Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

L'Exception - Audur Ava Olafsdottir

9 Septembre 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

L'Exception - Audur Ava Olafsdottir

J'avais beaucoup aimé "Rosa Candida" (et découvert par la même occasion la littérature islandaise) et c'est donc avec envie et un a priori plutôt favorable que j'ai ouvert "L'Exception". Si la lecture n'est pas désagréable, j'ai eu du mal à accrocher. Je n'ai pas retrouvé ici ce que j'avais apprécié dans Rosa Candida, le style et une certaine poésie légère. Peut-être à cause du manque de parti-pris. L'émotion n'affleure pas, on n'est ni vraiment dans le drame, ni vraiment dans l'humour... Tout est un peu trop lisse et donne l'impression que tout glisse sur l'héroïne.

Pourtant, c'est un cataclysme qui s'abat sur elle. Maria est une jeune femme comblée, impliquée dans son travail pour une organisation humanitaire, mariée depuis onze ans à Floki, mathématicien spécialiste de la théorie du chaos, mère de jumeaux de deux ans et demi... C'est sur cette famille idéale, apparemment heureuse que s'ouvre le livre, un 31 décembre en pleine soirée de réveillon. Le moment que choisit Floki pour annoncer à Maria qu'il la quitte pour son associé et lui révéler ainsi son homosexualité, non pas latente mais assumée avant et pendant leur mariage... Il s'est enfin décidé à choisir, malgré l'amour qu'il ressent pour sa femme et leur sexualité épanouie... "Tu es l'exception de ma vie" lui apprend-il, "tu es la dernière femme de ma vie". Avec ça, Maria est bien avancée. A partir de là, elle fouille dans sa mémoire, tente de se persuader qu'il va changer d'avis, cherche les signes avant coureurs aidée en cela par sa voisine, un drôle de personnage, naine, écrivain et conseillère conjugale. Sans compter les réactions de son entourage, amis, belle-mère, collègues, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Au même moment, le père biologique de Maria meurt soudainement à peine quelques heures après qu'elle ait fait sa connaissance et elle apprend que contrairement à l'histoire officielle - une éphémère relation lors d'un séjour linguistique - sa mère a mené une double vie depuis toujours. De quoi déboussoler même le plus équilibré des individus...

Je comprends l'ambition de l'auteur mais malheureusement, ça n'a pas pris avec moi. Maria se comporte en bon petit soldat mais ne réussit pas à susciter l'empathie. Le point de départ est intéressant avec une première scène qui donne envie de découvrir la suite. Dommage, je me suis perdue en route... Ceci dit, je ne veux pas décourager les lecteurs car cela peut aussi venir d'une méconnaissance de la culture islandaise.

"L'exception" - Audur Ava Olafsdottir - Zulma - 338 pages

Lu dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2015 (sélection d'octobre)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article