Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Je te protégerai - Peter May

13 Août 2018 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

Pour parler de ce livre, il y a deux chemins. Celui de l'amateur de polars et celui de l'amoureux de balades écossaises. Le premier pourra faire part d'une certaine déception tandis que le second reviendra enchanté de ses quelques heures de voyage. Là où les deux pouvaient se rejoindre, je parle de la trilogie écossaise de L'île des chasseurs d'oiseaux, l'exercice est ici, à mon avis trop déséquilibré. A vrai dire, rien de bien grave car c'est au niveau des 30 dernières pages que la déception se fait sentir, mais, la fin d'un livre étant souvent ce que l'on en retient...

Bon, revenons à l'intrigue. Niamh et Ruairidh Mcfarlane, gérants d'une entreprise de textile et originaires de l'île de Lewis sont en voyage d'affaires à Paris lorsque le véhicule dans lequel se trouvait le jeune homme, en compagnie d'une styliste explose au beau milieu de la place de la République. En plein contexte post-attentats, la police française est sur les dents mais ne néglige pas pour autant l'hypothèse du meurtre. Première soupçonnée, Niamh qui venait de recevoir un message anonyme l'informant que son mari la trompait avec la jeune femme justement présente dans la voiture réduite en cendres. Anéantie, la jeune femme se trouve particulièrement isolée et vulnérable. Le lieutenant Sylvie Braque, en charge de l'enquête est finalement sommée de se rendre dans les Hébrides lorsque Niamh est autorisée à rentrer chez elle. Que s'est-il passé ? Un différend professionnel dans un secteur très concurrentiel où la notoriété du Ranish Tweed était en passe d'éclipser celle du Harris Tweed ? La vengeance d'un mari bafoué ? Ou une ancienne querelle dans l'entourage même du jeune couple ? Tandis que Niamh revit en pensées les moments de sa longue histoire d'amour avec Ruairidh, les funérailles se préparent et le climat autour de la jeune femme se fait de plus en plus pesant. Serait-elle elle aussi en danger ?

Franchement, passer du temps avec Niamh sur cette île balayée par les vents est un vrai plaisir. Osciller entre tradition et modernité, côtoyer la rudesse du climat et son influence sur les caractères, entrer dans l'univers du tissage de l'une des étoffes les plus célèbres du monde, tout ceci est absolument passionnant. Tout comme le lien qui unit le couple depuis l'enfance, et la force de caractère de Niamh qui a bravé toutes les difficultés pour assumer son choix. Par contre, j'ai trouvé l'intrigue policière légère et le dénouement (en partie prévisible) à la limite du ridicule avec en fin de compte pas mal d'invraisemblances. Même si on ne peut nier à Peter May un certain talent pour faire monter la tension, cela rend le final encore plus regrettable.

Reste cette envie folle de filer vers les Hébrides extérieures, voir si la fabuleuse maison de Niamh existe bien, chausser les bottes et enfiler le ciré, longer les côtes sauvages érodées par des millénaires de bourrasques et d'embruns, prendre quelques bonnes goulées d'air frais et attendre qu'un arc-en-ciel illumine le paysage. Pour tout ça, Peter May est pardonné.

"Je te protégerai" - Peter May - Rouergue Noir - 410 pages (traduit de l'anglais par Ariane Bataille)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathalie 30/08/2018 11:43

Tout à fait d'accord avec vous, après la trilogie écossaise, j'avais envie de cette atmosphère si particulière dans laquelle Peter May sait si bien nous envelopper. Là, je suis vraiment restée sur ma faim, trop d'incohérences, d’invraisemblances et une fin bâclée

Nicole Grundlinger 30/08/2018 17:26

Et oui c'est dommage... Il devrait peut être produire un peu moins et soigner ses intrigues.

zazy 20/08/2018 22:05

Dubitative je suis. Je pense que je passe mon chemin

Nicole Grundlinger 21/08/2018 16:33

Honnêtement, je ne peux pas t'en vouloir :-)

Matatoune 13/08/2018 17:22

Ah...J'ai hésité lors de mon dernier passage en librairie à l'acheter... A la lecture de ce partage, je le regrette vraiment ....

Nicole Grundlinger 13/08/2018 17:50

Pour la balade en Ecosse, ça vaut le coup mais à condition de ne pas avoir envie d'un polar bien ficelé. Si la couverture n'était pas si belle je te conseillerais bien d'attendre la parution en poche...