Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Ce matin-là - Gaëlle Josse

11 Janvier 2021 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

"Clara la vaillante, la vacillante. Une lettre en plus qui dit l'effondrement".

Un matin, d'un coup, Clara s'effondre. Pour un rien, une voiture qui ne démarre pas, un effort qui soudain semble impossible à produire. Tout semblait pourtant aller bien, Clara trottinait chaque matin jusqu'à son lieu de travail, courrait toute la journée, jonglait avec les dossiers de demande de prêt de ses clients, faisait le dos rond sous l'exigence sèche et parfois brutale de sa nouvelle cheffe d'agence bancaire, rentrait retrouver les bras de Thomas, la chaleur de sa présence. Et puis...

"Une lettre qui se faufile au milieu de la vaillance, la coupe en deux, la cisaille, la tranche. Une lettre qui dessine une caverne, un trou où elle tombe, un creux, une lettre qui l'empêche de retrouver celle qu'elle était, entière, debout".

Le corps dit stop. Le corps réagit, demande réparation, supplie que l'on s'arrête, que l'on cesse de se voiler la face et d'ignorer la souffrance. Rien de bien spectaculaire, pas d'événement marquant dans la vie de Clara, mais une accumulation de petites choses, de renoncements, d’effacements, une attention à soi-même que l'on ne s'accorde pas, un chemin que l'on croit sien alors que tout le désigne comme une fausse route. Trois fois rien. Et pourtant, l'essentiel. "Mais qu'est-ce que la vie a fait de nous ?" s'interroge Clara lorsqu'elle mesure enfin l'écart entre ses rêves à l'orée de sa vie d'adulte et la réalité de sa situation dix ans plus tard. Un parcours intérieur, parfois douloureux qui l'amène à revisiter ses choix et à mettre à nu ses désirs profonds enfouis sous des couches de faux-semblants et d'évitements. Pour s'autoriser, enfin.

"Elle voudrait retrouver le grand vent qui fouette et rend vivant. Elle voudrait rejoindre cette part d'elle-même, cette part manquante, parfois entrevue, il y a longtemps. Vaincre cette attraction terrestre qui la cloue au sol. Elle voudrait s'alléger de tout ce qui pèse, qui peine, qui fait courber l'âme. Comme dans un déménagement, on jette, on laisse, on donne. Retrouver l'espace vierge pour accueillir ce qui compte. Chasser les ombres et les fantômes à grands coups de pied. Rire du bruit de leurs chaînes".

Et sous la plume de Gaëlle Josse, ces trois fois rien deviennent essentiels, cette histoire presque banale devient universelle, sublimée par la sensibilité de son regard et l'élégance de son écriture. Parce qu'elle sait comme personne se placer au plus près des sentiments et faire sonner les mots, leur musique, qui font écho à ce que l'on a de plus profond en nous : notre âme. Au point de nous faire préférer les siens aux nôtres qui n'atteindront jamais la légèreté, la douceur, la précision qu'il faudrait pour rendre hommage à ce texte.

"Elle voudrait ajouter que la vie court vite, qu'elle court sur les corps et les visages, qu'elle laboure les cœurs et les âmes, que le temps nous met des gifles jour après jour et que les larmes et les souvenirs creusent d'invisibles rivières, qu'il faut courir vers son désir sans regret et sourire à ce qui nous porte et nous réjouit".

Cela fait dix ans que je lis Gaëlle Josse, que je me délecte de sa finesse et de sa délicatesse. Voilà ce qui me réjouit et qui, je l'espère me fera sourire encore longtemps.

"Ce matin-là" - Gaëlle Josse - Notabilia - 218 pages

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christelle 21/01/2021 15:17

Magnifique billet ! Tu en parles bien mieux que moi ;-)

Nicole Grundlinger 21/01/2021 15:58

Merci, c'est gentil, je suis allée lire ton retour très sensible sur ce livre si réconfortant.

Philisine Cave 19/01/2021 18:53

J'aime de plus en plus retrouver l'univers de Gaëlle Josse donc je ne vais pas manquer le rendez-vous.

Nicole Grundlinger 19/01/2021 18:58

Comme je comprends !

Stephie 18/01/2021 18:57

Pourquoi n'ai-je toujours pas découvert Gaelle Josse ?

Nicole Grundlinger 18/01/2021 19:02

Bonne question...

keisha 12/01/2021 08:30

Vaillante vacillante, tu vois, c'est ce genre de truc un peu fabriqué qui me fait hésiter

Nicole Grundlinger 12/01/2021 14:55

Fabriqué ? Je crois bien que c'est la première fois que j'entends dire ça en parlant de Gaëlle Josse... Tu l'as déjà lue ? L'idée de jouer avec les lettres des mots n'a rien d'une fabrication, encore moins lorsque cela s'inscrit dans une progression narrative maîtrisée.

krol 11/01/2021 11:44

Magnifique chronique !

Nicole Grundlinger 11/01/2021 13:57

Merci. Le livre est beaucoup mieux ;-)

Mes échappées livresques 11/01/2021 09:27

Très belle chronique! Bluffée moi aussi encore une fois par la justesse de sa plume.

Nicole Grundlinger 11/01/2021 13:56

Merci ! C'est tellement un plaisir de la retrouver à chaque fois...

Fanny 11/01/2021 08:51

Cela fait longtemps que je ne l'ai plus lue mais j'ai adoré mes lectures. Je serai ravie de la retrouver avec ce titre.

Nicole Grundlinger 11/01/2021 13:55

Alors n'hésite pas. Je ne sais pas au juste ce que tu as lu d'elle mais pour la première fois elle choisit un sujet et un décor très contemporains, une histoire ancrée dans le quotidien et... elle en fait quelque chose de fort.