. Alors, quand le président de l'un des plus importants groupes de communication et d'édition lui déroule le tapis rouge... Geneviève va-t-elle se résigner à trahir Robert Dubois ?

Paul Fournel met parfaitement en scène l'opposition de deux mondes dans le secteur de l'édition en se glissant dans la peau d'une héroïne qui tente avec ses moyens et une finesse qu'elle dissimule puisque personne n'en attend autant d'elle de mener sa barque et de donner corps à ses rêves. Les péripéties de la dame ne manquent ni de sel ni de piquant. Geneviève avance avec calme et détermination, sans aucun des attributs d'une super woman ou d'une scandaleuse, une sorte de force tranquille planquée sous un physique dont elle semble ignorer le charme. Pour l'auteur, c'est l'occasion d'une exploration du monde de l'édition dont il parvient à dessiner les enjeux en quelques phrases, le portrait d'un président charmeur-pressé-influent et deux ou trois scènes parfaites. Tout est là, pas besoin d'en faire trop ni de forcer le trait. La simplicité, la précision, une pincée d'humour... voilà qui fait un bien fou et de la littérature comme je l'aime. Tout apprenti auteur lisant ce livre rêvera de rencontrer son Robert Dubois, les autres en apprendront un peu plus sur les coulisses, sentiront à quel point l'édifice est fragile entre un ancien monde qui tente de résister et le nouveau qui avance tel un rouleau compresseur. Mais je vous rassure, ce roman est à taille humaine, celle de Geneviève et de Robert entre lesquels se glisse cette petite alchimie précieuse faite de respect, de connivence et d'amour d'un certain métier. Celui d'écrire.

"Jeune-Vieille" - Paul Fournel - P.O.L - 174 pages

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

athalie 20/06/2021 10:07

De cet auteur, je n'ai lu que la liseuse, très agréable lecture par ailleurs, qui se passait aussi dans le monde de l'édition et qui mettait aussi en scène un personnage qui se débattait aussi entre deux mondes, avec beaucoup d'humour et de finesse.

Nicole Grundlinger 20/06/2021 14:16

D'après ce que j'ai compris, le personnage de Robert Dubois n'en était pas à sa première apparition... et cela m'a donné envie de lire La liseuse qui m'avait échappé à l'époque. Je vais remédier à ça.

Delphine-Olympe 18/06/2021 18:34

Je ne sais pas si j'ai vraiment intérêt à lire ce roman... certainement très instructif au demeurant. Pour qui est étranger au monde qui y est présenté.

Delphine-Olympe 19/06/2021 10:08

Je n'en doute pas ! Mais disons que certaines choses me mettent en colère et que ce n'est pas forcément la peine d'en rajouter...

Nicole Grundlinger 18/06/2021 18:57

Alors ce n'est pas un traité sur le monde de l'édition et lire du Paul Fournel n'a jamais fait de mal à personne ;-)

keisha 18/06/2021 07:51

Tiens tiens, mais ça m'intéresse de relire cet auteur.

Nicole Grundlinger 18/06/2021 07:53

Je ne l'avais pas lu depuis longtemps et ce fut un plaisir de le retrouver.