Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

L'intérêt de l'enfant - Ian McEwan

5 Février 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

L'intérêt de l'enfant - Ian McEwan

Ian McEwan est décidément un observateur implacable et sans concession de la nature humaine. Il aime par-dessus tout mettre le doigt sur ses faiblesses, sur ce qui rend l'individu faillible. Il nous a souvent parlé d'amour et de trahison, de lâcheté, de culpabilité et d'arrogance, mais chaque fois avec un angle de vue différent. L'intérêt de l'enfant ne déroge pas à la règle, à la fois féroce et élégant comme si, malgré leurs défauts les êtres humains méritaient quand même d'être aimés.

Ici, l'auteur choisit d'opposer la rigueur d'un cerveau gouverné par la raison aux secousses provoquées par des sentiments non maîtrisés. Le personnage de Fiona Maye, juge aux Affaires Familiales, éminemment respecté est la rigueur incarnée. Un mot peut la qualifier : la maîtrise. D'elle-même, de sa vie, de l'image qu'elle diffuse autour d'elle. Mais il suffit de quelques phrases, d'entrée de jeu pour comprendre que nous la rencontrons dans un moment de trouble, propice à la déstabilisation. A soixante ans, son mari menace de faire chavirer le bel équilibre qu'elle croyait acquis et par-là même tout l'édifice qui soutient son personnage. Est-ce pour cela qu'elle choisit de sortir un peu du cadre pour juger une affaire urgente qui a pour enjeu la vie ou la mort d'un adolescent ? En tout cas, en rencontrant Adam Henry qui à 17 ans refuse la transfusion sanguine qui pourrait le guérir au prétexte de ses convictions religieuses, quelque chose chez elle est suffisamment remué sans qu'elle s'en rende compte tout de suite. Adam représente la jeunesse, la vie devant lui, les promesses. Il lui rappelle ses rêves de jeunesse à elle, ses velléités artistiques... Pour la juge, c'est un dossier qu'il faut traiter "dans l'intérêt de l'enfant". Pour la femme, c'est un peu plus que ça...

Avec Fiona Maye, Ian McEwan tient un de ses personnages les plus complexes et pas forcément aimable (comme souvent). A force de maîtrise, elle en oublie de vivre malgré l'échappatoire qu'elle trouve dans la musique pour exprimer ses sentiments. Elle en néglige surtout son mari, que l'on n'arrive pas vraiment à blâmer lorsqu'il prétend chercher ailleurs un peu de réconfort. Elle n'est pas mère, faute de temps, mais ne semble pas le regretter outre mesure. Quoi que. Malgré toutes ses certitudes, sa fierté et sa réputation Fiona n'est pas à l'abri d'une erreur d'appréciation. Lorsque l'on réprime à ce point ses propres sentiments, lorsque l'image que l'on donne est plus importante que sa réalité, comment peut-on évaluer correctement les sentiments des autres ?

McEwan fait tomber les masques avec une dureté qui n'épargne personne et laisse Fiona face à ses propres manquements. Encore une démonstration bien ficelée même si j'ai regretté le côté un peu moralisateur de la fin. Malgré ses qualités indéniables, L'intérêt de l'enfant ne détrônera pas Expiation qui reste mon roman préféré de l'auteur.

"L'intérêt de l'enfant" - Ian McEwan - Gallimard - 232 pages (traduit de l'anglais par France Camus-Pichon)

Parmi quelques avis tous très positifs glanés sur les blogs, celui de Clara, particulièrement touchée par ce livre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sandrine 10/02/2016 21:20

Bonjour,
Cet auteur a écrit un de mes livres de chevet (un de ceux qui marquent pour la vie et qu'on relit) : "Délire d'amour". Il en a écrit d'autres qui m'ont laissé dubitative et d'autre qui m'ont beaucoup plu ("Expiation" par exemple). J'ai lu du pour et du contre ce tout dernier titre traduit, il est bien possible que je le lise car le sujet m'intéresse.

Nicole Grundlinger 11/02/2016 08:45

J'ai lu Délire d'amour il y a peu, c'est le livre préféré de ma libraire fétiche (cf article sur le blog). Je connais beaucoup de lecteurs qui sont parfois déstabilisés par McEwan et peuvent en aimer un et pas un autre. Expiation reste pour moi l'un des meilleurs romans écrits ces 20 dernières années. Celui-ci est un bon cru avec juste un bémol pour la fin...

Delphine-Olympe 06/02/2016 08:18

Je n'ai encore jamais lu McEwan. Il se pourrait que je franchisse le pas. Ce roman-là semble en tout cas fort intéressant, de l'avis général...

Nicole Grundlinger 06/02/2016 09:05

Oui, c'est une belle façon de le découvrir... En principe après on est accro. En tout cas il fait partie du petit cercle d'auteurs dont j'achète les derniers opus les yeux fermés. :-D

Orzech 05/02/2016 19:28

Je ne connais pas encore l'auteur, son dernier roman me donne envie et j'ai failli l'acheter aujourd'hui en faisant ma tournée en librairie mais faudrait-il, peut-être, que je commence par un autre de ses livres?

Nicole Grundlinger 05/02/2016 19:38

Personnellement je l'ai découvert avec Expiation qui fut un vrai choc et qui reste pour moi son meilleur roman. Du coup, celui-ci est une bonne occasion de commencer ou alors Sur la plage de Chesil, court mais intense...

krol 05/02/2016 17:36

J'adore cet auteur, je lirai sûrement ce livre !

Nicole Grundlinger 05/02/2016 17:53

Une valeur sûre ! Je l'avais près de moi depuis un moment, ça fait partie du plaisir de savoir que le nouveau McEwan est là, tout chaud...