Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Défaite des maîtres et possesseurs - Vincent Message

13 Juin 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Coups de coeur

Défaite des maîtres et possesseurs - Vincent Message

Quelques-uns de mes libraires fétiches m'en avaient parlé dès sa sortie en janvier... Il était noté dans un coin de ma tête et puis j'ai eu la chance de repartir avec lui lors de la soirée de remise du Prix Orange. Le sort m'a été favorable, parmi les cinq romans finalistes distribués de façon aléatoire aux heureux invités, il m'a attribué le lauréat.

Et quel lauréat ! J'ai passé quelques heures très fortes à le dévorer en me disant que ce jury avait fait preuve d'autant de courage que de clairvoyance en le désignant vainqueur de son grand marathon de lecture. Défaite des maîtres et possesseurs est un livre tout simplement brillant. De ceux qui vous interpellent et vous bousculent. Qui contribuent à changer votre vision du monde. Puisse ce prix contribuer à sa diffusion auprès du plus grand nombre.

La société que nous dépeint Vincent Message n'est pas du domaine du rêve (ou du cauchemar) mais plutôt de celui du possible. Les hommes ne sont plus l'espèce dominante de notre planète. D'autres en ont pris possession, que l'on ne nomme pas, que l'on ne situe pas non plus dans le temps. Tout juste apprend-on qu'ils se sont d'abord cachés, ont observé les hommes et leurs modes de vie avant de prendre le pouvoir et de renvoyer les humains à leur condition d'animal. Désormais, les hommes se classent en trois catégories : ceux qui travaillent, ceux qui tiennent compagnie et ceux qui sont destinés à l'abattage.

Attention, il n'est nullement question de science-fiction. Cette fable fonctionne justement parce qu'elle est ancrée dans l'observation de notre société, de ses excès et de ses faillites. Le narrateur, Malo est confronté à ses doutes, obligé de constater que la nouvelle société mise en place par ses congénères n'est pas exempte de ces maux qu'elle reprochait à l'ère des humains. Malo a déjà transgressé un certain nombre de règles, lui qui appartient pourtant à l'élite politique en charge de les établir. A travers son regard, ses interrogations, ce sont nos propres modes de vie que l'auteur questionne. Et c'est très très remuant.

Parfois il faut renverser la table pour y voir plus clair. Vincent message le fait de façon aussi courageuse qu'intelligente. Aucun excès dans sa narration qui ancre progressivement le lecteur dans ce monde fantasmé et pourtant pas si éloigné du possible. C'est fluide, d'une logique implacable, jamais exagéré. Il n'use d'aucun effet spécial ou grand-guignolesque mais se contente de dérouler tranquillement le fil narratif, pour un résultat totalement renversant.

Je suis sortie scotchée et éblouie de cette lecture. Impressionnée par l'exercice technique et profondément remuée par le propos qui m'a amenée à considérer certains sujets avec d'autres éléments que ceux auxquels j'attachais de l'importance jusqu'à présent. C'est peut-être ce que l'on demande aussi à la littérature : faire valser nos idées reçues, bousculer notre imaginaire... En ce sens, Défaite des maîtres et possesseurs est un remarquable échantillon de ce que la littérature peut produire de meilleur.

Un livre essentiel, indispensable. Brillant.

"Défaite des maîtres et possesseurs" - Vincent Message - Seuil - 298 pages

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sandrine 24/08/2016 15:06

Bonjour,
Je viens d'acheter ce roman sur votre conseil...

Nicole Grundlinger 24/08/2016 17:30

Oh, alors je vous souhaite une excellente lecture ! Un livre qui secoue mais de façon brillante. J'espère que vous reviendrez me dire comment vous l'avez trouvé :-)

Patrice 23/06/2016 10:38

Bonjour Nicole ! Ayant eu des problèmes de train, je n'ai pu arriver qu'à 22h lors de cette belle soirée de remise de prix (d'autant plus frustrant que je devais présenter ce livre magnifique...). Dans tous les cas, je partage à 100% ton avis. C'est le livre qui m'a le plus bouleversé dans la sélection du Prix Orange et c'est un excellent choix à mon sens. Ta chronique reflète bien toutes les interrogations suscitées et ce livre illustre pleinement le pouvoir de la littérature. Merci pour ce billet et j'invite tous les lecteurs de ton blog à se plonger dans cette lecture !

Nicole Grundlinger 23/06/2016 15:32

Ravie de me faire le porte-parole de ce jury fort avisé. Et déçue de ne pas t'avoir croisé ce soir là. Une prochaine fois, qui sait ?

zazy 18/06/2016 22:44

Je l'ai noté !

Nicole Grundlinger 19/06/2016 13:46

Tu verras, ça ne laisse pas indifférent !

Delphine-Olympe 16/06/2016 06:32

Ce livre m'intrigue beaucoup. Et ton commentaire, évidemment, m'incite davantage encore à le lire !

Nicole Grundlinger 16/06/2016 10:30

Il mérite sacrément le détour, tu verras.

Noukette 15/06/2016 16:11

Je ne vais pas pouvoir passer à côté je pense !!

Nicole Grundlinger 15/06/2016 17:55

Franchement ce serait dommage ;-)

Pr. Platypus 14/06/2016 11:48

Je l'ai lu en janvier et ça reste un de mes plus grands coups de coeur de 2016 ! J'espère, moi aussi, que sur le long terme il finira par faire parler de lui. Je suis ravi qu'il ait remporté le prix Orange en tout cas !

Nicole Grundlinger 14/06/2016 12:28

Beau vainqueur en effet, de ceux que l'on est ravis de voir sous le feu des projecteurs. Souhaitons-lui une belle carrière.

papillon 14/06/2016 10:40

Je l'ai repéré depuis un moment. Ton billet confirme qu'il me le faut absolument!

Nicole Grundlinger 14/06/2016 10:58

Absolument, oui !

krol 13/06/2016 21:28

Une amie m'en a déjà parlé avec autant d'enthousiasme que toi. J'espère que la médiathèque l'aura !

Nicole Grundlinger 14/06/2016 10:59

Il n'y a pas de raison, et avec ce prix s'il n'y est pas encore cela ne tardera pas.

Edyta 13/06/2016 19:49

Quel billet enthousiaste! S'il arrive dans ma bibliothèque, pourquoi pas.

Nicole Grundlinger 14/06/2016 10:58

Mon enthousiasme est à la hauteur de mon regret d'avoir hésité à le lire lorsqu'il est sorti en début d'année et que ma libraire me le recommandait chaudement... Heureusement, le sort me l'a mis entre les mains, chanceuse que je suis !

clara 13/06/2016 18:57

le sujet me tente mais j'attendrai ( le budget est à l'agonie:)....

Nicole Grundlinger 13/06/2016 19:08

Il est peut-être déjà dans ta médiathèque préférée ?