Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Trois saisons d'orage - Cécile Coulon

1 Février 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

« Aux Fontaines, on croyait toujours que le danger venait de l’extérieur, qu’on aurait le temps de l’appréhender, personne ne posait la question des tremblements intérieurs, des mouvements sous la surface, le soir, quand les cloches se taisaient. »

Chère Cécile Coulon,

Si j’ai choisi cette phrase c’est parce qu’elle illustre à elle seule tout le propos si dense et complexe de votre livre. Un livre que j’attendais avec impatience après Le cœur du Pélican qui m’a donné goût à votre plume déjà si experte. Un livre dont j’ai savouré quelque temps l’idée de le savoir à portée de main avant d’en entamer la lecture qui, je le savais, me jetterait dans une course effrénée, à perdre haleine jusqu’à la rive opposée.  Le cœur du Pélican m’avait scotchée par la violence des sentiments exprimés. Trois saisons d’orage m’a littéralement captivée par ses multiples dimensions.

On le sait désormais, vous êtes une conteuse hors pair. Vous n’hésitez pas à tremper votre plume dans l’encre qui fait la force des contes et légendes, le sel des tragédies antiques (il y a un peu de Phèdre chez Agnès, non ?), la passion des grandes odyssées intimes. Mais ce qui marque cette fois, c’est votre capacité à toucher à l’universel. Les prénoms de vos héros parlent en ce sens. Anthime. Valère. Exhumés de temps plus anciens, ils contribuent à créer un climat intemporel. Et à donner ainsi un relief particulier à votre propos.

Bien sûr on retrouve ici vos thèmes fétiches. L’opposition entre ville et campagne, votre façon de faire corps avec vos personnages qui eux-mêmes font corps avec leur environnement, cette volonté de mettre en garde ceux qui sous-estiment les forces de la nature. La violence des sentiments refoulés, le feu qui couve sous la glace. Ce village des Fontaines sur le site des Trois-Gueules est un personnage à part entière, on sent la puissance qui s’en dégage et unit ses habitants dans un même sentiment d’appartenance. Un endroit que l’on cherche à préserver à tout prix.

Et c’est là que votre livre prend une tout autre dimension, au-delà de la simple histoire si savamment menée fut-elle. Vous nous parlez d’accueil et de rejet. De barrières, de protectionnisme pouvant aller jusqu’à l’autarcie. De forces supérieures qui justifient presque tout aux yeux des habitants du paradis. « Personne n’aimait, sans juger, tous les êtres nés au même endroit, pour cette raison unique. Cela n’avait pas de sens » faites-vous s’émouvoir Valère. Effectivement. Voilà de quoi méditer. Avant d’aller voter allais-je dire.

Allez, je peux vous l’avouer. Vous m’avez bluffée. La puissance des mots, la force des images, le pouvoir d’évocation de cette nature toute puissante, le tempo de l’intrigue, les fêlures des personnages, leurs combats internes, leur nostalgie des lieux qu’ils ne connaissent pas, le feu qui couve et préfigure l’orage… 

Chère Cécile Coulon, vous avez décidément un sacré sens de la dramaturgie ! Surtout n’arrêtez pas, j’aime tellement les histoires que vous me racontez, j’ai déjà hâte de lire la prochaine.

"Trois saisons d'orage" - Cécile Coulon - Viviane Hamy - 266 pages

Il semble que Noukette n'ait pas été insensible non plus.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Violette 09/02/2017 22:42

un très beau billet ! Encore une lectrice conquise, ... comme j'ai hâte de lire ce roman!

Nicole Grundlinger 10/02/2017 16:07

Merci ! Cécile Coulon est effectivement une conteuse dont on se demande simplement jusqu'où elle nous emmènera... Bonne lecture alors !

Ariane 07/02/2017 22:48

Quel bonheur lorsqu'en flânant dans ma librairie préférée je suis tombée sur ce nouveau roman de Cécile Coulon ! J'ai tellement aimé ces précédents romans qui ont tous été des coups de cœur.

Nicole Grundlinger 08/02/2017 11:50

Une écriture, un univers, une vraie singularité et un gros talent. Et ce n'est que le début ! :-D

Edyta 01/02/2017 21:48

Quel enthousiasme! Moi, qui viens d'abandonner la lecture de son précédent roman, je me demande s'il vaut mieux tenter avec celui-là ou reprendre "Le coeur du pélican" à un moment plus propice.

Nicole Grundlinger 02/02/2017 15:47

Question difficile. Je pense que Trois saisons d'orage est plus "universel" que le Coeur du Pélican, notamment de par son thème. L'écriture est tout aussi puissante mais au service d'un propos moins violent dans la tourmente des sentiments. A toi de voir...

Marie-Laure 01/02/2017 21:04

C'est noté Nicole, je sens que ce livre est fait pour moi: et hop ! dans mon panier !

Nicole Grundlinger 02/02/2017 15:44

Parfait ! Bonne lecture et n'hésite pas à revenir en parler par ici :-)

Mimi 01/02/2017 19:09

Une auteure que je ne connais pas mais que tu évoques avec gourmandise et respect. Je vais me renseigner sur ses écrits. Merci !

Nicole Grundlinger 02/02/2017 15:43

Toute jeune et déjà 4 ou 5 romans à son actif. Je ne les ai pas tous lus mais l'écriture de Cécile Coulon vaut d'être découverte, ça c'est sûr !

Noukette 01/02/2017 15:54

Une de mes auteures préférées du moment... Elle a un vrai don... <3

Nicole Grundlinger 02/02/2017 15:44

Oui, c'est assez bluffant et je suis curieuse de suivre son évolution encore un bon moment.