Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Passé imparfait - Julian Fellowes

13 Juillet 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Passé imparfait - Julian Fellowes

"Un roman qui parle du temps et de ses effets sur chacun d'entre nous", voilà comment Julian Fellowes qualifie lui-même son livre dans sa post-face, juste au moment où le lecteur s'apprête à refermer l'ouvrage, encore ému, chamboulé par la révélation finale autant que par la magistrale démonstration. En replongeant son héros dans son passé, quarante ans en arrière, l'auteur l'oblige à confronter sa réalité à ses espérances et ses croyances de l'époque. Une douleur peut-être nécessaire pour trouver la paix.

Mais, pour le lecteur, c'est également l'occasion de s'immerger dans la haute société londonienne, à la fin des années 60, au moment où les temps changent et commencent à bouleverser l'ordre établi. A cette époque, on faisait encore La Saison, cette succession de réceptions et de bals destinés à faciliter les rencontres entre les membres de la bonne société. Un cercle bien gardé, où il fallait montrer patte blanche pour avoir la chance d'être admis. Un monde régi par des rites et des valeurs qui peuvent aujourd'hui sembler désuets... Dès le début du livre, l'ombre d'une scène inaugurale plane. Cette scène a eu lieu à l'été 70 avec des conséquences terribles sur les personnes présentes. Le lecteur ne saura rien de cette scène avant les dernières pages, tout juste est-il informé qu'elle a provoqué la rupture des liens entre tous ses protagonistes. En premier lieu ceux du narrateur avec Damian Baxter.

D'où sa surprise, quarante ans après, de recevoir une invitation de Damian Baxter à venir le rencontrer dans sa somptueuse propriété. Damian Baxter, un homme qu'il affirme détester depuis cette fameuse scène. Damian Baxter, l'homme qu'il a introduit dans son monde, comme le loup dans la bergerie. Depuis, Damian Baxter a fait fortune et nul doute que les grandes familles qui autrefois le regardaient de haut l'accueilleraient désormais bien volontiers en leur sein. Mais Damian Baxter est mourant. Et il a une mission à confier au narrateur : retrouver l'enfant qu'il aurait pu avoir avec l'une des jeunes femmes de leur petit groupe de l'époque, lui dont toutes les filles étaient amoureuses au grand dam de leurs familles. Il y a six noms sur la liste et autant d'histoires et de vies à remonter.

Par des allers-retours entre passé et présent, l'auteur fait revivre ce monde bien singulier et met surtout en évidence les effets de ses contraintes sur des vies entières, notamment celles de ces jeunes filles prises au piège de leur milieu. Leurs tentatives pour s'en échapper ou, au contraire, leurs renoncements permettent de dessiner une jolie galerie de personnages. Et puis, n'oublions pas que nous sommes en Angleterre, celle du "keep calm ans carry on" ou du "never complain, never explain"... Cette exploration fournit une riche matière au narrateur qui s'interroge, entre tendre nostalgie et critique caustique, sur les évolutions d'une certaine classe sociale rattrapée par la modernité ou les effets de la mondialisation, dressant au passage un savoureux portrait de la société britannique.

On ne lâche pas ce livre, tant pour l'histoire, le suspense bien entretenu que pour ce qu'il raconte de l'Angleterre, avec cette plume britannique reconnaissable entre toutes. On sourit souvent mais à la fin, c'est bien l'émotion qui gagne à travers le voyage en lui-même auquel se livre le narrateur. La vie, le temps qui passe... et au milieu de tout ça, chacun fait de son mieux. Superbe !

"Passé imparfait" - Julian Fellowes - Sonatine - 648 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article