Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Personne ne se sauve tout seul - Margaret Mazzantini

6 Mai 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Thématiques - Evénements

Je n'avais jamais entendu parler de ce roman. Je voulais depuis longtemps découvrir Margaret Mazzantini dont certains livres ont eu un écho qui a éveillé mon intérêt. J'ai trouvé le titre très intrigant et la photo de couverture très belle. Suffisant pour l'embarquer et en faire le sujet de ma contribution à cette journée du mois italien dédiée à la littérature au féminin. Bonne pioche. Un peu déroutée dans les toutes premières pages, je me suis ensuite coulée avec enthousiasme dans cette écriture acérée qui déroule de façon implacable son exploration de l'histoire d'un couple d'aujourd'hui.

Délia et Gaetano sont séparés depuis peu. La trentaine, deux enfants. Elle est nutritionniste, il est scénariste. C'est la première fois qu'ils se retrouvent pour dîner à l'extérieur depuis leur rupture que l'on devine pénible ; il s'agit d'organiser les modalités des vacances d'été de leurs enfants. Tenter d'être responsables, de retrouver la maitrise de leurs nerfs et de leurs sentiments. Tenter d'être raisonnables. Mais comment faire alors que la querelle n'est pas vidée, que les ressentiments persistent ? Au cours de ce dîner, les souvenirs remontent à l'esprit de Delia et de Gaetano... Comment passe-t-on de l'amour au désamour ? De l'espoir au désespoir ?

L'auteur décortique cette mécanique d'une façon chirurgicale, mettant à jour petit à petit les mensonges que l'on se fait à soi-même, le voile que l'on jette sur l'autre pour le rendre plus conforme à ce que l'on attend, les fausses bonnes raisons qui inclinent à se croire amoureux, les frustrations qui finissent par prendre le dessus. On assiste en direct et en temps réel à l'autopsie d'un couple : les malentendus sur lesquels il s'est construit, les blessures mal refermées qui finissent par se rouvrir, les différences que l'on a volontairement ignorées et qui deviennent des fossés de plus en plus béants, les envies et aspirations qui prennent des orientations différentes ...

C'est terriblement bien observé, terriblement efficace. Délia et Gaetano sont à la croisée des chemins. Ils peuvent continuer dans la destruction, la rancoeur, la guerre ou bien choisir la lumière, l'apaisement, la réconciliation. Ils peuvent continuer à s'accuser ou tenter de se pardonner. Peut-être que ce couple de personnes âgées, dans un coin du restaurant, plein d'attentions et de tendresse l'un envers l'autre, peut-être que cette image pourrait les aider... Qui sait ?

J'ai très envie de poursuivre ma découverte de l'auteure dont l'écriture très contemporaine, à la fois précise et directe m'a beaucoup plu. En attendant, voici une lecture qui pourrait en éclairer plus d'un sur les raisons du désamour ou les mécanismes de la déconstruction amoureuse.

"Personne ne se sauve tout seul" - Margaret Mazzantini - 10/18 - 192 pages

En mai, c'est le mois italien !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 12/05/2017 11:25

Très tentant !

Nicole Grundlinger 12/05/2017 16:46

Un petit poche, parfait pour les siestes estivales :-)

Patrice 08/05/2017 17:52

Le thème m'intéresse beaucoup, c'est donc bien noté ; j'ai juste un peu peur de la violence qui est susceptible d'en sortir. Je trouve que ce mois italien est une excellent idée par ailleurs

Nicole Grundlinger 09/05/2017 14:39

Je ne l'ai pas trouvé particulièrement violent... C'est certes parfois un peu cru dans la mise à nu des sentiments mais je ne parlerais pas de violence. C'est plus subtil. Le mois italien se poursuit, avec encore plein de découvertes à partager dans les prochains jours...

Mimi 08/05/2017 15:19

C'est une auteure que je découvre grâce à toi, mais je pense commencer par un autre roman. Le thème ici ne m'emballe pas plus que ça...

Nicole Grundlinger 08/05/2017 17:43

En fait je pensais aussi commencer par un autre de ses livres mais... le hasard d'une balade en librairie m'a mis celui-ci sous les yeux et j'en suis ravie :-)

Delphine-Olympe 07/05/2017 15:28

La thématique m'intéresse moyennement, mais, comme toi, c'est une auteure que j'aimerais découvrir.

Nicole Grundlinger 07/05/2017 16:36

Parmi ses romans c'est loin d'être celui dont on a le plus parlé mais le hors-d’œuvre m'a convaincue... Je vais poursuivre.

L'ivresse littéraire 07/05/2017 09:00

Il semble qu'il vaut mieux être bien dans son couple pour l'aborder. En tout cas tu m'as convaincue Nicole. J'aime ces romans qui décortiquent la vie et l'Homme en quelque sorte.

Nicole Grundlinger 07/05/2017 16:35

Alors dans ce cas tu seras servie : l'unité de temps et de lieu (un restaurant, quelques heures au cours d'un repas) est propice à favoriser l'exploration psychologique de façon très précise.

Martine 06/05/2017 19:28

Je trouve que l'écriture de Margaret Mazzantini résonne douloureusement et de manière intense sur tous les sujets qu'elle aborde. Merci Nicole pour le rappel de ce thème du jour que j'avais carrément oublié! Du coup je te propose de continuer ta découverte de cette très bonne auteure avec "La mer, le matin", servi par une écriture, forte, à vif, percutante et très actuelle

Nicole Grundlinger 07/05/2017 16:34

Mais oui, je vais certainement le faire ! C'est amusant que nous soyons plusieurs à avoir choisi un ouvrage de cette auteure... Son écriture m'a vraiment convaincue.