Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Au jour le jour - Paul Vacca

6 Mars 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Il me faut d'abord dire un grand merci à Paul Vacca. Merci pour m'avoir redonné le sourire, pour m'avoir embarquée ailleurs, divertie et enthousiasmée. Je me suis lancée dans la lecture de ce roman avec un certain appétit pour son sujet, comme lorsqu'on s'attable dans un grand restaurant après avoir salivé devant la carte, et je me suis laissée porter par le charme de la découverte au fur et à mesure que l'intrigue déroulait ses péripéties. Du salé, du sucré, de l'épicé, des associations parfois détonantes... et souvent l'envie d'applaudir.

Pour concocter son menu, l'auteur s'inspire - très librement - de la vie et de l'oeuvre d'Eugène Sue, écrivain de la première moitié du 19ème siècle, connu pour Les Mystères de Paris qui fut adapté en feuilleton télévisé à la fin du 20ème siècle. Juste retour des choses puisqu'à l'époque de sa création ce roman fut d'abord publié sous forme de feuilleton dans un quotidien. Ces feuilletons étaient des moyens sacrément efficaces pour garantir les ventes de journaux assez ennuyeux (pas de couleur ni de photos, des pages de textes... vous imaginez bien qu'il fallait trouver quelque chose pour faire vendre...) et de nombreux auteurs s'employaient à "pisser de la copie" afin de livrer chaque jour leur nouvel épisode chargé de tenir en haleine le maximum de lecteurs (avec cette célèbre coupe : "La suite à demain !"). Eugène Sue avait si bien compris le principe qu'il devint l'un des plus prolixes et recherchés en la matière. De nos jours on l'aurait certainement enrôlé dans une équipe de scénaristes dédiés à une série à succès.

C'est donc lui qui devient ici héros de roman, dans une savoureuse mise en abyme orchestrée avec humour et intelligence par Paul Vacca qui n'hésite pas à plonger Eugène dans des péripéties qu'il n'aurait peut-être pas osé inventer lui-même. Il faut dire que le personnage peut sembler tout droit sorti d'un roman. Jeune dandy insouciant qui abandonne des études de médecine pour se consacrer "à vivre" (quelle idée !), se découvre un talent inné pour conter les histoires les plus rocambolesques (il avait la technique pour faire pleurer Margot et capter la ménagère de moins de 50 ans), s'invente une identité pour explorer les quartiers populaires de la capitale (des escapades qui inspireront les Mystères de Paris) et découvre le socialisme.

On retrouve avec ce roman le charme virevoltant des Trois Mousquetaires de Dumas ou du Bossu de Paul Feval. On sent que l'auteur a pris un vrai plaisir à l'écrire, à s'approprier les codes des feuilletonistes, à truffer son récit d'expressions ou de références anachroniques qui confèrent à son héros une incroyable modernité. On est sans arrêt surpris par une scène (ah ces retrouvailles quotidiennes de feuilletonistes dans le bistrot du même nom, leur joutes savoureuses...), une mélodie (oui, oui...), un retournement.

Bref, vous l'aurez compris, on passe un excellent moment. Et puis tout ça donne envie de se replonger dans Les Mystères de Paris sur les traces de Rodolphe, Fleur de Marie et du Chourineur. Du divertissement intelligent et un très bel hommage à la littérature et à ce qu'elle permet lorsque l'imaginaire se met au service du portrait social.

Vraiment, il ne faut pas passer à côté de cette réjouissante parenthèse romanesque.

"Au jour le jour" - Paul Vacca - Belfond - 284 pages

La chronique de Denis ne dit pas le contraire :-)

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 07/03/2017 22:54

Je t'écoute et je l'ai noté

Nicole Grundlinger 08/03/2017 15:48

Merci de ta confiance et... régale-toi !

Patrice 07/03/2017 21:43

Très jolie découverte et vraie incitation à se plonger dans Les mystères de Paris par la même occasion !

Nicole Grundlinger 08/03/2017 15:48

Un vrai plaisir de lecture sur lequel j'ai été vraiment ravie de tomber... Une sorte de parenthèse enchantée au milieu d'une littérature plutôt sombre en cette rentrée je trouve.

Angeline 07/03/2017 14:44

très beau blog sur la littérature. un plaisir de me promener ici.

Nicole Grundlinger 07/03/2017 15:38

Merci ! :-)

Noukette 06/03/2017 20:21

Je retrouverais avec plaisir la plume de Paul Vacca je crois !

Nicole Grundlinger 07/03/2017 15:38

Pour moi ce fut une découverte... mais ce ne restera pas ma seule lecture du monsieur :-)

Delphine-Olympe 06/03/2017 19:09

Mais c'est incroyable, je n'étais pas au courant de la sortie de ce roman ! Je sens que je vais me le procurer, celui-ci !

Nicole Grundlinger 07/03/2017 15:38

Comme quoi, tu fais bien de passer par ici ;-)

Mimi 06/03/2017 17:11

Une belle critique qui me donne l'envie de plonger illico dans ce roman. Donc je l'inscris dans ma PAL. Merci !

Nicole Grundlinger 07/03/2017 15:37

Mais tout le plaisir est pour moi ;-) ! (et j'espère pour toi lors de sa lecture)