Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Lucie ou la vocation - Maëlle Guillaud

17 Septembre 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Lucie ou la vocation - Maëlle Guillaud

En voilà un que j'ai accueilli avec une petite grimace et refermé quelques heures plus tard, tout étonnée de la façon dont il m'a embarquée et gardée jusqu'à la fin. La grimace c'était bien sûr pour le thème, la religion, un sujet qui est loin de me passionner, bien au contraire. Je ne peux qu'être admirative du tour de force réussi par Maëlle Guillaud de me faire aimer ce livre.

Il faut dire qu'elle s'y prend bien. En proposant un traitement équilibré des différents points de vue, en évitant tout jugement de valeur mais en apportant un éclairage sans concession sur la réalité de la vie des recluses, en n'oubliant pas que ceux qui entrent en religion sont avant tout des humains non dénués de faiblesses.

La jeune Lucie choisit donc un beau matin d'épouser Dieu et d'entrer dans les ordres ; elle abandonne ses études en prépa à Normale Sup, son amie Juliette et toute sa courte vie antérieure qui ressemblait à celle de n'importe quelle jeune fille plutôt jolie et intelligente. Est-elle influencée par son amie Mathilde qui choisit la même voie ? Est-elle fragilisée par le décès accidentel de son père adoré ? Cherche-t-elle à fuir les difficultés rencontrées dans ses études ? Toutes ces questions, Juliette, sa meilleure amie s'en fait le porte-voix, elle qui ne comprend ni la religion, ni la foi, ni le choix de Lucie... Athée et sceptique, le personnage de Juliette contribue à l'adhésion du lecteur qui se trouve, comme moi, dans le même état d'esprit.

Très vite, Lucie fait l'expérience de la dureté de l'enfermement, de l'ambiance mortifère qui règne dans l'enceinte, de la terreur que fait régner la mère supérieure. Une ambiance de femmes avec son lot de jalousies, de mesquineries, de contraintes et d'humiliations. Lucie plie mais ne rompt pas. Même lorsqu'elle met à jour de curieuses pratiques et en vient à douter du bien-fondé de son choix. S'engage alors un violent rapport de forces dont l'extérieur n'a absolument aucune idée, Lucie ne laissant rien paraître, pas même lors de ses rares entrevues avec Juliette.

L'auteure parvient à créer régulièrement la surprise, quitte à emprunter (avec succès) au polar. Que savons-nous de la réalité d'un couvent ? De ce qui se passe derrière ses lourdes portes ? En quoi serait-ce différent d'un autre lieu de travail ? Les notions de pouvoir, d'ambition, d'appât du gain sont les mêmes que dans une entreprise classique... Les manœuvres et autres stratégies de conquêtes également. Des notions qui peuvent même être accentuées par le contexte d'enfermement. La violence des rapports en est décuplée.

Ce roman est celui de l’ambiguïté. Des sentiments de Lucie, du comportement des institutions religieuses, des perceptions du lecteur face à l'idée qu'il se fait de la religion. C'est bien d'avoir osé un tel sujet, surtout au 21ème siècle où le problème de la vocation est moins évident qu'à l'époque où l'on entrait de façon presque automatique au couvent dans certaines circonstances. C'est bien aussi de le tenir jusqu'au bout. Et de continuer à surprendre jusqu'à la fin.

Un premier roman qui ne choisit pas la facilité, une auteure qui mène bien sa barque et que l'on suivra avec intérêt dans les années à venir.

"Lucie ou la vocation" - Maëlle Guillaud - Editions Héloïse d'Ormesson - 202 pages

Lucie ou la vocation - Maëlle Guillaud

En sélection d'automne des 68 premières fois, ce roman voyage auprès des 75 lecteurs participant avec déjà quelques jolies chroniques :

Celle de Joëlle, celle de Sabine ...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noukette 22/09/2016 22:43

Même chemin de lecture que toi... Du coup, on se prend une belle claque mine de rien !

Nicole Grundlinger 23/09/2016 11:55

Oui, c'est ce qui fait ça force.

titoulematou 18/09/2016 19:34

Un livre qui m'a mise quelque peu mal à l'aise( cf mon blog ) mais intéressant surtout à un moment où l'on parle beaucoup de embrigadement dans la religion musulmane... une auteur à suivre je pense !

titoulematou 09/10/2016 11:36

un ovni en quelque sorte ... j'aime bien les livres qui font réagir, réfléchir et mettent à mal nos attentes

Nicole Grundlinger 19/09/2016 14:04

Oui, je suppose qu'il peut avoir cet effet. C'est bien, ça provoque des réactions, ça fait réfléchir... Il se remarque de façon positive au milieu de la production de septembre.

krol 18/09/2016 11:30

Tu me donnes très envie de découvrir ce roman.

Nicole Grundlinger 18/09/2016 16:13

Sujet intéressant et lecture très agréable. Une découverte à faire en effet.

zazy 17/09/2016 22:10

Ce sont souvent des jeunes femmes diplômées, études supérieures qui entre au couvent. La peur d'affronter la vie du travail après de si longues études ? La peur de décider pour elles ? e sais que je n'y mets pas l'appel de dieu, car je n'ai pas les clés pour comprendre. De ce fait, encore une fois, tu me tentes vraiment. J'espère le trouver car, pour l'instant, il n'y est pas

Nicole Grundlinger 18/09/2016 16:12

J'ai cru comprendre que l'auteure s'est inspirée du récit d'une proche pour construire son roman mais je serais curieuse de la rencontrer pour en savoir plus. J'espère que tu le trouveras dans quelque temps à la médiathèque, c'est une lecture intéressante.