Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Ca aussi, ça passera - Milena Busquets

15 Mai 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Coups de coeur

Ca aussi, ça passera - Milena Busquets

Il émane de ce livre de la chaleur, de la lumière et une émotion qui grandit peu à peu, trouvant son paroxysme dans les trois pages d'épilogue. Le passage très remarqué de Milena Busquets dans l'émission "La Grande Librairie" m'avait donné envie (et je ne suis certainement pas la seule) de découvrir ce que pouvait bien écrire cette femme si sympathique, naturelle, pétillante, impertinente, et dont le charme faisait briller les yeux de tous les hommes présents sur le plateau.

Alors je me suis laissé guider par Blanca, dans les ruelles de Cadaquès, chauffées par le soleil de l'été et bordées par une mer scintillante "comme si toutes les étoiles de la nuit précédente y avaient sombré". Blanca vient de perdre sa mère, l'enterrement est encore récent et c'est donc le premier été sans elle dans la maison familiale de Cadaquès, à proximité du cimetière où elle demeure à présent. Blanca est une contradiction ambulante, à la fois femme-enfant peinant à rompre le cordon ombilical et femme libérée entourée de ses deux ex-maris (chacun étant le père de l'un de ses fils). Blanca aime la vie par-dessus tout, l'amour, le sexe. Le sexe qui la fait se sentir vivante. Avec Oscar, ex-mari numéro 2, malgré leur impossibilité à vivre ensemble. Avec Santi son amant, marié de son côté, en vacances à Cadaquès lui aussi. Et pourquoi pas avec cet inconnu aperçu lors de l'enterrement de sa mère et qu'elle ne cesse de croiser dans les rues de la petite ville.

Pendant ces quelques jours de farniente à la plage, de sorties en bateau, dans une ambiance de famille recomposée un peu bohème et élargie aux amis avec ses grandes tablées, Blanca commence en fait son deuil. Sauf qu'elle bannit la tristesse, choisit la lumière, marchant ainsi sur les traces de sa mère qu'elle qualifie de "femme de sa vie". S'esquisse alors le portrait d'une femme exigeante, libre, vivante, dont la petite fille puis l'adolescente devait sans cesse capter l'attention et à laquelle elle continue à s'adresser mentalement, avec tendresse, humour et une pointe de reproches. Cette femme qui lui a transmis cette chose précieuse qui consiste à apprécier la vie et surtout à la vivre. Parce que tout passe. "La douleur et la tristesse passent, comme la joie et le bonheur".

Ce livre est incroyablement dense compte tenu de sa faible pagination. Et il n'a rien de léger malgré les apparences, la personnalité de Blanca ou la crudité du ton, parfois. C'est un hommage à une merveilleuse relation et un très beau portrait de femme. C'est une ode à la vie, à la liberté, un éloge de la transmission, une incitation à la grandeur, à la hauteur de vue et à la légèreté. En cela, les trois dernières pages sont tout simplement bouleversantes.

Un roman lumineux, un vrai coup de cœur dont je ferais bien mon livre de chevet pour les prochains mois et que je conseille à chacun de glisser dans son sac cet été.

"Ca aussi, ça passera" - Milena Busquets - Gallimard - 176 pages (traduit de l'espagnol par Robert Amutio)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Annie 18/12/2015 20:47

Bonjour!
Voilà une très bonne idée, qu’il faut maintenant faire mûrir..
Merci pour cet article super détaillé

mimiji 18/05/2015 08:59

Totalement d'accord avec vous. Un roman tonique, enfin. Intelligent, généreux, réconfortant malgré la gravité du sujet. Un auteur est né, j'espère. Mimiji

Nicole Grundlinger 18/05/2015 10:38

Auteur à suivre, c'est certain !

clara 17/05/2015 19:54

Je suis entièrement d'accord avec toi !

Nicole Grundlinger 18/05/2015 10:37

Toujours un plaisir de partager son enthousiasme !