Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Les contreforts - Guillaume Sire

26 Août 2021 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Coups de coeur

Guillaume Sire aurait pu commencer ce nouveau roman par "Il était une fois..." mais ce n'est pas parce que le décor est un château que nous avons affaire à un conte de fée. On serait plutôt du côté de l'épopée, de l'odyssée, avec ce qu'il faut de matière pour lorgner du côté des légendes ; en tout cas, avec ce petit décalage extraordinaire qui crée toute la singularité d'une histoire qui se déroule bien de nos jours mais semble hors du temps. Il faut dire que lorsque la maison de famille est un château-fort moyenâgeux planté sur les hauteurs des Corbières, on ne vit pas tout à fait comme tout le monde.

Ce fabuleux endroit, c'est celui des Testasecca. Le baron, Léon, bon vivant, beau parleur et prompt à s'enflammer, un physique de mousquetaire. Sa femme, Diane, ex-parisienne devenue châtelaine, agricultrice et reine de la débrouillardise par amour. Clémence, 17 ans, bricoleuse et bidouilleuse à tout faire. Pierre, 15 ans, as du braconnage. Parce qu'il en faut des idées pour gérer le domaine, les différentes productions agricoles et rafistoler tant bien que mal le château dont les murs menacent de s'effondrer à tout moment. Partir à la chasse aux aides et autres subventions, remplir des formulaires alambiqués, faire du recouvrement de factures auprès de clients indélicats. Non, la vie de château n'a rien de simple contrairement à ce que certains pensent. Mais pour ces quatre-là, c'est le paradis, imaginez un peu le bonheur des enfants qui ont grandi dans cet environnement, personne n'imagine faire autrement. Jusqu'à ce que l'état, un peu aidé par des promoteurs immobiliers, s'en mêle et décide d'exproprier la famille qui n'a pas les moyens d'entretenir correctement le domaine. Hors de question bien sûr pour le quatuor de céder, quitte à déclencher une guerre sans merci pour défendre son bien.

Mais quel souffle dans ce roman ! On y sent toute la puissance de la terre, ou plutôt d'un territoire et de ses fruits. On s'immerge dans une nature omniprésente, vivante, actrice de l'histoire au point d'en devenir incontrôlable. Impossible de ne pas prendre fait et cause pour ces personnages frondeurs et bien décidés à combattre l'injustice seuls contre tous. En filigrane, des débats bien actuels autour de la préservation de l'environnement face aux appétits féroces des bétonneurs. Mais aussi et surtout, une formidable invitation à croire, à laisser faire son imaginaire, à créer ses propres mondes, qui tranche tellement avec les divertissements prémâchés auxquels nous nous adonnons désormais. Dans ce roman, on rencontre un tracteur tout droit sorti de Mad Max, une apprentie McGyver, une démone baptisée Loghaus, on achète une bétonneuse sur Le bon coin pour combler les trous des remparts, on compose avec des hordes de chevreuils déchaînés et on joue les chercheurs d'or. Ah, j'oubliais, on est très porté sur le vin, surtout de la région, le baron ne rêve que de produire le sien. On l'aime gouleyant mais avec du caractère, bien porté sur les fruits noirs avec les tannins longs en bouche. Tout le portrait de ce texte qui se déguste avec un vrai bonheur et une gourmandise un peu coupable puisque, je l'ai dit plus haut, tout ceci n'a rien d'un conte de fée.

Quant à Guillaume Sire, chacune de ses cuvées est une vraie découverte, son écriture épouse à merveille ses sujets, elle se fait ici charnelle teintée d'une pointe de lyrisme pour mieux déployer la puissance romanesque de l'ensemble. On se souviendra de ce millésime tannique, alliant des arômes boisés à une minéralité énergisante. Bravo !

"Les contreforts" - Guillaume Sire - Calmann-Lévy - 350 pages

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Delphine-Olympe 26/08/2021 21:40

Quel enthousiasme ! Mais d'après ce que je vois sur les réseaux sociaux, tu n'es pas la seule.

Nicole Grundlinger 27/08/2021 11:57

Effectivement, depuis son précédent roman, Guillaume Sire a un fan-club assez fourni et c'est mérité. C'est le 4ème roman de sa plume que je lis et je le suis avec d'autant plus de plaisir qu'il n'écrit jamais le même livre.

krol 26/08/2021 15:51

Il faut que je lise son précédent et celui-ci aussi... Que de livres à découvrir encore...

Nicole Grundlinger 26/08/2021 16:08

Deux univers très différent mais à chaque fois de l'émotion, du souffle et une forme de sincérité qui amplifie toutes les sensations.

Matatoune 26/08/2021 10:04

Conte, l'esprit d'indépendance de ma tablette s'exprime quelques fois de façon inintelligible ????

Matatoune 26/08/2021 10:03

Un véritable contre, tout à fait ! Quelle puissance ! Quelle passion ! A découvrir, je suis d'accord !

Nicole Grundlinger 26/08/2021 16:06

:-)

athalie 26/08/2021 09:38

Encore une tentation ! Un millésime tannique .... d'un auteur que je ne connais pas du tout ... Je vais regarder ce qui est publié en poche avant de déguster, éventuellement, celui-ci, si le goût des autres cuvées me plait !

Nicole Grundlinger 26/08/2021 16:06

En fait, il est intéressant de constater que Guillaume Sire n'écrit jamais le même livre, mais c'est toujours réussi. C'est le 4ème que je lis, tu trouveras mes billets en faisant une recherche par auteur...