Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Churchill m'a menti - Caroline Grimm

22 Mars 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Churchill m'a menti - Caroline Grimm

Un roman poignant à partir d'un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale, l'invasion allemande des îles anglo-normandes. Ceux qui ont lu le délicieux "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" auront déjà eu un aperçu des conséquences de cette occupation à Guernesey. Ici, Caroline Grimm met l'accent sur la souffrance d'un peuple insulaire abandonné à lui-même par Churchill, égratignant ainsi quelque peu l'image du "Grand homme", et sur l'existence de camps de concentration sur l'île d'Aurigny, longtemps niée par l'administration britannique.

En mettant le lecteur dans les pas de Nathalie Goldman, écrivain en pleines recherches sur cette période et plus particulièrement sur les conditions de vie de son grand-oncle, déporté ici en 1941 en tant que demi-juif (marié à une aryenne), Caroline Grimm procède à une subtile mise en abîme. Elle trouve ensuite le ton juste en laissant la parole à ses différents personnages, qui, chacun leur tour, racontent leur quotidien, depuis l'invasion subite de Jersey au beau milieu d'une fête de village qui se termine dans un bain de sang, jusqu'à la libération, un an après la bataille de Normandie. Ils sont gardien de phare, tenancière de pub, fille de militaire parti sur le front, pêcheur, femme de châtelain ou encore boulanger. Tous se demandent pourquoi l'Angleterre ne vient pas à leur secours. Ils voient transiter les déportés assignés à la construction de remparts ou parqués dans l'île voisine d'Aurigny. Chacun tente à sa manière de survivre et de sauver ces îles auxquelles ils sont viscéralement attachés. Mais les conditions imposées par l'occupant sont telles et l'isolement insulaire un facteur si aggravant que la détermination ne suffit pas toujours.

Churchill a sciemment abandonné les îles anglo-normandes en juin 1940 pour mieux assurer la défense de l'Angleterre ; au point de les déclarer françaises sur les cartes de l'époque avant de saluer en mai 45 "la libération de ses chères îles anglo-normandes", redevenues donc parties intégrantes du Royaume. Caroline Grimm parvient à montrer comment une décision stratégique, celle d'un chef de guerre peut être considérée comme positive sur le papier et face au bilan de la guerre (sacrifier un faible pourcentage pour en sauver une majorité) et quelles graves conséquences elle entraîne pour ceux qui sont malheureusement concernés. Passage particulièrement incroyable lorsque les habitants de Jersey assistent quasiment en direct dans les airs et sur mer au débarquement sur les côtes françaises, à quelques dizaines de kilomètres, espérant être bientôt délivrés alors qu'ils ne sont toujours pas la priorité des Alliés.

Merci à Caroline Grimm pour ce rappel historique qui est aussi, d'une certaine manière une reconnaissance pour ceux qui ont subi cette occupation souvent occultée. Il a été apparemment difficile pour les déportés survivants de faire reconnaître leur internement dans des camps qui étaient officiellement des camps de travail et non des camps de concentration.

Et bravo pour cette écriture simple, sans pathos, qui laisse monter l'émotion au fil de la chronologie. Une lecture passionnante, une vraie découverte.

"Churchill m'a menti" - Caroline Grimm - Flammarion - 265 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article