Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Articles avec #parfois j'ecris aussi... tag

Jour de chance (une nouvelle, par moi-même)

13 Octobre 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Parfois j'écris aussi...

Mon premier ticket à gratter c’est ma nourrice qui me l’a donné. J’avais dix ans et, chaque fin de journée, ma petite sœur et moi attendions auprès d’elle que notre mère nous récupère en rentrant du travail. Elle habitait la même résidence que nous et...

Lire la suite

Bouquet final (une nouvelle, par moi-même)

1 Août 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Parfois j'écris aussi...

« Vous êtes nuls ! Complètement nuls ! Bullshit ! Ça fait des mois que ça dure et il n’y en a pas un pour rattraper l’autre ! Vous allez finir par la couler cette boîte ! Mais qu’est ce que j’ai fait pour hériter d’une telle bande d’artistes ?!!! » Dans...

Lire la suite

Le centre commercial - (une nouvelle, par moi-même)

25 Décembre 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Parfois j'écris aussi...

A l’origine, la bibliothèque était installée dans l’allée centrale du centre commercial. Comme si on avait voulu donner une âme à ce temple de la consommation en le dotant d’un lieu d’échanges, voire d’un alibi culturel. Quelques étagères, des livres...

Lire la suite

De l'or au bout des doigts - (une nouvelle... par moi-même)

19 Août 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Parfois j'écris aussi...

C’était pareil à chaque fois. D’abord un léger frisson d’excitation, un frémissement proche de celui du désir charnel, puis une forte poussée d’adrénaline, un jaillissement qu’il sentait se propager dans tous ses membres à mesure que le moment approchait....

Lire la suite

Après la pluie... (une nouvelle, par moi-même)

20 Juin 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Parfois j'écris aussi...

Depuis la voiture, Colombe Marin soupira en avisant les larges flaques d’eau qui jalonnaient son parcours jusqu’au perron où certains de ses collègues secouaient vigoureusement leurs parapluies avant de s’engouffrer dans le bâtiment. La cour de l’Élysée...

Lire la suite