Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Le courage qu'il faut aux rivières - Emmanuelle Favier

6 Octobre 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Il se dégage de ce premier roman un mélange de force et de douceur qui interpelle, captive et finit par déposer une empreinte durable. Peut-être parce que l'auteure parvient à créer une atmosphère singulière, très réaliste tout en adoptant une forme narrative proche de celle du conte. Peut-être parce que le flou qui entoure le lieu et l'époque de l'intrigue contribue à lui donner un caractère universel. Quoi qu'il en soit, ce fut une lecture intense et passionnante qui me reste encore parfaitement à l'esprit plusieurs mois après.

Il faut se reporter à la quatrième de couverture pour apprendre que l'histoire se déroule dans un village des Balkans (nous n'en saurons pas plus). Ambiance rude d'un univers paysan et que l'on devine puritain. C'est là qu'a lieu la rencontre entre deux êtres aux destins contrariés. Manushe d'abord, une femme du village qui a renoncé à épouser le vieillard libidineux qui lui était destiné et est ainsi devenue une "vierge jurée". Par ce renoncement, elle a aussi dit adieu à ses attributs féminins et à toute autre possibilité de mariage et vit seule, condition sine qua non pour être admise et respectée par la communauté. Lorsque Adrian arrive au village, le jeune homme n'est pas indifférent à Manushe. Mais Adrian cache également un secret : il a été déclaré "garçon" à la naissance par un père lassé de voir sa femme ne produire que des filles...

La plume envoûtante d'Emmanuelle Favier est habile à conter l'histoire tragique et contrariée de Manushe et d'Adrian à la manière des troubadours d'antan. L'univers qu'elle décrit, les tourments et les aspirations de ses personnages nous touchent immédiatement. Car les thèmes qu'elle décline nous sont proches. Questionnement sur le genre, sur la féminité et sur ces lois décrétées par une société faite par et pour les hommes. Une société où dominent la cruauté et la violence sous le prétexte de virilité. Une société liberticide.

Le lecteur oscille entre conte et réalité, dans une ambiance typique de ces régions à forte représentation paysanne où la modernité affleure par morceaux dans quelques villes et accentue paradoxalement le contraste avec l'archaïsme qui règne dans ces endroits hors du temps. Mais la force et le courage de Manushe emportent le morceau. Sa quête du bonheur et sa détermination à passer outre les barrières de la prédestination et les injonctions du système patriarcal sont magnifiques. Et l'on ne peut qu'être ému aux larmes lorsqu'elle découvre que "gagner l'amour c'est aussi avoir désormais quelque chose à perdre".

Ce roman est une belle réussite, aussi original que convaincant. Et j'ai très envie de voir ce que l'auteure à la plume si prometteuse écrira dans les prochaines années.

"Le courage qu'il faut aux rivières" - Emmanuelle Favier - Albin Michel - 218 pages

Sélectionné pour l'édition automne 2017 des 68 premières fois, ce livre voyage désormais auprès des 70 lecteurs engagés dans l'aventure.

Sabine a déjà été séduite.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ariane 08/10/2017 15:08

En tête de ma liste de souhaits parmi les parutions de cette rentrée littéraire ! Je connais vaguement l'histoire de ces vierges jurées et un roman sur ce sujet m'intrigue.

Nicole Grundlinger 16/10/2017 10:44

Toujours un peu long d'attendre mais j'imagine que ta pile va t'aider à patienter :-)

Ariane 14/10/2017 21:38

Il est en commande à la bibliothèque, c'est une bonne nouvelle mais il va falloir patienter plusieurs semaines avant qu'il arrive sur les étagères !

Nicole Grundlinger 09/10/2017 11:33

Alors que je ne connaissais pas du tout ces histoires de mon côté... Je pense que ce roman va te captiver par son atmosphère et sa narration. Je guetterai ton avis :-)