Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Le secret des Enfants-Rouges - Claude Izner

28 Novembre 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

Le secret des Enfants-Rouges - Claude Izner

Cette plongée dans le Paris de la fin du 19ème siècle à la suite de Victor Legris et de ses acolytes est toujours aussi revigorante ! Avec ce quatrième volet, les auteurs nous emmènent à vive allure dans les rues d'un Paris vivant et animé, mêlant demeures bourgeoises et quartiers de taudis à des emplacements que l'on aurait peine à reconnaître. Comme d'habitude, on s'y croirait tellement la reconstitution est parfaitement documentée. Qu'il s'agisse des masures des chiffonniers de la Cité Dorée (vers l'ancienne gare d'Orléans), du marché des Enfants-Rouges ou du Muséum d'Histoire Naturelle, ou encore des alentours de l'Hôtel des ventes de Drouot, la balade est riche, imagée, presque cinématographique tant les petits détails servent la visualisation. Bref, on ne s'en lasse pas !

En 1892, Paris craignait les attentats. Déjà. La menace venait d'un fort courant anarchiste semant les charges explosives dans les immeubles habités par leurs ennemis, souvent des magistrats ou des hommes politiques. L'ennemi public n°1 s'appelait à l'époque Ravachol. C'est dans ce contexte de peur que prend place cette nouvelle enquête du libraire-détective, toujours prêt à sauter sur la moindre énigme à résoudre. Et celle-ci se noue rue des Saints-Pères, au domicile même des deux libraires où un cambriolage parfaitement organisé laisse perplexes ses habitants quant à la nature du butin dérobé. Une drôle de coupe, taillée dans un crâne de singe et envoyée à Kenji Mori par l'un de ses amis disparu quelques années auparavant lors des assassinats de la Tour Eiffel (voir Mystère rue des Saints-Pères)... Si Victor est le premier à se mettre sur la piste de la coupe dérobée, il ne tarde pas à faire appel à Joseph, le fidèle commis et désormais écrivain de feuilletons policiers publiés dans les journaux, même si ce dernier a un peu la tête à autre chose, à la belle Iris pour être précis.

On suit avec beaucoup d'intérêt la course poursuite très rythmée entre nos apprentis détectives et cette coupe, convoitée également par un mystérieux individu tapi dans l'ombre et constamment sur leurs talons. Et qui n'hésite pas à tuer ceux qui pourraient le gêner dans sa quête. Jusqu'à un final très spectaculaire où nos héros risquent leurs vies (mais on sait qu'il y a encore 9 épisodes alors on n'est pas inquiet...). On suit également avec beaucoup de plaisir l'évolution personnelle de chacun des personnages. L'émancipation de Joseph, l'impertinence d'Iris, la jalousie de Victor, la modernité de Tasha, la nostalgie de Kenji... Et l'on sent venir les prochains ennuis du côté du personnage de Tasha, émigrée de Russie, qui doit partir à Berlin pour soigner sa mère. Une ombre plane soudain. Celle du statut des étrangers, réfugiés en France. Tiens tiens... déjà.

C'est tout l'intérêt de cette série qui prend le parti de divertir sans jamais s'écarter de celui d'instruire. Et qui nous rappelle que notre présent est aussi ancré dans notre passé sur lequel il n'est pas inutile de se retourner quelquefois. A suivre donc. Avec curiosité et un énorme plaisir.

"Le secret des Enfants-Rouges" - Claude Izner - 10/18 - 315 pages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article