Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Par une mer basse et tranquille - Donal Ryan

3 Juin 2021 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

"Si tu observes un homme de près, avec attention, tu finiras par connaître la nuance de son âme. Aucune âme n'est d'un blanc pur, excepté celle des nouveaux nés. Mais il y a des hommes dans ce monde qui feront le mal sans relâche, sans la moindre compassion, et il y en a dans ce monde qui préféreraient mourir plutôt que de nuire à autrui, et puis il y a le reste d'entre nous qui oscillons entre les deux".

Peut-être que Farouk aurait dû mieux observer le passeur entre les mains duquel il a remis son destin et celui de sa famille, mais lorsque la guerre anéantit les efforts d'une vie, lorsque la fuite devient la seule solution... Peut-être que Lampy aurait dû réfléchir à toutes ces rumeurs autour de la légèreté de son patron, mais lorsque la déception est à tous les coins de rues... Peut-être que John, au crépuscule de sa vie, aimerait osciller un peu plus vers le bien histoire d'infléchir la tendance, mais peut-on réparer les vies brisées ?... Entre Syrie et Irlande, ces trois histoires, ces trois récits de vies nous sont contés tour à tour, comme autant de nouvelles qui pourraient n'avoir aucun lien entre elles. Des voix fortes, incarnées, marquantes. L'histoire de Farouk m'a déchiré le cœur. C'est celle d'un drame qui se joue tous les jours à nos portes, l'exil, l'oubli, la perte irréparable. Mais l'ensemble du roman m'a hautement impressionnée. Le sens de la dramaturgie dont fait preuve l'auteur, son art de la mise en scène. La façon de transporter son lecteur d'un univers à l'autre, en pleine tempête ballotté dans la cale d'un rafiot branlant, puis au volant d'un mini-bus dans les collines verdoyantes de la campagne irlandaise, dans la tête d'un médecin exilé, d'un adolescent qui se cherche puis d'un vieillard assassin. Sans jamais l'égarer ni le perdre.  Il y a ici un véritable regard, et une puissance d'écriture qui prend aux tripes et scotche au récit. Jusqu'à la touche finale, ces quelques pages qui nouent tous les destins et m'ont laissée sans voix.

Il y a dans ce livre la question lancinante de la façon dont on prend soin des autres, dont chacun, de façon individuelle ou collective se comporte envers son voisin, celui qu'il connaît et celui dont il ignore tout. Il y a des volontés qui se fracassent sur des injustices. Des blessures qui ne se refermeront jamais. Des destins plombés dès le début. Des tragédies du bout du monde et celles du coin de la rue. Donal Ryan est un écrivain qui gagne à être connu (c'est déjà son quatrième roman et le premier que je lis), il se dégage de ce texte une intensité qui s'incruste longtemps sous l'épiderme, des images qui impressionnent durablement. Une vraie découverte pour moi.

"Par une mer basse et tranquille" - Donal Ryan - Albin Michel - 248 pages (traduit de l'anglais (Irlande) par Marie Hermet)

L'avis de Keisha.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lcath 12/06/2021 13:01

J'ai lu deux romans de lui si je ne me trompe et je trouve que c'est un bon auteur partiulièrement pour ce genre de sujet .

Nicole Grundlinger 12/06/2021 16:29

J'en ai repéré effectivement qui me tentent bien.

Fanny 07/06/2021 11:06

J'ai un de ses romans dans ma pal mais je ne me rappelle plus du titre. En tout cas ce sujet-là m'intéresse beaucoup.

Nicole Grundlinger 07/06/2021 11:19

Oui, il y avait un très chouette entretien de 3 pages dans Libé avec l'auteur et ça m'a sacrément donné envie d'approfondir, j'aime beaucoup son regard et sa vision de la littérature.

Delphine-Olympe 05/06/2021 08:10

C'est un peu la même histoire que je suis en train de lire. Elle se passe en Grèce, elle pourrait se passer ailleurs encore. La question de la manière dont on choisit de regarder son prochain, comme son égal ou comme une proie, n'en finit pas de se poser...

Nicole Grundlinger 05/06/2021 15:08

Ah, je suis donc curieuse de savoir ce que tu lis (mais je pense que si les ingrédients peuvent être identiques l'histoire doit être quand même différente dans son traitement et son écriture...)

kathel 04/06/2021 09:47

Un auteur qui m'intrigue, je tourne autour... Je verrai à la bibliothèque ou en poche.

Nicole Grundlinger 04/06/2021 15:19

Franchement, il vaut le coup d’œil, en tout cas pour le peu que j'ai pu lire ici.

krol 03/06/2021 17:59

Un roman qui pourrait complètement me plaire, un auteur que je dois donc découvrir.

Nicole Grundlinger 03/06/2021 18:13

Effectivement, il pourrait te plaire, et de toute façon je pense que quoi qu'il arrive tu n'auras pas perdu ton temps :-)

Céline 03/06/2021 09:32

Un roman qui pourrait bien me plaire par les thèmes abordés !
C'est une belle chronique !

Nicole Grundlinger 03/06/2021 14:26

Merci ! C'est en effet un auteur qui mérite le coup d’œil à mon avis. En tout cas j'ai bien envie d'aller voir parmi ses précédents romans... J'espère qu'il te plaira.

Nathalie CHARTIER 03/06/2021 08:41

Ton avis m'invite à découvrir cet auteur.
Merci pour tes chroniques qui sont autant de découvertes.
Nathalie

Nicole Grundlinger 03/06/2021 14:25

Mais merci à toi pour ce petit mot qui fait bien plaisir. Et bonnes découvertes !

keisha 03/06/2021 07:52

Tu sais mettre les mots! Ma bibli possèdait déjà les trois autres romans de l'auteur.

Nicole Grundlinger 03/06/2021 07:56

Merci ! Je vais m'intéresser à ses précédents romans, peut-être pas tous mais j'ai bien envie d'en lire au moins un autre.