Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Laisser des traces - Arnaud Dudek

9 Juillet 2019 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

A l'heure où le jeu politique ressemble à un chamboule-tout, où les hommes politiques ne font pas vraiment le plein côté popularité, c'est pourtant bien à un jeune politicien qu'Arnaud Dudek décide d'offrir le premier rôle dans ce roman qui n'a rien de manichéen. Pas une once de cynisme mais un regard bienveillant. Aucune naïveté mais une vraie tendresse pour ce spécimen qui doit ressembler à tant de ceux qui pensent un jour avec sincérité qu'ils peuvent œuvrer efficacement au service du bien public. Avec un ton juste et un style aérien, Arnaud Dudek nous offre une plongée dans la complexité du quotidien d'un maire, tiraillé entre ses multiples responsabilités, ses ambitions politiques au sein d'un jeune mouvement en pleine ascension et la gestion de sa vie personnelle.

Les références et les clins d’œil sont loin du roman à clés, simplement destinés à ancrer des éléments de contexte familiers dans l'esprit du lecteur. Maxime Ronet a débuté sa carrière par hasard au Parti, avant de suivre son mentor lorsqu'il a rejoint le Mouvement emmené par un jeune politicien devenu depuis Président de la République. Suivant l'exemple de son aîné et sa dynamique, voici Maxime Ronet, en mars 2020, élu maire de Nevilly après une campagne enthousiaste et hyperactive. Très vite, le jeune homme se frotte aux limites de sa fonction face aux sollicitations ininterrompues et tous azimuts de ses administrés ; très vite affleure une question qu'il ne s'était jamais réellement posée : celle du sens de son engagement.

Arnaud Dudek parvient à faire sentir le quotidien trépidant de Maxime sans jamais devenir pesant, ni sérieux. Ce livre n'est pas un roman politique mais un roman sur un homme qui choisit de faire de la politique, sans trop savoir pourquoi au départ. On sourit souvent de ses tribulations, et même lorsque le drame pointe - parce que dans la vie, il y a forcément des drames - aucune chape de plomb ne s'abat sur le lecteur. Au contraire, le cheminement du héros prend une ampleur intéressante, à l'encontre des idées reçues. Et c'est cet équilibre, cette justesse de ton qui font tout le plaisir pris par le lecteur à la compagnie de Maxime Ronet, l'homme qui voulait laisser des traces.

"On démarre, on avance, on se tient droit, bien droit entre le sol et le ciel. On trouve sa cadence, sa foulée, son rythme, les obstacles on ne les voit pas - pire, on les piétine. On ne sent plus son corps, les tuyaux, les rouages, on plane, et le but que l'on s'était fixé, on se dit qu'on va bientôt l'atteindre. Au passage, on a abandonné un peu de soi, oh trois fois rien, un peu de conscience, un peu de candeur, deux ou trois gouttes d'humanité, on a troqué tout cela contre des yeux secs et un costume d'ambition. On se croit imperméable à tout. Mais voilà. Un jour. Un brouillard. Nous traverse."

"Laisser des traces" - Arnaud Dudek - Editions Anne Carrière - 190 pages

Les avis tout aussi conquis de Virginie, Clara

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delphine-Olympe 09/07/2019 22:18

Je n'ai pas encore réussi à lui faire une place. En revanche, j'ai récemment découvert l'auteur avec Tant bien que mal, que j'ai trouvé assez fin et délicat en dépit de la gravité du sujet. Mais je suis une grosse flemmarde en ce moment, en termes de billets...

Nicole Grundlinger 10/07/2019 18:14

Moi aussi j'avais trouvé Tant bien que mal très délicat, mais je n'ai rien écrit dessus, j'avais vu passer des billets très justes et ne savais pas qu'ajouter... Là, on est dans un tout autre registre mais le regard est là.