Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Le grand marin - Catherine Poulain

9 Mars 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Le grand marin - Catherine Poulain

Une fois n'est pas coutume, j'ai assisté à une rencontre avec l'auteur avant d'avoir lu son livre. Rencontre passionnante devant un parterre de lecteurs visiblement impressionnés par le décalage entre la petite bonne femme qu'ils avaient devant eux et le parcours musclé qui a fait sa vie et inspiré ce roman. Impossible après cette heure passée à écouter le récit de ses aventures, d'une petite voix fluette mais attachée à bien choisir ses mots, de ne pas avoir son image imprégnée sur la rétine pendant la lecture. Une lecture haletante, une plongée dans ce que la nature a de plus brut et certainement de plus beau dans sa confrontation avec l'homme (et la femme).

D'une écriture sobre, parfois hachée, presque haletante, Catherine Poulain nous offre un magnifique bol d'air empreint d'une sorte de poésie des grands espaces. On ne saura jamais exactement pourquoi Lili a fui un jour Manosque-les-Plateaux, qu'elle appelle Manosque-les-Couteaux et dont l'ombre continue à planer longtemps sur elle. Un départ soudain, une seule envie : aller au bout du monde. Direction l'Alaska, The last frontier, les ports et les bateaux de pêche, un monde d'hommes, un monde rude où l'on se mesure aux forces de la nature, où l'on se noie de fatigue pour oublier ce que l'on a à oublier. Peu à peu, Lili se fait sa place, endurant les douleurs les plus intenses, ne se préoccupant ni de son confort ni de sa santé, une envie tenace chevillée au corps, celle d'être adoptée par ce milieu de marins rugueux. Ici, tous ont un jour tout abandonné pour se confronter aux exigences de ce territoire qui ne ressemble à aucun autre.

Catherine Poulain a tout noté. Des tas de carnets dans lesquels la jeune femme a consigné jour après jour son long apprentissage du métier, des hommes et de la mer. Voilà pourquoi elle parvient à nous projeter sur ces bateaux, brutalement, crument avec une force picturale magistrale. Le corps à corps avec les flétans, les lourds casiers à manier, les mains dans les chairs et le sang des poissons, les odeurs, la promiscuité, la souffrance, l'épuisement salvateur. C'est d'une beauté incroyable dans la sauvagerie.

Et au milieu de ce chaos, une jeune femme se construit, s'émancipe, revendique sa liberté et se bat pour la conquérir. Comme un homme. Elle gagne une forme de respect mais également de tendresse bourrue de la part de ses camarades de labeur. Mais elle n'a que faire d'une éventuelle protection, Lili, elle ne veut que pêcher, se mesurer sans cesse à de nouveaux défis. Ses jambes sont désormais solides, des jambes de marin bien campées sur le pont. Et ses mains... En lisant, je repense aux mains de Catherine Poulain qui m'ont fascinée pendant que je l'écoutais. Des mains qui racontent, larges, couturées, striées. Elles disent à elles seules le combat mené chaque jour.

Le grand marin est un roman d'amour aussi. L'auteure parvient à dire les sentiments avec une belle simplicité qui concourt à leur donner encore plus de force. On est loin des apprêts de la vie citadine, ici même les sentiments sont bruts. L'ennui, la fatigue, l'alcool qui réchauffe les cœurs et les corps... et puis cette amitié virile qui consolide tout.

Le plus impressionnant avec ce livre, c'est la façon dont on ressent comment Lili/Catherine fait corps avec la nature. C'est la force de cette écriture qui mêle sincérité et passion et qui parvient à vous transporter dans un autre univers. Pourquoi pas jusqu'à Point Barrow ?

"L'île a refermé sur moi ses bras de rochers noirs. L'anse verte des collines me domine, silencieuse et nue. Les épilobes en fleur ondulent comme une marée mauve. L'ombre d'un marin qui s'est couché sur moi ne m'a pas quittée lorsque lui est parti sous cette pluie très douce, sur un ferry blanc dans la nuit très noire. Elle marche avec moi quand je traîne la patte dans ces rues peuplées de grands hommes bottés qui vont d'un bateau à l'autre, puis d'un bar à l'autre, en tanguant, et s'en retournent vers la mer de leur pas balancé et souple."

Ouvrez Le grand marin, respirez, accrochez-vous et laissez-vous emporter... Vous ne le regretterez pas.

"Le grand marin" - Catherine Poulain - Editions de l'Olivier - 374 pages

Le grand marin - Catherine Poulain

En course pour les 68 premières fois édition 2016 et déjà des réactions enthousiastes comme celles de Nadine et de Bénédicte.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léa Touch Book 06/06/2016 16:19

C'est un beau roman :)

Nicole Grundlinger 06/06/2016 17:51

En effet ! Assez unique en son genre également.

Henri-Charles Dahlem 16/05/2016 21:44

J'ai aussi beaucoup aimé suivre Lili partir pêcher en Alaska. urlz.fr/3yDe

Nicole Grundlinger 17/05/2016 10:54

Un beau voyage en effet, y compris dans les limites de la resistance humaine.

zazy 09/04/2016 18:47

J'espère avoir le temps de le lire un jour, très tentée

Nicole Grundlinger 09/04/2016 19:04

Il vaut vraiment le coup, sa singularité et la personnalité de l'auteure laissent des traces.

Lili 26/03/2016 15:32

La critique du Matricule des Anges m'avait déjà séduite mais tu en remets une couche ! J'espère le dénicher prochainement !

Nicole Grundlinger 26/03/2016 16:34

En effet, je crois que je ne suis pas la seule à avoir succombé à la force singulière de ce grand marin... Je te souhaite d'embarquer très bientôt !

Noukette 11/03/2016 23:18

Mince ! Ton avis m'achève ! Il me le faut !

Nicole Grundlinger 12/03/2016 11:02

:-D ... Tu as raison, embarque vite !

Delphine-Olympe 09/03/2016 20:26

Comme je l'ai dit sur un autre blog, je ne suis pas spécialement attirée par la thématique. Pourtant cette histoire de femme dans un monde d'hommes a tout pour me séduire...

Nicole Grundlinger 10/03/2016 08:52

Je compreds, c'esr un univers particulier. Mais alors, quel livre !

Liza Helle 09/03/2016 17:28

Quelle belle rencontre ce devait être : de celle qu'on n'pas ! J'ai ce livre, il m'a été offert : a première vue, il a tout pour me plaire...
Une bien belle critique découverte sur Babelio.

Nicole Grundlinger 09/03/2016 17:38

Merci ! J'espère que la lecture vous enthousiasmera autant que moi. C'est un bien beau voyage que vous vous apprêtez à faire...

clara 09/03/2016 17:15

Un coup de coeur entier !

Liza Helle 09/03/2016 17:30

lire : "de celle qu'on n'oublie pas"

Nicole Grundlinger 09/03/2016 17:19

Je te comprends, c'est impressionnant. Et elle est également un personnage incroyable, si tu as l'occasion un jour de la rencontrer, ça vaut le déplacement !

Patrice 09/03/2016 15:24

Très belle chronique, on a envie de faire le voyage avec elle. Merci !

clara 09/03/2016 17:33

Oui, j'espère un jour la rencontrer, croisons les doigts !

Nicole Grundlinger 09/03/2016 15:39

Merci ! Embarquez sans crainte, le voyage est spectaculaire et on en ressort un peu transformé.

krol 09/03/2016 14:48

Deuxième avis très positif !

Nicole Grundlinger 09/03/2016 15:10

Un livre qui ne ressemble à aucun autre lu jusqu'à ce jour. Sacré voyage !