Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Soudain, seuls - Isabelle Autissier

30 Octobre 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Soudain, seuls - Isabelle Autissier

Attention, cette lecture est déconseillée si 1) vous envisagez prochainement de larguer les amarres histoire de respirer, de retrouver la vraie nature, etc (vous voyez très bien de quoi je parle), 2) vous pensez qu'un couple uni vient à bout de tous les problèmes, il suffit de le vouloir 3) vous croyez dur comme fer que c'est l'amour qui compte, quoi qu'il arrive. Réfléchissez bien. Parce que si vous ouvrez ce livre, vos envies et vos certitudes vont en prendre un coup.

Prenons un couple, donc. Louise et Ludovic s'aiment, leurs différences se complètent de façon presque idéale. Lui, grand, charmeur, rêveur, aventurier, un job dans la communication et des envies d'ailleurs. Elle, petite souris aux muscles fins sculptés par l'escalade, sa passion dont on ne fait pas un métier (dixit les parents), sérieuse, un job tranquille dans le service public, heureuse de retrouver son foyer et les bras de son Ludovic chaque soir. C'est lui qui lance l'idée, la relance, la fait vivre jusqu'à ce que Louise accepte plus par peur de le perdre que par réelle envie. Va pour une année sabbatique, loin de la civilisation à en profiter par tous les sens. Ce sera un bateau, la mer, la découverte de terres peu explorées. C'est encore Ludovic qui a l'idée d'accoster sur cette île de l'hémisphère sud, Stromness, entre la Patagonie et le cap Horn. Une ancienne base baleinière désormais protégée et interdite au tourisme dont quelques missions scientifiques sont encore les seules et rares hôtes. Interdit n'est pas français, n'est-ce pas. Qui le saura ? C'est l'affaire de quelques heures, une jolie randonnée avant de reprendre la mer. Sauf que les éléments en décident autrement (on y réfléchira à deux fois, après, à défier la nature, hein.). Louise et Ludovic se retrouvent coincés sur l'île, leur bateau disparu, sans vivres, sans autres vêtements que ceux qu'ils portent et avec pour seule compagnie des milliers de manchots, des otaries, des éléphants de mer et des rats. S'abriter et se nourrir deviennent leurs préoccupations principales. Les réflexes de survie prennent le pas sur les modes de vie adoptés pendant des années... Sans espoir de secours rapide, ils sont tout simplement livrés à eux-mêmes.

On ne va pas trop en raconter car le récit est passionnant à suivre, bien mené par l'auteure qui connaît bien la nature (et sait très bien en parler) sous ces latitudes où elle s'est souvent frottée aux éléments lors de sa carrière de navigatrice. Elle transforme la tranquille aventure imaginée par ce couple bobo en un véritable cauchemar où l'être humain est ramené à ses instincts primaires et où seules les espèces sachant le mieux s'adapter peuvent survivre. Peut-on demeurer un couple dans ce cas ? Que reste-t-il du couple et de chaque individu hors du carcan social qui les cimente ? Faut-il miser sur l'entraide ou écouter la petite voix qui incite à se débarrasser du plus faible ? Ce sont toutes ces questions qui permettent à Isabelle Autissier de livrer un texte plus complexe qu'un simple roman d'aventure et notamment une subtile analyse de la psychologie du couple. Un intérêt relancé dans une seconde partie qui confronte cette aventure à la vision qu'en ont les gens de l'extérieur. Édifiante.

Allez, lancez-vous mais sachez que ce livre peut changer la perception que vous avez de votre conjoint et sur les aventures que vous avez envie de partager avec lui. Bon voyage...

"Soudain, seuls" - Isabelle Autissier - Stock - 250 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

claire jeanne 30/10/2015 16:20

Oui, c'est bien ça ; elle se débrouille pas mal Mme Autissier avec une plume.

Nicole Grundlinger 30/10/2015 16:34

Oui, j'avais vu que tu avais bien aprécié aussi. Belle reconversion !

Joelle 30/10/2015 16:18

J'ai eu du mal à accrocher à cette histoire, trop l'impression de suivre un épisode de Koh Lanta...

Nicole Grundlinger 30/10/2015 16:22

J'avoue que je ne suis pas Koh Lanta... ;-)
J'étais sceptique au départ mais je trouve qu'elle s'en tire plutôt pas mal justement parce qu'elle dépasse le côté purement survie pour questionner sur le couple, la société dans laquelle nous vivons et la vision que nous en avons. On ne criera pas au chef d’œuvre, loin de là mais ça se laisse bien lire.