Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Comme les amours - Javier Marias

16 Octobre 2013 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Comme les amours - Javier Marias

Jusqu'où peut-on aller par amour et qui sommes nous pour juger des comportements et des actes des autres en la matière ? C'est une réflexion érudite que propose l'écrivain espagnol Javier Marias autour du thème de l'amour, de la morale et de la mort. Pour cela, il met en scène un quatuor de personnages aux prises avec leurs questionnements au fur et à mesure que ce qu'ils pensaient savoir les uns des autres s'avère de plus en plus flou et de moins en moins sûr.

Chaque matin, dans le café où elle prend son petit déjeuner, près de la maison d'édition où elle travaille, Maria prend plaisir à observer un couple, habitué de l'endroit comme elle. Leur comportement lui plaît, ils lui semblent composer le couple parfait et les voir quelques minutes le matin lui permet d'entamer sa journée de meilleure humeur. Jusqu'au jour où le couple ne vient plus et où Maria apprend que l'homme - Miguel - est mort, sauvagement poignardé en pleine rue, apparemment sans raison. Un banal fait divers. Maria va alors se rapprocher de Luisa, la jeune veuve et faire la connaissance de l'ami intime du couple, Javier très empressé auprès de Luisa. Plus elle pénètre dans leur intimité et plus les questions se posent, y compris sur la mort de Miguel...

Où est la vérité derrière les apparences ? Importe-t-il vraiment de la connaître ? De la dévoiler ? Javier Marias convoque Balzac (Le colonel Chabert) et Dumas (Les trois mousquetaires) pour tenter d'éclairer les protagonistes de son histoire quant à l'opportunité de partager leurs propres vérités. Et Shakespeare pour alimenter une réflexion autour de la mort, du moment qu'elle choisit pour frapper et des sillons qu'elle creuse dans les esprits.

C'est vraiment très brillant, il ne faut pas se laisser rebuter par une première partie un peu lente et déroutante par ses longues phrases et ses raisonnements qui semblent parfois incongrus au sein de conversations que l'on imagine plus simples. Le rythme s'emballe par la suite, dès que l'intrigue prend une tournure plus "policière". Au lecteur ensuite de mener sa propre réflexion, les thèmes ne manquent pas.

"Comme les amours" - Javier Marias - Gallimard - 373 pages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article